Basilique saint Remi de Reims

Reims
Rue Saint-Julien, - 51100
Google
Trip Advisor
Petit futé
Michelin (/3)
Après la cathédrale, qu'elle égale presque en taille, la basilique Saint-Remi est l'église la plus célèbre de Reims. Elle fut longtemps rattachée à une importante abbaye, l'abbaye Saint-Remi de Reims.Cette basilique romano-gothique est l'une des plus remarquables réalisations de l'art roman dans le Nord de la France. Longue de 126 m, elle impressionne par sa profondeur et le sentiment d'intimité qu'elle procure.Elle a été construite au XIe siècle pour abriter la sainte ampoule ainsi que les reliques de saint Remi, l'évêque qui baptisa Clovis en 498.Son tombeau (1847) occupe le centre du chœur. La sobre nef romane et le chœur gothique (fin du XIIe siècle) à quatre étages constituent un ensemble impressionnant de légèreté et d'harmonie.L'abbaye Saint-Remi est classée monument historique depuis 1840
Comité Départemental du Tourisme 51 https://cdt51.media.tourinsoft.eu/upload/Basilique-Saint-Remi.pdf
L'origine .... le baptême de Clovis
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

Remi, évêque de Reims

La basilique abrite en son sein les reliques de l’évêque Remi [- illustration - les Rémois ne prononcent pas le é] célèbre pour le baptême de Clovis qui scella l’alliance entre la monarchie franque et l’Église. Le Ve siècle voit l’émergence en Gaule de royaumes barbares. En ces temps troublés, les évêques doivent assurer la protection de leurs fidèles. En 459 - 460, le siège épiscopal de Reims est vacant. Il faut trouver un homme neuf, mêlant convictions et caractère. Le choix se porte sur Remi, 22 ans, présentant déjà toutes ces qualités. Reims se situe dans l’aire d’influence des Francs saliens. À l’avènement du nouveau roi, Clovis, Remi lui adresse une lettre dans laquelle il reconnaît son pouvoir temporel en échange du respect de son pouvoir spirituel.
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

Du paganisme au christianisme

L’époque est aux luttes d’influences. Les Gallo-romains sont christianisés, les barbares sont païens. La conversion du jeune roi au christianisme s’opère lentement. Clovis, désireux de s’allier aux grandes familles régnantes, épouse Clotilde, une princesse burgonde et chrétienne. Lors de la bataille de Tolbiac, une légende veut que Clovis, se voyant abandonné par ses dieux, s’en remette au dieu de sa femme pour qu’il lui apporte la victoire. Ébranlé dans sa foi, Clovis entame sa conversion avec Remi. En tant qu’évêque, ce dernier assure l’enseignement des catéchumènes (personnes en préparation pour recevoir le baptême). Le baptême - illustration - a lieu pour la Noël, à la fin du Ve siècle. Clovis accompagné d’une partie de sa famille et de sa garde rapprochée, renaît en l’Église. Cette décision risquée pouvait remettre en cause l’autorité du souverain. Mais la christianisation de la dynastie franque permit, à moyen terme, une unité religieuse et politique.
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

Une dévotion qui ne faiblit pas

À l’âge vénérable de 96 ans, soit vers 533, Remi s’éteint. Contrairement à sa volonté, il n’est pas inhumé à proximité de la tombe d’un de ses prédécesseurs. Son corps est déposé dans le petit oratoire Saint-Christophe. On justifie cette entorse par la volonté divine. Très vite, des pèlerinages s’organisent. Le petit oratoire est agrandi et prend le nom de Saint-Remi. Au milieu du VIIIe siècle, une communauté de bénédictins remplace le collège de clercs. Plusieurs raisons peuvent être avancées : le développement du culte à Remi, les donations royales de Carloman pour une prière perpétuelle et la volonté de créer une nécropole royale. Au cours du IXe siècle, une église abbatiale est consacrée. Au Xe siècle, pour préserver le corps de Remi d’éventuels pillages, une enceinte vient protéger l’abbaye. Cette protection marque l’émancipation du bourg de Saint-Remi. Au début du XIe siècle, l’abbatiale est un grand centre de dévotions au même titre que Tours, Limoges, Toulouse ou Compostelle. Un nouveau projet de sanctuaire à reliques, de style roman, voit le jour.illustration statue de Saint Remi - Roberval (60), église Saint-Remy, statue de saint Remi de Reims
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

L’âge d’or de Saint-Remi

Le XIIe siècle marque l’apogée de l’abbaye.À l’initiative de l’abbé Pierre de Celles, de nouveaux travaux sont entrepris. Une nouvelle façade s’élève entre les deux tours romanes.Elle se caractérise par des lignes verticales, accentuées par les statues de saints Pierre et Remi juchées sur des fûts de colonnes antiques. Pour connecter cette façade à la nef, deux travées gothiques sont réalisées.La nef, rehaussée d’une série d’oculi, est voutée. Un chevet avec déambulatoire et chapelles rayonnantes, plus adapté à l’accueil de pèlerins, est construit.
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

XVIe siècle - Un édifice fragilisé

Au XVe siècle, l’abbaye passe en commende et revient dans le giron de l’archevêque de Reims.Début XVIe siècle, le portail du transept sud est ouvert, en style gothique flamboyant, par l’archevêque Robert de Lenoncourt. L’effondrement du bras du transept nord et sa reconstruction à la fin du XVIe- début XVIIe siècle amènent la suppression du niveau de tribune et l’adjonction d’une rose.La conservation de la structure romane, alliée au choix de ne contrebuter qu’une travée sur deux, entraîne de gros désordres structurels. Les interventions sont nombreuses.
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

L'abbaye au XVIIe siècle

La Congrégation de Saint-Maur, qui réforme l'abbaye à partir de 1627 et faisant reprendre de nombreux bâtiments d'habitation, revenir des novices, fait construire la colonnade Renaissance, qui clôture le chœur.
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire
La basilique en 1666 (N°10)
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

XVIIIe siècle

Un grand incendie ravage l'abbaye et détruit la bibliothèque dans la nuit du 15 au 16 janvier 1774, elle sera remanié par l'architecte Louis Duroché, la cour, l'escalier et la façade actuelle sont de lui.L'édifice de la basilique échappe aux démolitions de la tourmente révolutionnaire, mais l'intérieur est profané et saccagé. Des éléments de mobilier intérieur inestimables disparaissent comme la Sainte Ampoule détruite par les révolutionnaires en 1793, lorsque les bénédictins sont chassés de leur monastère. Après la Révolution, elle devient église paroissiale pour les quartiers du Sud.

XIXe siècle - De lourdes restaurations

En 1824, en prévision du sacre de Charles X, l’architecte Hittorf est dépêché sur place. Son rapport sur l’état sanitaire de Saint-Remi est accablant. Des travaux sont programmés. Les voûtes sont démontées et remplacées par du plâtre et du bois. Les deux niveaux supérieurs de la façade et la tour nord sont entièrement rebâtis par Narcisse Brunette, architecte de la ville.
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

XXe siècle - Le drame de la grande guerre

La Grande Guerre n’épargne par la basilique (élevée à cette dignité en 1896, lors du 14e centenaire du baptême de Clovis).Le 1er août 1918, elle abritait un hôpital depuis les guerres napoléoniennes, des bombes larguées par des avions allemands s'abattent sur la basilique, le toit s'enflamme et s'effondre.Les fausses voûtes en bois et plâtre s'effondrent sur toute la longueur de la nef et une partie du transept.Les murs sont transpercés, le sol est couvert de décombres et il ne reste plus que les transmissions de l'orgue Brisset.La basilique est à ciel ouvert et en 1919. Les dégâts sont aggravés par les intempéries de l'hiver, qui voit ensuite s'effondrer les bas-côtés sud, en avril 1919, tandis que la pluie et la tempête abattent le pignon nord du transept en 1920.La restauration de la Cathédrale nécessitera 20 ans, celle de la Basiliquez Saint- Remi, 40.
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

XXIe siècle - un édifice toujours fragile

60 ans plus tard, le constat est de nouveau inquiétant.Les couvertures, la partie supérieure de la façade, la tour sud sont en très mauvais état. Les arcs-boutants côté sud ont une stabilité précaire.La situation s’avère moins critique au nord, les anciens bâtiments de l’abbaye épaulent l’église.Quant à l’un des plus grands ensembles de vitraux du XIIe siècle, il souffre des intempéries, de la pollution et de la malveillance des hommes.Une intervention devient urgente si des pertes irrémédiables veulent être évitées.
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

Les reliques de saint Remi et la sainte ampoule

Les reliques de saint Remi font très tôt l’objet d’une dévotion. Cela se traduit, au Ve siècle, par une première translation dans un tombeau plus approprié. C’est la date, le 1er octobre, et non l’année qui a été retenue pour célébrer la Saint-Remi à Reims. C’est encore le cas aujourd’hui.En 852, sous l’archevêque Hincmar, le corps fait l’objet d’une deuxième translation (châsse en argent et nouveau mausolée). C’est sans doute à cette occasion que la sainte ampoule est découverte (fiole ayant probablement contenu des parfums pour l’embaumement du Christ).Une légende raconte que lors du baptême de Clovis, le desservant portant le saint chrême fut séparé du cortège. La célébration était compromise. Remi leva les yeux au ciel et le saint Esprit sous la forme d’une colombe apporta une ampoule de saint chrême.Pour Hincmar, cette histoire justifiait pleinement le sacre des rois de France à Reims, redite du baptême et de l’union entre l’Église et la monarchie.en savoir plus sur la sainte Ampoule : [https://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Ampoule](https://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Ampoule)
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire

Patrimoine mondial de l'humanité - Unesco 1991

L'histoire de la cathédrale Notre-Dame, celle du palais du Tau et celle de l’ancienne abbaye Saint-Remi sont intimement liées.C'est ce qui a été à nouveau mis en avant lors de leur inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1991. (aux côtés des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne).
Basilique saint Remi de Reims - L'histoire
sources: architecture religieuse en occident : http://architecture.relig.free.fr/reims_remi.htm
façade occidentale
Basilique saint Remi de Reims - L'extérieur

Le plan

L'édifice adopte le plan de la basilique. La nef et les transepts, de style roman, sont les plus anciens, tandis que la façade du transept sud est la partie la plus récente. Le chœur et l'abside remontent quant à eux aux XIIe et XIIIe siècles.Longueur extérieure : 126 mètres (comme Notre-Dame de Paris). Largeur extérieure : 58 mètres
Basilique saint Remi de Reims - L'extérieur
La basilique et les bâtiments de l'abbaye
Basilique saint Remi de Reims - L'extérieur

La façade du transept sud

L'archevêque Robert de Lénoncourt, au début du xvie siècle, fait élever le portail à fenêtre flamboyante au bras sud du transept.C'est cette façade du transept sud qui sert d'entrée principale à l'abbatiale.De style gothique flamboyant, elle présente trois niveaux: un portail dont le tympan vitré possède un remplage flamboyant. Un gâble à crochets précède une grande fenêtre à six lancettes et un pignon entouré de deux pinacles.
Basilique saint Remi de Reims - L'extérieur

La façade occidentale

La façade, trop remaniée au XIXe, présente moins d'intérêt. A noter à néanmoins la tour sud, romane et les deux statues del'2vêque Remi à droite et de Saint Pierre à gauche.
Basilique saint Remi de Reims - L'extérieur

la nef

La très longue nef a conservé son aspect roman. De lourds arc-boutants à ressauts rythment la façade. Entre eux s'intercalent des contreforts semi-circulaires.
Basilique saint Remi de Reims - L'extérieur

Le chevet

Le chevet possède également de massifs arcs-boutants qui s'intercalent entre les chapelles rayonnantes.
Basilique saint Remi de Reims - L'extérieur
Basilique saint Remi de Reims - L'extérieur
sources: - Comité Départemental du Tourisme 51 - Architecture religieuse en occident
La nef, partie haute
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur

Le plan

L'édifice adopte le plan de la basilique. La nef et les transepts, de style roman, sont les plus anciens, tandis que la façade du transept sud est la partie la plus récente. Le chœur et l'abside remontent quant à eux aux XIIe et XIIIe siècles.La nef comporte 11 travées voûtées d'ogives quadripartites (auxquelles s'ajoutent deux travées occidentales plus récentes, voir ci-dessous). L'amplitude de l'édifice est digne d'une cathédrale.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur
L'élévation est à trois niveaux.Les grandes arcades cintrées sont surmontées d'une vaste tribune à mur de fond plein. Ses arcades géminées s'inscrivent sous un arc de décharge.Les fenêtres hautes, assez petites, sont dominées par des oculi.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur
Les deux travées occidentales sont réunies par une voûte sexpartite. Leur élévation est à quatre niveaux. Un petit triforium aveugle vient s'intercaler entre la tribune et les fenêtres hautes. Toutes les arcades sont brisées.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur

Les collatéraux

Les collatéraux, assez bas, sont eux aussi voûtés d'ogives. Seul le collatéral sud bénéficie de l'éclairage de grandes baies cintrées.illustration : collatéral sud
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur

La croisée du transept

La croisée du transept ouvre sur deux bras de quatre travées irrégulières, bordés de collatéraux.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur

Le transept nord

Le transept nord, en partie muré, est dominé par une rose rayonnante. On voit dans le mur de fond une colonne enfouie dans la maçonnerie, vestige d'une construction antérieure. De vastes tribunes à claire-voie lui fournissent un éclairage indirect.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur

Le transept sud

Dans le transept sud, la lumière vient également de la grande baie flamboyante qui surmonte le portail.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur

Le choeur gothique

Le choeur gothique comporte trois travées droites et un rond-point à cinq pans. Son élévation est à quatre niveaux, semblable à celle des deux travées occidentales de la nef. La tribune est à claire-voie.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur

Le déambulatoire

Dans le déambulatoire, le choeur est ceint d'une clôture du XVIIe siècle.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur
Le déambulatoire donne sur cinq chapelles rayonnantes, La Chapelle axiale est plus profonde que les quatre autres.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur

Un ensemble de vitraux exceptionnel

Au XIIe siècle, l’objectif est de faire entrer la lumière, émanation de Dieu.Le chœur est conçu comme une châsse vitrée. Des vitraux, parmi les plus anciennes représentations de personnages assis ou debout connus en France, sont réalisés. Malgré le temps et la guerre (dépose dès 1915), l’ensemble est bien préservé avec parfois l’intégration d’éléments contemporains. Le niveau supérieur présente la Vierge Marie entourée d’apôtres et de prophètes. Au niveau inférieur, c’est Remi accompagné des saints archevêques de Reims et de ses successeurs non canonisés (le dernier représenté est Henri de France, mort en 1175).
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur
Les grandes fenêtres de la nef accueillent un cortège de rois.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur
Les vitraux, de facture contemporaine, réalisés entre 1950 et 1980, sont l’œuvre de l’atelier Simon-Marq.
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur

Le mur du fond : Saint Remi

Le mur de fond présente un bel ensemble de vitraux. Deux lancettes encadrent l'entrée le portail. A l'étage supérieur, une lancette simple, au centre, est entourée de deux groupes de deux lancettes. Une rose rayonnante domine l'ensemble (elle-même entourée de deux petites baies).
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur
Basilique saint Remi de Reims - L'intérieur

La couronne de Lumière

À la rencontre de la nef et du chœur est suspendue une couronne de lumière (réplique de celle du XIIe siècle détruite à la Révolution).
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables
C’est une représentation de la Jérusalem Céleste décrite dans l’Apocalypse comme une muraille d’or constellée de pierres précieuses et défendue par douze tours. Entre chaque tour, huit bougies, chiffre de la Résurrection. 8 fois 12 égale 96, âge auquel s’est éteint saint Remi.
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables

Le tombeau de Saint Remi

L'original fut détruit par les révolutionnaires, mais refait en 1847, en reprenant son architecture Renaissance et en remployant les sculptures de 1533-1537, rescapées du massacre. Seul le haut du tombeau ne fut pas reconstruit.

Le baptême de Clovis

A l'extrémité du tombeau : le baptême de Clovis.
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables
Tout autour du monument on peut voir les douze pairs de France.Les ducs de Bourgogne,de Normandie, d'Aquitaine, de Toulouse, de Flandre et de Champagne, l'archevêque-duc de Reims,l'évêque-duc de Laon, l'évêque-duc de Langres,l'évêque-comte de Beauvais, l'évêque-comte de Chalons, l'évêque-comte de Noyon.
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables

La châsse de Saint Remi

Au XVIe siècle, pour conjurer le péril huguenot, un archevêque instaure un nouveau rituel, la châsse est menée en procession à travers la ville.La Révolution interrompt ces pratiques (tombeau détruit, sainte ampoule brisée). Avec le Concordat, le culte est rétabli.Le tombeau actuel date de 1847, c’est une reprise en plus petit de celui du XVIe siècle. Les statues, appartenant à l’ancien mausolée, représentent le baptême de Clovis et les douze pairs de France. Ils portent chacun un objet lié au sacre, les régalias : l’archevêque-duc de Laon, la sainte ampoule, le duc de Bourgogne, la couronne.En 1896, les fidèles offrent une châsse en bronze pour le 14e centenaire du baptême de Clovis. Ce petit édicule à deux étages est décoré d’émaux illustrant la vie de saint Remi et des statues de la Foi, de l’Espérance, de la Charité, de la Justice et des douze apôtres.Aujourd’hui pour la Saint-Remi, la châsse est exposée neuf jours dans la basilique puis conduite en procession le premier dimanche d’octobre.Châsse de 1824 découverte lors de travaux dans le bas-côté sud de Saint-Remi et aujourd’hui déposée au musée du même nom. DR Ville de Reimsillustration : la chasse actuelle à l'intérieur du tombeau.
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables

La mise au tombeau

Dans le transept sud.... elle date de 1530 et provient del’ancienne Commanderie du Temple_merci pour vos compléments_
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables

Christ de pitié du XVIe siècle

_informations en attenteMerci_
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables

Christ habillé du XIIe siècle

_informations en attenteMerci_
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables

L'orgue

L’orgue de la basilique fut détruit en 1917. En 1991, l’association Renaissance des grandes orgues est créée. Après étude du ministère de la Culture, la basilique étant classée monument historique, l’emplacement retenu pour son acoustique est la dixième travée. Les contraintes sont nombreuses : cantonnement dans la travée et avancement limité. La réalisation de l’orgue est confiée à Bernard Cattiaux, celle du buffet à Jean-Luc Giraud, architecte secondé par Yves Lehuen, ébéniste d’art. L’orgue est un instrument polyphonique français capable de jouer les répertoires des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles ainsi qu’une partie du XXe siècle. Il est par ailleurs résolument tourné vers la création musicale contemporaine.
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables

Au niveau du bas-côté gauche...

Au niveau du bas-côté gauche, sont présentés des carreaux de pavement, illustrant des scènes de l’Ancien Testament, du chœur de l’ancienne abbaye Saint-Nicaise, détruite à la Révolution.
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables
Basilique saint Remi de Reims - Les œuvres remarquables

Musique et Lumière

L’association Renaissance de Saint-Remi, en partenariat avec la ville de Reims, vous propose un spectacle son et lumière de 45 minutes à l’intérieur de la basilique Saint-Remi.Le spectacle débute à 21h30 précises A l’issue du spectacle, vous aurez la possibilité de prendre possession de la basilique et d’apprécier les dalles du XIIIe siècle provenant de l’ancienne abbatiale Saint-Nicaise ainsi que le tombeau de Saint-Remi et la façade de sa châsse. Vous pourrez également admirer la « Mise au tombeau », sculpture de 1530 provenant de l’ancienne Commanderie du Temple
Basilique saint Remi de Reims - Spectacle de l'été
Tousles samedis d'été, jusqu'au 5 octobrecontacts : [https://www.renaissancedesaintremi.fr/events/](https://www.renaissancedesaintremi.fr/events/)illustration : Office du Tourisme Reims
Basilique saint Remi de Reims - Spectacle de l'été

Visite

Rue Simon, entrée par le portail Sud rue Saint-Julien De Pâques à la Toussaint, tous les jours de 8 h à 19 h Le reste de l’année de 8 h à 17 h Entrée libre Possibilité d'audio guides : Office de tourisme.

Contact

Paroisse Saint Remi 16, Rue Féry – 51100 Reims – Tél. : 03.26.85.31.20 – Fax. : 03.26.85.52.64 Maison paroissiale : 22, Rue des Carmes – 51100 Reims – Tél. : 03.26.85.32.32 e-mail : stremi@catholique-reims.cef.fr
Office du tourisme 6 Rue Rockefeller, 51100 Reims Téléphone : 03 26 77 45 00L'espace d'accueil principal, situé au 6, rue Rockefeller, sur le parvis de la cathédrale, est accessible aux personnes à mobilité réduite.DU 1ER FÉVRIER AU 31 MARS 2019 Site cathédrale De 10h00 à 18h00, du lundi au samedi et de 10h00 à 12h30 et 13h30 à 17h00 le dimanche et les jours fériés.DU 1ER AVRIL AU 30 SEPTEMBRE 2019 Site cathédrale De 9h00 à 19h00, du lundi au samedi et de 10h00 à 18h00 le dimanche et les jours fériés.
Association Renaissance de Saint Remi Association Renaissance de Saint-RemiMaison de la Vie AssociativeBoite 30122 bis, rue du Barbâtre – 51100 REIMS
Source d'Informations : - Comité Départemental du Tourisme 51 https://cdt51.media.tourinsoft.eu/upload/Basilique-Saint-Remi.pdf
Crédits : Facebook : Nord Meusien, Zénon Rigaud, Adrien Quincy Carnets de Mathilde (https://lescarnetsdemathilde.blogspot.com) Mesvitrauxfavoris.fr (http://www.mesvitrauxfavoris.fr) Wiki Commons : Fonds Ancely, Dikiff, Fab5669, Géral P Johann Baker, Gérald Caritran, Mattiana Mattis, PMRMayert, Rothier, Sergey Prokopenko, Thomson, Vassil, Zairon, BNF, Ludovic Peron, Roberval, Duguendel, Esther Westerveld, Tango 7174, Fluide Azuré. Christal de Saint Marc (http://www.christaldesaintmarc.com/) Office du tourisme Reims