Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême

Angoulême
1 Place Saint-Pierre - 16000
Petit futé
Trip Advisor
Google
Michelin (/3)
yelp
Construite au XIIe siècle, la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, est un joyau de l’architecture romane. Le fait qu’elle soit restée entièrement romane, sans ajout d’éléments gothiques est rare pour une cathédrale française.La façade, de style poitevin, est impressionnante de mouvement et de vie grâce à plus de 70 statues et bas-reliefs. Les portes latérales, très ouvragées ainsi que le chevet méritent d’être découverts.A l’intérieur, la succession des coupoles donne à l’édifice une ampleur remarquable pour une église romane. Si la restauration de Paul Abadie, au XIXe siècle, est diversement appréciée, il faut reconnaître que la cathédrale lui doit sa grande clarté intérieure. Une visite guidée permettra de mieux comprendre la riche histoire de cette cathédrale et ses conséquences sur son architecture.Le Trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême fût mis en valeur par Jean-Michel Othoniel. « Cet écrin », fruit grandiose et raffiné d’un travail de huit années, « est fait pour [le visiteur]. Il est le leur. Car c’est l’homme le véritable trésor. » (J-M.Othoniel).Présentation en cours de rédaction et de relecture, merci pour votre indulgence.... merci aussi pour vos photos !

Lieu d'implantation

Son emplacement, sur le rempart sud _(visible sur cette photo)_, près d’une ancienne porte de la cité, correspondrait à celui d’un sanctuaire antérieur à la chrétienté, probablement un temple dédié à Jupiter.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire

IVe siècle

Au cours du IVe siècle, une première cathédrale fut construite mais disparut au moment de la prise d’Angoulême par Clovis, lorsque celui-ci chassa les Wisigoths, après la victoire de Vouillé, près de Poitiers, en 507.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire

VIe siècle

La deuxième cathédrale fut consacrée en 566 par l'évêque saint Germain de Paris et l'évêque saint Euphrône de Tours. Elle disparut aussi, incendiée, probablement par les Normands.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire

Autour de l'an 1000

La troisième fut l’œuvre de Grimoard de Mussidan, évêque d'Angoulême (991-1018) et abbé de Brantôme en Périgord (cf photo ci-dessus). Commencé vers 991, l’édifice fût consacré en 1015. Elle ne dura qu'un siècle, ses dimensions étant trop réduites. Seul le mur nord, dans les deuxième et troisième travées de la nef, sous les fenêtres, est conservé.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire

XIIe siècle

Grâce à la richesse de l’Angoumois, l’un des plus riches comtés du duché d'Aquitaine au début du XIIe siècle, la cité d'Engolesme (Angoulême) pouvait se doter d'une vaste cathédrale.Sa réalisation est due à l'impulsion de Girard II, évêque d'Angoulême (1101-1136). Successivement professeur, évêque et légat de quatre papes, ami des ducs d'Aquitaine, conseiller des comtes d'Angoulême, il se révéla également un artiste de premier plan. Il dirigea les travaux de sa cathédrale sous la surveillance du chanoine Itier Archambaud, mort en 1125. Ceux-ci commencèrent vers 1110 et l'église fut consacrée en 1128.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire
Le chantier commence par la nef, puis continue, vers 1118, avec les parties basse et médiane de la façade occidentale. Les faits de guerre qui sont illustrés sur la frise sous le tympan au sud de la porte centrale correspondent à la reprise de Saragosse dans la reconquête de l'Espagne contre les Sarrasins, fait marquant de ce début de XIIe siècle. En 1136, l'évêque Girard mourut en laissant la partie haute de la façade inachevée.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire

Fin XIIIe siècle

Vers la fin du XIIIe siècle le chevet et le transept sont enrichis avec six chapelles (absidioles) car la cathédrale était un lieu de sépulture des comtes d'Angoulême. Jean d'Orléans (1400 † 1467) notamment, appelé le « Bon Comte Jean d'Angoulême » repose à l'angle entre les marches du chœur et celles du transept sud._(Statue de 1876, par Gustave Louis Gaudran, au chevet de la cathédrale)_
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire

Pendant les guerres de Religion

Entre 1562 et 1568 la cathédrale a souffert des guerres de Religion. Elle fut canonnée en 1568 par l'armée protestante conduit par l'amiral de Coligny et le clocher sud détruit.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire

Avant la Révolution

De 1625 à 1634, la cathédrale fut restaurée et deux tours de guet ont été ajoutées en haut de la façade orientale. On les voit sur la photographie prise en 1851 lors de la Mission héliographique (photo Gustave Le Gray et Auguste Mestral). On peut voir également les clochetons, le chapiteau central, le porche avec la repose des sculptures de chaque côté et de sa double colonnade.En 1784 une tribune en pierre était construite pour poser un orgue.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire
La cathédrale a été transformée en temple de la Raison sous la Révolution. Le concordat rétablira en 1801 le culte catholique dans les églises.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire
D'importantes restaurations faites de 1852 à 1879, par l'architecte Paul Abadie, sous l'égide d'Antoine-Charles Cousseau, évêque d'Angoulême, ont sensiblement modifié l'intérieur et l'extérieur de l'édifice. En 1840, la cathédrale a été classée par les monuments Historiques.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire

Aujourd'hui

D'importants travaux de restauration ont lieu depuis l'an 2000, qui rendent à la cathédrale la blancheur et l'éclat de ses pierres.Depuis 2016, le trésor de la cathédrale est accessible aux public.L'histoire de la cathédrale Saint Pierre s'écrit encore, animée jour après jour par les fidèles, pierres vivantes de la Paroisse des Saint-Apôtres...
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - Histoire

La façade occidentale

La façade se décompose en quatre registres superposés, peuplés d'arcades plaquées, organisées autour d'une arcade centrale surhaussée plus large que les autres. La façade est couronnée par un pignon triangulaire flanqué de deux clochetons, tous les trois ajoutés lors de la restauration par Abadie.Le programme iconographique conçu par Girard II, évêque d'Angoulême de 1101 à 1136 couvre l’ensemble de cette façade et en fait une magnifique page de foi et d’espérance quant à la destinée de l’homme.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'extérieur
Les thèmes de l’Ascension et du jugement dernier, comme souvent liés entre eux, orientent le regard vers le Christ en Gloire qui apparaît dans une mandorle, entouré des quatre figures de l'apocalypse symbolisant les quatre évangiles (le tétramorphe : le lion, le taureau, l'aigle, l'homme).Le troisième étage est divisé en deux travées. Dans la travée supérieure, au-dessus de la voussure de la fenêtre centrale, se trouvent deux anges de haute taille et quatre anges plus petits. Ils s'adressent aux apôtres afin de leur montrer la céleste vision. Tous leurs regards, ainsi que ceux des élus, dispersés sous de grands arcs, se tournent vers le Sauveur dans une attitude confiante.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'extérieur
Au nord et au sud du tympan central se trouvent deux arcades renfermant chacune deux statues. Dans la travée inférieure, au sud, trois apôtres et au nord, deux apôtres et une femme. À chaque extrémité de la travée se trouvent deux reprouvés, qui se tordent de douleur et sont devenus la proie de Satan. Au deuxième étage, six apôtres, trois de chaque côté, sont situés dans des arcades.Au rez-de-chaussée, le tympan du grand portail représente le Christ bénissant d'une main et présentant les Évangiles de l'autre. De chaque côté, deux arcades renferment chacune trois apôtres.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'extérieur

Au nord, la nef

Au nord comme au sud, la nef possède des porches. Les baies s'inscrivent dans de grandes arcatures cintrées. Ces porches sont ornés de motifs à billettes. Les archivoltes et les impostes sont décorées de motifs végétaux. Sur le linteau s’entremêlent animaux et végétaux. Les flancs des porches possèdent de beaux modillons.(Billette : élément architectural décoratif, constitué d'un alignement de petits cylindres sculptés dans la pierre.Modillon : élément d'architecture qui sert à soutenir une corniche, un avant-toit ou un balcon. Il se différencie du corbeau par le fait qu'il est sculpté.)
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'extérieur

Le clocher et la coupole

Le clocher nord, d'une hauteur de 59 mètres, se compose de six étages. Le clocher, sauf le premier étage, est une complète reconstruction du XIXe siècle.La grande coupole qui domine la croisée repose sur une base Polygonale. Cette base est percée de fenêtres cintrées.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'extérieur

Le chevet

Le chevet, presque entièrement reconstruit au XIXe siècle, présente un décor d'arcades cintrées aveugles. Seules deux chapelles rayonnantes l’entourent.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'extérieur
Un ensemble sculpté domine la grande fenêtre cintrée axiale : 2 chiens poursuivent une biche, symbolisant les puissances du mal poursuivant l’âme
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'extérieur
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'extérieur

La nef, au sud

Avant de revenir devant la façade, le portail sud, particulièrement ouvragée, avec chapiteaux, frises et modillons.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'extérieur

Vue d’ensemble

L'édifice se compose d'une nef unique de trois travées carrées, large de 20 mètres, surmontées de coupoles sur pendentifs.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'intérieur
La nef est suivie d'un transept, aux bras très courts. Sur chaque bras du transept s'ouvre une absidiole semi-circulaire. Chaque bras est prolongé d'une travée sous clocher rectangulaire, sur laquelle était édifiée une tour-clocher.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'intérieur

La nef

À l'intérieur de la nef, la première travée est une reconstruction du XIXe siècle. Dans les deux autres travées, trois arcatures renforcent les murs et soutiennent une galerie de circulation. Deux petites fenêtres éclairent faiblement les travées et la nef.Un portail latéral a été ajouté contre la deuxième travée de la nef, au nord et au sud.Les chapiteaux des colonnes sont ornés de motifs végétaux très variés.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'intérieur
Du chevet à chapelles rayonnantes, seule l'abside et l'absidiole sud sont d'origine.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'intérieur
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'intérieur

La croisée

La croisée du transept est couverte par une coupole octogonale. À l'origine il y avait un étage animé par des arcades aveugles sous le tambour de la coupole. Au XVIIe siècle des baies sont percées au centre de chaque série d'arcades.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'intérieur
Au XIXe siècle, Abadie fit détruire cet étage pour le reconstruire en le surélevant et aménager deux baies sur chaque côté de l'octogone, puis reconstruire la coupole. Ce qui augmente considérablement l'éclairage de cette partie de la cathédrale.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'intérieur

Transept

Les bras du transept sont éclairés à l'est par un oculus (refait par Abadie) et couvert en berceau.Le bras sud-est prolongé d'une salle rectangulaire, aménagée au XVIIe siècle, à l'intérieur du soubassement du clocher détruit.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'intérieur
Au nord, le soubassement du clocher est d'origine. Sur cette base repose un étage de transition octogonal, animé d'arcades à double rouleau et couvert directement d'une coupole.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'intérieur

Les orgues

Le buffet est du menuisier Croizeau. Il le fit en 1783 pour l'orgue de Simon-Pierre Miocque, élève de François-Henri Clicquot. Depuis le 21-septembre-1975, le buffet est classé Monument Historique.
Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême - A l'intérieur

Visite

OUVERTURE de la Cathédrale Saint Pierre d’Angoulême : 9h-12h30 & 14h -18hPour une VISITE GUIDÉE, s'adresser au Musée : Billet : 5 €.Pour visiter le TRÉSOR de la Cathédrale Saint Pierre : Réserver auprès de l'Office de Tourisme du Pays d'Angoulême au 05 45 95 16 84 ou en ligne : voir lien et horaire dans Contact.

Contact

Paroisse des Saint-Apôtres La Cathédrale Saint-Pierre appartient à la paroisse des Saint-Apôtres : 18, rue Fénelon 16000 AngoulêmeAccueil de la cathédrale : 06 34 72 23 23cathedrale16@yahoo.frPresbytère : 05 45 37 38 13Messe : Dimanche à 11h00 Lundi et Jeudi à 18h30 Chapelle des Oeuvres
Office du tourime d'Angoulême 7 bis rue du Chat Place des Halles BP 20222 16007 Angoulême Cedex 7Tél. : 05 45 95 16 84 Fax. : 05 45 95 91 76Ouverture : Lundi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Mardi de 11h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Du mercredi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.En juillet et août : Du lundi au samedi de 9h à 18h30 Dimanche et jours fériés de 9h30 à 13h.
Pour visiter le Trésor de la Cathédrale Saint Pier Réserver auprès de l'Office de Tourisme du Pays d'Angoulême au 05 45 95 16 84 ou en ligne. Ouvert toute l'année : - du mardi au samedi : visite à 14h30 - le dimanche : visites à 14h30 et 16h15 (fermeture 1er mai, 16 septembre, 1er novembre et 25 décembre) Vacances scolaires toutes zones (hors été) : - du mardi au dimanche : visites à 14h30 et 16h15 En juin et septembre : - du mardi au dimanche : visites à 14h30 et 16h15 Du 3 juillet au 31 août : - du mardi au samedi : visites à 10h30, 14h30 et 16h15 - le dimanche : visites à 14h30 et 16h15Rendez-vous : Hall du Musée d'Angoulême, 15 minutes avant le début de la visite. Durée : 1h15 Attention, la visite comporte la montée de 39 marches.
Signalez un problème ou une dégradation
Source d'Informations : - Les églises romanes d'Angoumois, tomes I et II de Sylvie Ternet. Repris sur Wikipédia
Crédits : Wiki-Commons : Chris Light, Cornell University-Library, Gautre, Inventaire général du patrimoine culturel du ministère de la Culture, Jack ma, JC Allin, JLPC, Kalou, Lamiot, Lionel Allorge, Mj.galais, Mossot, Nicrid16, National Library Netherlands, Père Igor, PMRMaeyaert, Séraphim Méderic Mieusement