Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion

Proposée par :
Espalioin
19 Chemin de Perse - 12500
Google
Trip Advisor
Joyau d'art roman dont les premières mentions remontent au XIe siècle. Construite en grès rose, elle est située sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, dans le cimetière de la ville. Elle a été longtemps église paroissiale, puis la ville s'est déplacée vers l'ouest autour du pont. Cet ancien prieuré fut abandonné dès 1472, date de la construction de l'église Saint-Jean-Baptiste au coeur de la ville. Le beau portail sculpté juxtapose deux sujets : le tympan représente la Pentecôte, et le linteau évoque l'Apocalypse et le Jugement Dernier. D'autres éléments sculptés méritent l'attention, une courronne de modillons sous la toiture et à l'intérieur un ensemble intéressant de chapiteaux. Le chevet surmonté de son clocher peigne que l'on peut apprécier depuis le pont en contrebas, constitue la partie la plus remarquable de l'édifice.

L'origine

La chapelle de Perse fut édifiée au lieu où Saint Hilarian aurait été, en 730, décapité par les Sarrasins : l’iconographie le représente portant sa tête coupée qu’il va laver à la source de Fontsanges.Une première chapelle aurait existé dès cette époque, il n'en reste rien.La création du monastère remonterait aux environs de l'an mil.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Histoire

L'an mil

En 1060, Hugues de Calmont, sa femme Foy, et son fils Bégon donnent le monastère de Perse à l'abbaye de Conques, comme mentionné dans le cartulaire (_recueil d'actes_)de celle-ci.La charte indique que le site est un alleu, et cite l'église, le fief presbytéral et la dîme.L'église est alors dédiée à saint Hilarian.La dédicace à sainte Foy (illustration : reliquaire de Conques) intervient après la donation du monastère à l'abbaye Sainte-Foy de Conques._* Un alleu ou franc-alleu est une terre dont le possesseur ne doit pas d'hommage ou de reconnaissance à un seigneur._
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Histoire

XIe - XIIIe siècle

Il y a peu de documents concernant cette église.L'architecture parle : c'est au XIe et XIIe siècle qu'une partie importante de l'église est reconstruite.En 1312, l'abbé de Conques doit réunir le prieuré de Perse avec celui de Campagnac pour assurer l'entretien des cinq moines qui y résident. Un siècle plus tard il n'en reste que deux.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Histoire

XVe siècle

L'église de Perse servait d'église paroissiale aux habitants d'Espalion.Dans la charte de 1060, il est écrit qu'elle se trouve "in butgo vetulo de Persia" (dans le vieux bourg de Perse). Il existait donc un bourg neuf.Mais en 1472, les habitants d'Espalion ont obtenu la construction d'une église dédiée à saint Jean-Baptiste à l'intérieur de la ville, à l'emplacement de l'hospice des pauvres.Elle deviendra, un peu plus tard, au centre du bourg fortifié, l'église paroissiale...
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Histoire
Avant d'être transformée au XXe siècle en Musée des Arts et Traditions populaires et... surprenant Musée du Scaphandre.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Histoire

XVIe siècle

En 1524, l'évêque de Rodez François d'Estaing fait ouvrir le tombeau de saint Hilarian et procède à la translation de ses reliques.En 1537, l'abbaye de Conques et le prieuré de Perse sont sécularisés.En 1543, les bâtiments doivent être réparés. En 1546, les chambres ne peuvent plus être utilisées par les moines.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Histoire

La ruine

En 1664, les bâtiments sont déclarés comme masures.Au XVIIIe siècle, l'édifice perd son statut d'église paroissiale.
L'édifice est classé au titre des monuments historiques par liste en 1862.L'église est restaurée en 1902 par l'architecte Henri Laffillée, essentiellement des travaux de maçonnerie.L'architecte Laffillée a signalé des enduits peints.Ils n'ont subsisté que sur les voûtes des bras du transept.L'architecte Dufour a supprimé les autres enduits avec décors peints en 1957
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Histoire
La chapelle de Perse est sur un tronçon du chemin de Saint Jacques.Elle est, à ce titre, classée, au XXe siècle au patrimoine mondial de l’UNESCO (entre Saint-Chély d’Aubrac et Estaing).
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Histoire
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Histoire
Merci à Art-roman.net
La chapelle est en grès rose (pierre locale), toit en ardoise bleue, sur un plan en croix latine, d’un clocher mur ou clocher peigne à quatre arcades.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'extérieur

Un édifice orienté

L'édifice, orienté est-ouest, est situé dans l'angle nord-est de son cimetière, une quinzaine de mètres au-dessus de la terrasse alluviale qui borde le Lot et son affluent, le ruisseau de Perse.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'extérieur

Les portails

Deux portails sont ouverts côté sud.Le portail roman occidental permet d'accéder par un escalier à la nef située en contrebas. et composée de trois travées.Le transept sud s'ouvre sur le second portail, gothique.voir présentation détaillée.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'extérieur

L'enfeu

À l'extérieur, un enfeu du XIIIe siècle se situe entre le portail occidental et la façade sud.A proximité un sarcophage._* Un enfeu désigne un casier étanche en élévation, destiné à recevoir un cercueil ou une urne funéraire. Il correspond le plus souvent à l'espace où un tombeau est encastré dans l'épaisseur du mur d'un édifice religieux (église, cimetière). Dérivée de l'arcosolium antique, cette niche funéraire à fond plat ou légèrement incliné était généralement réservée aux nobles. Elle comportait généralement un gisant, une pierre tombale ou une simple dalle sans inscription_
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'extérieur

Le chevet

Le chevet est en fait une abside polygonale renforcée par des colonnes et agrémentée de modillons sculptés. `Elle est entourée de deux absidioles à pans coupés et à mur lisse qui semblent plus anciennes que l'abside pentagonale décorée d'arcades plein cintre reposant sur des colonnes engagées.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'extérieur

Les modillons

Sur les côtés du chevet, des modillons du XIIe siècle sont présents, en bon état de conservation (pas de restauration connue).Les modillons traitent généralement de sujets de la vie quotidienne.Ici un couple d’amoureux que certains rapprochent au fin’amor : l’amour courtois prôné par les troubadours, poètes occitans de cour pour qui l’homme doit conquérir le cœur de la femme avec passion, patience et poésie.[merci à Marion Cazaux](https://florilegeswebjournal.com/2017/03/13/la-chapelle-romane-de-perse-espalion/)
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'extérieur
La Chapelle de Perse en a une série importante avec un cheval harnaché, un âne, un homme effrayé à l’attitude très bien réalisée (illustration)...
... un loup mangeant un petit animal, un atlante, un chien mordillant un os, un hibou, un aigle, etc.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'extérieur

Façade nord

Côté nord, deux chapelles latérales ont été ajoutées au XVe siècle. (illustration en attente)
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'extérieur
Merci à Marion Cazaux, du web journal étudiant Florilèges, auteur de cette analyse. https://florilegeswebjournal.com/2017/03/13/la-chapelle-romane-de-perse-espalion/

Le portail sud

La merveille d'Espalion
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan
Le tympan présente deux thèmes :le Jugement Dernier au registre inférieur et la Pentecôte au registre supérieur.Le lien de parenté, avec Conques est évident sur ce portail sculpté, un des deux seuls portails sculptés du Rouergue.Sa profusion décorative est une caractéristique commune à l’ensemble de la chapelle.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

Les colonnes

Sur le portail, il est à noter que les colonnes et colonnettes ont été remplacées au début des années 1900.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

Les voussures

Sur les trois voussures, deux sont historiées._ * En architecture, une voussure est la courbure du profil d'une voûte ou d'un arc._
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

La voussure extérieure

Au centre de la voussure extérieure, nous trouvons l’archange Gabriel le messager, à droite Raphaël patron des voyageurs et des pèlerins.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

Charles Martel ?

A gauche un personnage plus énigmatique. Portant une couronne, une cuirasse et un marteau, son identification n’est pas formelle : certains y voient Charles Martel (fondateur de l’Église), d’autres le Seigneur de Calmont (donateur représenté pour la gloire) ou enfin l’archange Michel (chef de l’armée céleste).En ce début de XIIe siècle, la mise en image de la religion chrétienne en est à ses débuts et pour attirer des fidèles il n’est pas rare que les sculpteurs mélangent cultes païens et légendes locales. En ce début de XIIe siècle, la mise en image de la religion chrétienne en est à ses débuts et pour attirer des fidèles il n’est pas rare que les sculpteurs mélangent cultes païens et légendes locales.(illustration en attente, merci pour vos envois)
La polychromie du portail a disparu, ce qui enlève des éléments d’identification possible pour les scènes et les personnages.À Conques, il reste des parties polychromes, ce qui permet de nous faire une idée des teintes alors utilisées.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

La deuxième voussure

La deuxième voussure est décorative, d’influence mozarabe.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan
La voussure inférieure, présente 11 anges debout ou assis portant chacun un livre ouvert.Nous avons ici une représentation de la cour céleste où ces anges tiennent les livres des élus.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

Le linteau

Cette voussure est à mettre en lien avec le linteau qui est un bloc monolithe.Il présente une pesée des âmes, épisode du Jugement Dernier.Nous trouvons au centre la balance, en dessous le corps de la personne en jugement.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan
Au niveau de ses pieds un personnage maléfique appuie afin de récupérer l’âme pour Satan.La représentation du tricheur est très commune dans les pesées des âmes : il symbolise les vices de l’Enfer mais aussi appuie la vérité du jugement puisque généralement, la balance penche tout de même en faveur du Paradis (signe d’espoir).Derrière le tricheur nous avons le corps d’un damné, les pieds en l’air et la tête la première dans la gueule du Léviathan, gueule d’Enfer : entrée symbolique dans le monde infernal.Tout à fait à gauche Satan affiche un grand sourire, trônant, avec le serpent du péché originel autour de lui.Il est entouré de quatre bêtes maléfiques (parodie du tétramorphe : les quatre évangélistes) ), mais également de deux portraits de femmes.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan
Tout à fait à gauche Satan affiche un grand sourire, trônant, avec le serpent du péché originel autour de lui.Il est entouré de quatre bêtes maléfiques (parodie du tétramorphe : les quatre évangélistes) ), mais également de deux portraits de femmes.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan
Côté Paradis, les élus sont soulevés par les anges vers les Cieux.Le Christ, sur la droite, est représenté dans sa mandorle accompagné du tétramorphe (les quatre évangélistes symbolisés : l'aigle pour Jean, le taureau pour Luc, l'homme pour Matthieu et le lion pour Marc.).
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

Les registres supérieurs

Pour les deux registres supérieurs, il s’agit de la Pentecôte.C’est ce moment après la Résurrection où le Saint Esprit touche une seconde fois les apôtres pour leur donner la possibilité de parler tous les dialectes, grâce aux langues de feu, afin d’aller porter la Bonne Parole dans les contrées étrangères.Les langues de feu sont représentées, comme des éclairs, émanant du nuage où sort également la colombe du Saint Esprit.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

Le soleil

De part et d’autres se trouve le Soleil symbolisé par un homme tenant une gerbe de blé,
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

La lune

... et la Lune par une femme avec des cornes.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

La Vierge

La Vierge au centre est couronnée et en majesté : main gauche sur le ventre et main droite bénissante.Elle est accompagnée de 10 apôtres dont seul celui à sa gauche est identifié, Saint Pierre puisqu’il tient les clefs du Paradis.C'est la première des trois représentations de la Vierge à l'extérieur de l'édifice.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan
Pour l’absence de deux des douze apôtres, trois hypothèses ont été émises : tout d’abord Judas s’était pendu avant cet épisode et Thomas était absent, cela pourrait être également pour réaffirmer les 10 commandements ou encore par manque de place (cela paraît plus léger mais était courant).
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

La seconde vierge

La première Vierge est sur le tympan, une seconde est sculptée dans le coin supérieur gauche de la façade.Elle est accompagnée des Rois Mages pour la scène de l’adoration : ils apportent les cadeaux pour la naissance du Christ.Cet ensemble est de la même époque que le portail, nous pouvons nous avancer en disant que c’était une volonté de Conques de la représenter déjà deux fois.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

La troisième Vierge

Au dessus de la petite porte de la façade sud, un haut-relief représente la Vierge en majesté.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan
Cette oeuvre est très différente des autres sculptures de l'église, assez maladroites.Elle est la réplique en pierre des vierges auvergnates en bois.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan

Les modillons

Les modillons de cette façade ont été refaits au XVIIe siècle.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Façade sud : le portail roman et son tympan
Merci à Marion Cazaux, du web journal étudiant Florilèges, auteur de cette analyse. https://florilegeswebjournal.com/2017/03/13/la-chapelle-romane-de-perse-espalion/et merci à art-roman.net

L'escalier d'humilité

L’entrée principale de cette chapelle se fait par le portail .... génuflexion.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur
... et un escalier qui descend dans la nef. (à droite sur la photo)Cet élément n’est dû en rien à une différence de niveau de terrain mais bien à une volonté religieuse.Au XIIe siècle, l’église était un lieu de vie où la population ne se rendait pas que pour les célébrations mais aussi pour signer des contrats, avoir des conseils, etc.Le but est de rappeler au fidèle qui vient ici pour un contrat ou une entrevue que c’est un lieu de culte : lorsqu’il descend les escaliers il regarde ses pieds et donc entre dans une attitude d’humilité, plus tard remplacée par la génuflexion.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur

La nef

La nef compte trois travées couvertes d'une voûte légèrement brisée avec arcs-doubleaux sur colonnes engagées.Deux chapelles latérales ont été rajoutées en 1471 et sont venues briser le plan primitif en croix latine.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur

Le transept

Le transept présente des peintures au plafond au niveau des croisillons. Polychromes et en bon état de conservation, elles datent du XVe-XVIe siècle.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur

La croisée du transept

La croisée du transept s'ouvre sur les croisillons par une double arcade. Une colonne divise chaque croisillon en quatre travées voûtées d'arêtes.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur

Les chapiteaux - côté nord

En ce qui concerne les chapiteaux, il faut se rappeler que le côté gauche est le mauvais côté et le droit le bon.Sur la colonne reliant le chevet au croisillon gauche du transept se trouve une scène de chasse au sanglier, puis côté croisillon une scène de guerre mais également un homme dans les feuillages regardant le chapiteau face à lui où est installée une femme. Nous avons ici les trois grandes activités médiévales de l’homme bon : la chasse, la guerre et la reproduction. Mais le couple ce n’est pas que la reproduction mais aussi la tentation de la chair, et donc au dos du visage féminin se trouve celui du démon.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur

Les chapiteaux - côté sud

Côté droit, les images sont plus religieuses.Entre le chevet et le croisillon du transept nous avons le Christ dans sa mandorle accompagné de trois apôtres de chaque côté (possible représentation du chiffre 7, celui du parfait).
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur
À l’entrée du croisillon droit, une scène de l’eucharistie avec deux colombes buvant dans le même calice.Le dernier chapiteau historié est au niveau de l’absidiole, son interprétation est encore soumise au débat. Certains y voient, comme à Conques, l’ascension d’Alexandre le Grand et d’autres le rapprochent de l’eucharistie puisque deux oiseaux semblent boire dans une coupe.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur

La plaque funéraire

L’autre élément intéressant de ce croisillon est cette plaque funéraire d'Adalgerius (peut-être le premier prieur venu de Conques en 1060 ?)
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur

Le chœur

Le choeur comporte une travée droite en berceau plein cintre et un cul-de-four divisé par quatre gros boudins partant d'une clé.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur

Le chevet

Le chevet abrite un autel de 1950, créé par l’école du sculpteur Paul Belmondo.C’est donc l’intrusion de l’art contemporain dans un édifice religieux, un peu à l’image de Conques et ses vitraux de Pierre Soulages.L’église n’est plus paroissiale depuis le XVIIIe siècle et les offices ne sont pas réguliers (voir Paroisse plus bas).
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur
La voûte est en cul-de-four et nous retrouvons une série de chapiteaux en calcaire blanc.Cette pierre fait ressortir les sculptures sur le mur en grès rose, autre détail décoratif : la frise qui court le long du chevet en damier alternant avec une partie en pointe de diamant.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur

La piscine liturgique

La piscine liturgique est toujours présente : jusqu’au XIIIe siècle, les prêtres pendant leur célébration bénissaient un calice de vin qui représente le sang du Christ, en buvaient une gorgée et jetaient le reste dans cette piscine liturgique. Mais au XIIIe siècle, le pape Innocent III a interdit cette pratique obligeant les prêtres à boire tout le vin et donc à réduire la taille des calices. Perdant leur fonction, beaucoup de piscines liturgiques ont été réaménagées en niches. À Espalion elle est intacte.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur
Restez un moment dans l'église, laissez vous prendre par son atmosphère si particulière.Vous êtes entourés de personnages et d'animaux étonnants... ils vous attendaient !
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - L'intérieur
Profitez de votre passage à Espalion, pour découvrir l'ensemble de son patrimoine religieux.

La Chapelle des Pénitents - Espalion

La chapelle de la confrérie des Pénitents blancs (rue du Plô) est édifiée contre le rempart en 1700 en style baroque à partir des pierres provenant de la démolition d'une tour du Pont-Vieux, à charge pour les bâtisseurs de payer les frais.Vendue comme bien national en 1796, elle est rachetée en 1836.La confrérie des Pénitents blancs étant supprimée en 1927, la chapelle sert de salle paroissiale jusqu'en 1939, puis en 1946, de dépôt de ciment pendant la construction du barrage de Castelnau-Lassouts.En 1955, la chapelle de Perse est restaurée et le mobilier sacré provenant de l'ancienne église Saint-Jean-Baptiste qui y était entreposé depuis la fin du XIXe siècle est transféré à la chapelle des Pénitents.Un petit musée d'art sacré y ouvre en 1958 pour une dizaine d'années.De 1970 à 1975, des expositions y sont organisées par une association, puis la chapelle devient inactive jusqu'à ce qu'une nouvelle association s'occupe à partir de l'an 2000 de restaurer le lieu et son mobilier.La chapelle abrite un petit musée d'art religieux, fruit des efforts de l'association de sauvegarde décidée à faire vivre cet édifice du patrimoine espalionnais.Un retable en bois sculpté du XVIIIe siècle occupe toute la hauteur et la largeur de la pièce ; son panneau central représente la circoncision de Jésus.Deux autres tableaux, de part et d'autre de l'autel, sont également consacrés à l'Enfant-Jésus avec la Nativité et l'Adoration des mages.Un gisant de procession représentant le Christ et une croix de procession du xviie siècle avec le corps du Christ en papier mâché y sont également exposés.En mémoire des pénitents morts, nombre des dalles funéraires du sol sont gravées d'initiales, de symboles, de dates ou de représentations d'outils liés au métiers du bâtiment (équerre, compas, marteau) ou de la tannerie (couteau en demi-lune).
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Les autres églises et chapelles d'Espalion...
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Les autres églises et chapelles d'Espalion...

Ancienne église Saint-Jean-Baptiste

Construite à partir de 1472, l'ancienne église Saint-Jean-Baptiste devient l'église paroissiale d'Espalion, en lieu et place de l'église Saint-Hilarian de Perse.En 1883, elle est remplacée par l'actuelle église paroissiale située presque en face et le vocable de saint Jean-Baptiste est transféré au nouvel édifice. Son mobilier sacré est transféré à la chapelle de Perse jusqu'à la restauration de cette dernière en 1955, puis de nouveau déplacé dans la chapelle des Pénitents, où il est présenté dans un musée d'art sacré à partir de 1958 pendant une dizaine d'années.En 1897, après dix ans de travaux, l'ancienne église Saint-Jean-Baptiste devient alors le siège de l'hôtel de ville jusqu'en 1948, après modification de la façade côté boulevard qui reçoit deux tours et un escalier monumental surmonté d'une loggia.Après le départ des services de la mairie, le bâtiment a connu diverses affectations (salles de classe, bains publics, entrepôt municipal) jusqu'en 1974 où l'édifice réhabilité voit l'installation en son sein du musée des Arts et Traditions populaires Joseph-Vaylet puis, quelques années après, du musée du Scaphandre.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Les autres églises et chapelles d'Espalion...

Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

À la fin du xixe siècle, l'église étant devenue trop petite, un nouvel édifice est mis en chantier par le chanoine Louis Brévier, curé de la paroisse de 1872 à 1890. Commencée en 1879, la nouvelle église est consacrée le 3 octobre 1883 et reste sous le vocable de saint Jean-Baptiste, l'ancienne église étant désaffectée.Elle est l'œuvre de l'architecte ruthénois Grinda. Située sur le boulevard Joseph-Poulenc, cette église néo-gothique construite en grès rouge, est dotée de deux tours hautes de 45 m surmontées des statues en bronze de la Vierge et de saint Joseph, significatives de la piété mariale du Rouergue au xixe siècle. Elle est précédée d'une cour fermée par une clôture de grès. Le portail central s'orne dans son tympan des statues du Bon Pasteur, de saint Jean-Baptiste et du patron de la cité, saint Hilarian.À l'intérieur, le chœur contient un maître-autel et un retable monumental en marbre du Poitou, matériau également utilisée pour la chaire. Dans une des chapelles, un haut-relief en bronze de l'artiste aveyronnais Denys Puech (1854-1942) représente le martyre par décapitation de saint Hilarian.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Les autres églises et chapelles d'Espalion...

Église Saint-Michel de Calmont d'Olt

L'église Saint-Michel située en contrebas du château de Calmont d'Olt a été bâtie en 1779-1780 pour remplacer l'ancienne chapelle castrale qui était en si mauvais état qu'elle fut interdite d'accès en 1777.De dimensions modestes (16,50 × 8 mètres), l'église Saint-Michel a été délaissée pendant une grande partie du xxe siècle, et a ensuite fait l'objet d'une restauration qui a permis de révéler des dalles funéraires datant des années 1660 ainsi que des fresques du XVIIIe siècle.
Chapelle Saint Hilarian de Perse – Espalion - Les autres églises et chapelles d'Espalion...

Visite

Ouverte toute l'année. Tous les jours : à 9h00 et jusqu'à 18h00Visite libre, ouverture de la porte avec bouton poussoir et de gâche électrique

Contact

Paroisse Saint Bernard d'Olt 7, rue du chanoine Brévier 12500 ESPALION05 65 44 01 81
Mairie Hôtel de ville – place de la Résistance – 12500 Espalion Tél : 05 65 51 10 30 – Fax : 05 65 44 00 18 mairie-espalion@wanadoo.fr Ouverture au public : Lundi et Mercredi de 9h à 12h et 13h30 à 17h30 Mardi et Jeudi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h30 Vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h
Office de tourisme Office de Tourisme** du Pays d'Espalion 23, Place du Plô - 12500 ESPALION Tél. +33 (0)5 65 44 10 63 - Fax. +33 (0)5 65 44 10 39 E-mail : infos@tourisme-espalion.fr
Association des Amis de l'église romane de Perse L’Association des amis de l’église romane de Perse a pour but de faire connaître l’histoire et l’architecture de ce monument datant du XIème siècle.Cette nouvelle association demande à tous ceux qui souhaiteraient la soutenir par du bénévolat, une adhésion ou une participation quelconque, de se manifester en écrivant àculture.patrimoine-espalion@orange.frMerci de votre aide !
Accueil des pèlerins sur le Chemin de Saint Jacque Accueil et visa des credenciales et créanciales à la chapelle des Pénitents, de Pâques à fin septembre, du mardi au samedi de 15 h à 19 h et le vendredi matin, de 10 h à 12h.29 rue du Plô.Tél. : 05 65 48 09 63.E-mail : contact@penitents-espalion.asso.fr.
Wikipedia Merci à Marion Cazaux pour le formidable web journal étudiant FLORILEGES : https://florilegeswebjournal.com/2017/03/13/la-chapelle-romane-de-perse-espalion/
Crédits : Facebook / BellesEglises : François Véron, Jean Etienne Soulié, Maryanick Gaultier Wiki Commons : GO69, Père Igor, ZiYouXunLu, CdAveyron, Ji Elle, Madpe, Tournaso7