Chapelle sainte Marguerite d’Epfig

Epfig
84, rue sainte Marguerite - 67680
Trip Advisor
Google
Située en contre bas du village d'Epfig, à la limite des dernières vignes, la chapelle sainte Marguerite est une petite merveille de l'art roman... où se dégage une grande sérénité.Sa partie la plus ancienne, construite sur le plan d'une Croix latine, date du XIe siècle Une charmante galerie-cloître a été ajoutée au XIIe siècle, qui lui confère un caractère tout à fait unique.Classée monument historique en 1876, elle est une étape à ne pas manquer sur la route romane d'Alsace.

dès le IXe siècle...

La chapelle sainte Marguerite à était à l'origine l'église du hameau Sainte Marguerite alors distincte d'EpfigLa Tradition rapporte qu'elle aurait été bâtie à l'emplacement d'un couvent de moniales, dédié à sainte Berthe, fondé en 895 par l'abbesse d'Erstein, fille de l'empereur Lothaire Ier.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - Historique

Des ajouts successifs

On peut aujourd'hui dater l'édifice primitif, au début de XIe siècle. Sa galerie-porche devrait dater du XIIe.En 1516, une petite chapelle carrée fut ajoutée côté sud.Enfin, une sacristie construite sans doute au XVIIe siècle, sur le côté nord, fut détruite au XIXe. Il n'en subsiste que la massive porte en bois, à gauche du chœur.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - Historique
La chapelle fut gravement endommagée par un incendie en 1601et fut vite réparée.Vers 1870, la Chapelle se trouvait dans un tel état de délabrement que la célébration du Culte y fut impossible. De tres importants travaux de restauration alors furent entrepris qui donnèrent à la chapelle sa physionomie actuelle.Elle a été classée en 1876
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - Historique

Aujourd'hui

En 1995, création de l'Association des Amis de la chapelle Sainte Marguerite pour faire avancer des travaux de restauration qui étaient bloqués pendant 10 ans.Son but aujourd'hui est de redonner vie à la Chapelle, de contribuer à son embellissement et de faire sa promotion sur l'ensemble de la Route Romane.Depuis 1995, les Amis de la Chapelle ont participé à la mise en valeur de l'Edifice par un éclairage extérieur, ils ont réhabilité l'ancienne horloge Ungerer, remis en fonction la cloche qui désormais ponctue les demi-heures, heures et angelus de la journée.Les tombes ancestrales ont été mises en valeur et un pas japonais vous invite au cheminement pour les découvrir.Un jardin médiéval a été installé en 2002 sur la partie Nord de la Cour, et depuis 2007, un relais de la Route Romane a été construit en face de l'Edifice.Ceci a été possible grâce au concours de la Région, du Département, de la Commune d'Epfig et de l'association des Amis de la Chapelle.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - Historique

Et sainte Marguerite ?

Sans cesse nommée... qui est-elle donc ?Vierge d'Antioche en Pisidie, elle fut livrée au martyre sous l'empereur Dioclétien (284-305). A part ce fait certain, les "_acta_"c'est à dire les récits de ses faits et gestes sont légendaires. Néanmoins elle fut très populaire, et son culte est fort ancien.Au Moyen-Age elle était invoquée par les femmes dans l'espérance "d'une heureuse délivrance".
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - Historique

Une chapelle cimetériale

La chapelle sainte Marguerite se dresse au milieu d'un cimetière enclos au pied d'une petite colline Au Moyen-Age, la place était fortifiée.La Chapelle se caractérise par sa construction en forme de croix, entièrement voûtée du XIème s., à la croisée de laquelle se situe la tour. Sa galerie porche en équerre du XIIème s., unique en Alsace, abrite les deux entrées primitives de la chapelle, dont l’ossuaire d’origine inconnue est célèbre
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'extérieur

Le clocher massif

De l'extérieur, tout l'édifice se rassemble et s'ordonne harmonieusement autour de la massive tour carrée, sise au point de rencontre des quatre ailes de la chapelle.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'extérieur
Elle est ajourée de fenêtres géminées cintrées, dont la partie médiane est constituée par une colonnette surmontée d'un chapiteau sans décor.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'extérieur

La galerie-porche

L'élément qui attire d'emblée le regard, est bien sûr cette magnifique galerie romane, appelée communément "petit cloître" par les habitants d'Epfig.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'extérieur
Elle est adossée aux murs ouest et sud de la chapelle et relie les deux entrées. Cette disposition en L est unique en Alsace.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'extérieur
Construite en grès jaune, elle est ajourée par une série d'arcatures en plein cintre, retombant sur de simples colonnes dont les larges chapiteaux supportent un mur très épais.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'extérieur

Les portes d'entrée

Avant de pénétrer dans la chapelle, on peut admirer la taille décorative de la pierre sur les linteaux de deux portails et sur les pierres d'angles de l'édifice. Exécuté au pic, le décor présente une forme en arêtes de poisson.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'extérieur

Le jardin médiéval

Enfin, aux cotés de la chapelle, on profite d'un petit jardin d'inspiration médiéval: les plantes aromatiques, médicinales, potagères, et ornementales, parmi lesquelles des roses anciennes, sont reparties dans des carrés et triangles entourés de plessis et de buis. Au centre, l'eau jaillit doucement d'une pierre en grès rose. (merci à ceux qui pourront nous envoyer une belle photo !)
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'extérieur

Le plan

La construction de la chapelle reproduit une **croix latine**.Sa particularité est d'avoir donné sensiblement la même dimension aux croisillons (transept) et au chœur, ceux-ci étant précédés à l'ouest par une véritable nef.A la croisée des quatre bras, s'élève le clocher.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur

La nef

La nef est plus large que les trois autres bras.Un arc triomphal marque la séparation entre la nef et le chœur, entre sacré et profane.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur
C'est la partie qui a le plus conservé son caractère d'origine, avec ses murs épais percés de trois petites fenêtres romanes à profond ébrasement.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur

Le choeur.

Sur la voûte, on admire des peintures découvertes lors de la restauration de 1875. Une petite porte en fer à gauche dans le mur forme le tabernacle. La grande porte massive en bois est celle d'une sacristie qui fut démolie en 1875.

Le choeur et les croisillons

Tout est couvert de berceaux plein cintre ,sauf la croisée qui est voutée d'ogives
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur
Les trop petites fenêtres du choeur et des croisillons ont été remplacées au XVIe siècle par des bais gothiques.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur

L'ajout d'une petite chapelle

La petite chapelle du XVIe siècle, ouverte dans l'angle du chœur et du croisillon sud, est voutée d'ogives gothiques. Elle fut rajoutée en 1516 (date inscrite sur la voûte). On y voit encore les 12 croix de consécration.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur

Les fresques

Enfin, les fresques sont du XIVe siècle. Les mieux conservées sont dans le chœur et représentent le Christ en majesté, entouré des symboles des quatre évangélistes.
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur

Les vitraux

Les vitraux du choeur qui représentent Ste Marguerite et Ste Barbe sont du XIXe siècle (illustration).
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur

Les statues

Une belle Vierge à l'enfant du XVIIIe siècle
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur
Statue de Sainte-Marguerite. Peinture murale "Tétramorphe" (XVe-XVIIe):
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur

Les bénitiers

Celui qui est situé près de l'entrée daterait du XIIe siècle. L'autre, sur le mur sud, également à l'extérieur, porte une inscription illisible en allemand et serait du XVe siècle.(Amis de la Chapelle Sainte Marguerite)
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - A l'intérieur
La chapelle d'Epfig fait partie de la route romane d'Alsace.
La Route Romane d'Alsace invite à découvrir un aspect majeur du patrimoine régional. De Altenstadt à Felbach, en passant par le massif vosgien et la plaine rhénane, cet itinéraire touristique et culturel comprend plus de 120 sites, des plus prestigieux aux plus secrets.Une vingtaine de communes-relais sont équipées d'une signalétique d'information détaillée sur l'architecture des édifices rencontrés.Suivre la Route Romane d'Alsace permet d'apprécier la variété des paysages alsaciens. C'est aussi plonger au coeur d'une histoire tumultueuse et féconde, de l'éclatement du royaume carolingien à la prospérité du temps des Hohenstauffen. Traces tangibles de ce passé, églises, abbayes et châteaux forts s'échelonnent du XIe siècle au début du XIIIe siècle. Ces édifices témoignent de l'évolution de l'art roman régional, de ses formes archaïques à l'avènement du gothique.[Le site](http://www.route-romane-alsace.fr)
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - La route romane d'Alsace

Les principaux édifices (du Nord au Sud de l'Alsace)

Parcourez l'Alsace et découvrez ces chefs d'œuvres romans, témoignage d'une foi fidèle au cours des siècles.Vous retrouverez progressivement tous ces édifices dans l'application des BellesEglisesAltenstadt Wissembourg Surbourg Neuwiller les Saverne Saint-Jean-Saverne Marmoutier Obersteigen Strasbourg Eschau Rosheim Andlau Epfig Sélestat Sigolsheim Kaysersberg Lautenbach Murbach Guebwiller Ottmarsheim Feldbach
Chapelle sainte Marguerite d’Epfig - La route romane d'Alsace
Suivre la Route Romane d'Alsace permet d'apprécier la variété des paysages alsaciens. C'est aussi plonger au coeur d'une histoire tumultueuse et féconde, de l'éclatement du royaume carolingien à la prospérité du temps des Hohenstauffen. Traces tangibles de ce passé, églises, abbayes et châteaux forts s'échelonnent du XIe siècle au début du XIIIe siècle. Ces édifices témoignent de l'évolution de l'art roman régional, de ses formes archaïques à l'avènement du gothique.

Visite

La visite du jardin et de la chapelle est libre et gratuite. Ouverture de mars à octobre, tous les jours de 8 h à 19 h De novembre à février, tous les jours de 8 h à 17 hA l’entrée de la Chapelle, derrière la porte à droite, un guide vocal gratuit est mis à la disposition des visiteurs. Il retrace l’histoire de la Chapelle en trois langues : français, allemand et anglais.Pour bénéficier d'une visite guidée, contacter à l'avance le comité des amis de la chapelle sainte Marguerite.

Contact

Les amis de la chapelle Sainte-Marguerite 77A rue Sainte Marguerite 67680 EPFIG Tel 06 87 52 25 77 email : marianne-mandry@orange.fr
Office de Tourisme Barr Bernstein Tél. 03 88 08 66 65 Place de l’Hôtel de Ville - 67140 Barr info.tourisme@pays-de-barr.com
Paroisse du Piémont et de la Plaine de Barr Une messe ( religion catholique) est dite, le jour de la fête de Sainte Marguerite ( en 2018 le 22 juillet) Pour toute demande de messe, baptême ou mariage, merci de vous adresser à Monsieur le Curé d'EPFIG - Père Chamley : 03 88 92 40 59 ou 06 31 40 06 77 mail : jean.chamley@wanadoo.frouparoisse.barr@gmail.com communaute_barr.diocese-alsace.fr/ Tél. : 03 68 05 31 49 Horaires d'accueil: Permanence de l'équipe accueil au presbytère de Barr, 2 rue de l'école, 67140 Barr, les mercredis et samedis de 9h30 à 11h30. Juillet et août, permanence uniquement les samedis.67140 SAINT PIERRE, France
Route Romane d'Alsace Créée en 1999 à l’initiative du Conseil régional d’Alsace et de la Délégation régionale au Tourisme, la Route Romane d’Alsace entend présenter cette composante méconnue du patrimoine architectural alsacien. À travers plaine, vignoble et montagne, l’itinéraire parcourt l'ensemble du territoire régional à la découverte de plus de 120 sites répertoriés des plus prestigieux aux plus secrets. Dix-neuf d’entre eux, de Wissembourg à Feldbach, ont été retenus pour en constituer les principales étapes. La Route Romane d’Alsace permet d’apprécier combien l’Alsace romane a cultivé son originalité tout en demeurant profondément ouverte aux échanges avec les autres grands foyers artistiques tels que la Bourgogne, la Lombardie, la Lorraine, la Franche-Comté et la Vallée du Rhin bien évidemment. Suivre cette « Route Romane...
Source d'Informations : - Association des Amis, Patrimoine Historique, Chapelle sainte Marguerite d'Epfig http://autour-du-mont-sainte-odile.overblog.com/epfig-la-chapelle-sainte-marguerite http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2009/01/12/12066157.html
Crédits : Wiki Commons : Willyman ; Karsten Lundt ; Bernard Chenal ; Chris06 ; Ralph Hammann Flickr : Kristobalite