Eglise de l’Immaculée Conception – Wimereux

Proposée par : Dr Franck Weens
Wimereux
2, rue Carnot - 62930
Monument Historique
En 1866, l’abbé LEBEGUE, curé de Wimille, décide de faire construire une église au hameau de Wimereux. La première pierre est posée le 17 novembre. Ouverte au culte en 1868, elle a été consacrée le 27 juin 1869.L’architecte BOULOCH confie la réalisation à l’entreprise Varlet et Lacour, de Boulogne. Les matériaux choisis sont le grés, le calcaire et le moellon. La toiture est réalisée en ardoise.En 1904, l’église est agrandie par la construction d’un transept et d’un nouveau chœur.L’église abrite les vitraux de Maurice Rocher et de Henry Lothellier artiste local, un autel en «Délit » des marbres du Boulonnais et un orgue de manufacture anglaise, classé monument historique.Les sculptures contemporaines de Nicole Hémard méritent le détour.

1868, PREMIÈRE MESSE À L’ÉGLISE DE WIMEREUX

La station balnéaire de Wimereux, dans l'écrin naturel du site des Deux-Caps (label Grand Site de France), sur la Côte d'Opale, possède depuis plus de 150 ans un trésor emblématique : l'église de l'Immaculée Conception.

Sous l'impulsion du curé de Wimille, l'abbé Lebègue,(illustration) le conseil municipal de Wimille décide, le 9 juillet 1865, de la construction d'une église dans le hameau de Wimereux, fait de dunes et de quelques "chalets" que commençaient à édifier les industriels de Lille, devant l'arrivée imminente à l'époque du chemin de fer et devant l'engouement pour les bains de mer à la mode en cette fin de XIXe siècle.

La première pierre est posée le 17 novembre 1866 mais elle ne sera vraiment terminée qu'en 1873.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'histoire

XXe siècle

De style « XIIIe siècle », édifiée (avant la création de la commune) le 17 novembre 1866 par l'abbé Lebègue, curé de Wimille, puis agrandie en 1904, elle a souffert de tirs d'obus à la Libération en septembre 1944.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'histoire

Couverture et maçonnerie sont refaites en 1953-54.

L'aménagement intérieur est modernisé (1958-1968) par le curé, le R.P. Henry Delpierre.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'histoire

Du mobilier d'avant-guerre demeurent la splendide voûte en berceau ogival lambrissée peinte en 1886 par l'abbé Hoffmann (et en 1939 pour l'extension de 1904), l'orgue de facture anglaise (1870) classé Monument Historique (1987) et restauré (1998), des statues (Notre-Dame de Boulogne, le calvaire), les stalles (1906) et les lambris du chœur (1938).

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'histoire

Le plan

Initialement, l'église était conçue avec une nef centrale et deux bas-côtés.

Devant l'urbanisation croissante, l'édifice devint trop petit pour accueillir les fidèles, et des travaux d'extension ont été débutés en 1905, allongement de la nef centrale vers l'est, déplacement du choeur, et adjonction de deux chapelles latérales.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'édifice

La façade et le clocher

La façade comprend une porte d'entrée ; au dessus du linteau le tympan de pierre a été remplacé par un vitrail en 1958, surplombée de 3 fenêtre ogivales et d'une rosace surplombant le tout.

Le clocher est surmonté d'une flèche en pierre à droite de la façade, dans le prolongement du bas-côté sud, avec une cloche unique.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'édifice

Les pierres viennent des carrières de Marquise pour les piliers, les colonnettes, l'encadrement des portes et des fenêtres, face des contrefort, arcades et corniche, et en pierre bleue du pays (Baincthun) pour la maçonnerie des murs.

Malheureusement les vents marins et l’air salin attaquent ce bel édifice…

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'édifice

La nef et sa voute

La nef de l’église de Wimereux a la particularité d’avoir une superbe voûte en carène renversée (autrement appelée voûte en berceau ogival lambrissé), entièrement peinte.

Cette magnifique voûte en bois n’aurait peut-être pas vu le jour si les plans de l’Abbé Lebègue n’avaient pas été contrariés.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'intérieur

En effet, les archives départementales nous ont appris récemment que son projet initial d’église prévoyait une voûte de pierre. Cependant, il avait peur de ne pouvoir trouver les finances nécessaires.

En outre, la durée des travaux aurait été allongée du fait de la nécessité de renforcer les murs de l’église pour qu’ils puissent supporter le poids de la voûte dans un matériau plus lourd. Aussi, l’abbé est contraint de revoir ses ambitions à la baisse.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'intérieur

Le remarquable travail de peinture décorative des voûtes est dû en partie au talent de l’abbé Hoffmann (1886), vicaire de Wimille (mort en 1900), qui a également orné l’église de Wimille de magnifiques fresques. Ces dernières disparaîtront avec la Seconde Guerre Mondiale.
Les décors de l’église de Wimereux, qui datent pour la partie ancienne de 1886, et sont exécutés au pochoir, se composent de motifs géométriques et entrelacs floraux d’où émerge une fleur de lys. A l’époque, l’abbé Hoffmann décore également les murs de frises ainsi que le fronton du chœur mais ces peintures resteront inachevées.

En 1905, l’agrandissement de l’église entraîne la suppression des frises et de la décoration du fronton du chœur. Ce n’est qu’en 1939 que le décor de la voûte de la nef centrale sera continué sur la partie nouvelle, soit 34 ans plus tard. La décision a été prise à l’occasion d’importants travaux de rénovation intérieure. Le travail est confié à l’entreprise Husset Père et Fils de Boulogne-sur-Mer, qui reprend les mêmes motifs que ceux voulus par l’abbé Hoffmann. Les plafonds chapelles latérales, jusqu’alors dépourvus de peintures, se voient dotés chacun d’une décoration symbolique en rapport avec le saint auquel les chapelles sont dédiées.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'intérieur

Le dallage

Le dallage de la nef et des chapelles latérales est en marbre noir de Belgique (ville de Basècles, dans la province du Hainaut), et en marbre blanc du pays. Il sera endommagé par des obus tombés dans l’église lors de la libération de la ville en septembre 1944.

Le dallage du chœur principal et celui des chapelles latérales, ainsi que les emmarchements des autels, provient des Marbreries du Boulonnais. Il est en « lunel égrisé ». Ce dallage du chœur, posé lors de la restauration de l’église en 1957/1958 et en partie transformé en 1967, constitue aujourd’hui un vestige des richesses du Boulonnais, dont l’exploitation a cessé voici quelques années.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'intérieur

Colonnes, arcades, clés de voûte et chapitaux

Le choeur de l’église est orné de voûtes supportées par des colonnettes en pierre de taille, surmontées de chapiteaux corinthiens.

La nef est séparée longitudinalement des deux bas-côtés qui la bordent, par une série de 7 arcades de pierre brute, sur son bord nord comme sur son bord sud. Elle sont en arcs brisés surbaissés (en ogive), soutenues chacune par 7 piliers de pierre à fût carré à chanfreins sur base carrée. Les 5e piliers nord et sud ont une double épaisseur car situés initialement au niveau de l’emplacement de l’ancien choeur avant l’agrandissement de 1905.

La base du 3e pilier sud est amputé sur son angle sud-ouest, stigmate de la présence de l’emplacement de l’escalier qui permettait d’accéder à la chaire placée à ce niveau avant l’agrandissement de 1905.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'intérieur

Le chœur / les boiseries

Réalisées et posées par Camille Lenclos de Beuvry en janvier 1938. Camille Lenclos, sculpteur spécialisé dans le mobilier liturgique, et dont les ateliers se trouvent à Beuvry, avait beaucoup œuvré dans l’Artois. Il a fait l’objet d’une exposition à Béthune en septembre-octobre 2006 au Chateau de Beaulaincourt pour les 100 ans de son atelier consacré à l’art sacré. Il avait acquis une notoriété en 1928 après la commande de 4 confessionnaux destinés à l’église Saint Vaast de Béthune, fraîchement reconstruite.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'intérieur

L'orgue

Un orgue anglais « Speechly & Ingram » (1870, NW London) pour l’église de l’Immaculée Conception de Wimereux

Orgue Classé « Monument Historique » pour sa partie instrumentale (26/12/1987)

Il est possible de visiter l’orgue. Ceux qui le désirent peuvent prendre rendez-vous avec l’organiste, Arnaud Destombes, en téléphonant : 06 09 14 91 51 ou à l’Association AEICW au 06 88 95 72 88

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - L'intérieur

Deux grands maîtres-verriers.

Lors de la libération de Wimereux, la plupart des vitraux avaient été détruits.

Seuls quelques-uns subsistaient, comme ceux du chœur.

Pour remplacer les verrières manquantes, le Père Delpierre retiendra le boulonnais Henry Lhotellier (à droite) et Maurice Rocher (à gauche) dont l’atelier se trouve à Versailles.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Les vitraux

Henry Lhotellier

La première moitié de l’église (les 2 bas-côtés et la façade ouest) nous montre des vitraux d’Henry Lhotellier.

Sur les bas-côtés, il s’agit de verrières d’art abstrait.

Pour en savoir plus : https://sauvonsleglisedewimereux.fr/vitraux/

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Les vitraux

La façade ouest recèle des vitraux figuratifs : l’Annonciation faite à Marie par l’Ange Gabriel, et le vitrail de Sainte Bernadette Soubirous, donnant, comme il se doit, dans la chapelle de la grotte de Lourdes.

[Pour en savoir plus....]

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Les vitraux

Maurice Rocher

La deuxième moitié de l’église, correspondant à l’extension de 1905, recèle les vitraux de Maurice Rocher. Il s’agit des 2 chapelles latérales : chapelle Nord (ou chapelle Saint-Joseph) et chapelle Sud (ou chapelle Notre-Dame), ainsi que des vitraux du choeur (hormis les vitraux aux deux extrémités de l’arc de l’abside, qui sont des anciens vitraux venant de la restauration immédiatement après-guerre par l’abbé Cocart).

Dans les chapelles, on peut admirer différents vitraux de saints : Saint-Benoit (illustration), Sainte-Scholastique, le Sacré-Coeur avec Sainte Marguerite-Marie Alacoque, Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars Saint-Jacques et les pèlerinages, Saint-Pie X et la communion étendue aux enfants, l’Archange Saint-Michel et la pesée des âmes (psychostasie) au Jugement Dernier (pour la chapelle Saint-Joseph).

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Les vitraux

Enfin, dans le choeur, au centre, la Dormition surmontée de la Vierge Couronnée évoquant l’Immaculée Conception, encadrée à droite et à gauche de scènes de la vie de Marie avec son fils, à gauche : lors de l’arrivée de Jésus en ce monde (« Annonciation », « Visitation », « Nativité », « Fuite en Egypte »), et à droite : Jésus qui se donne au monde (« Présentation au Temple », « Jésus rencontre sa mère sur le chemin de croix », « Crucifixion », « Piéta »).

Pour en savoir plus : https://sauvonsleglisedewimereux.fr/vitraux/

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Les vitraux

Statue de la Vierge Nautonière de Boulogne sur mer (1905)

Une légende (dont il existe plusieurs versions) rapporte qu’en l’an 633, sous le règne du roi Dagobert, arrive dans le port de Boulogne un vaisseau sans rames, sans matelots, dans lequel se trouve une statue de la Vierge. Cette statue est déposée dans une chapelle de la ville-haute.

Là, commence l’histoire de la dévotion et des pèlerinages qui se perpétuent jusqu’à nos jours.
Lors de l’agrandissement de l’église en 1905, l’abbé Pourchaux décide, en souvenir de cet évènement, de consacrer la chapelle du transept droit, à Notre-Dame-de-Boulogne.

C’est sa sœur qui offre la statue en chêne de la Vierge dans sa barque entourée de deux anges. Elle offre également le retable qui l’encadre, les candélabres avec leurs piédestaux et la table de communion.

De cet ensemble, seuls subsistent aujourd’hui la statue, une partie du retable (transformé en 1958) et la table de communion (devenue en 1958 clôture des stalles du chœur)

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Les statues et objets de culte

Les oeuvres de Nicole Hémard : Le Christ Ressuscité…

Placé au-début des années 70 dans la chapelle de la Vierge, ce Christ en gloire est l’œuvre de Nicole Hémard, jeune artiste wimereusienne.

Représenté dans un style proche de l’art Roman, ce Christ a été décliné en plusieurs versions. On en trouve, entre autres, un exemplaire dans l’église du Christ-Ressuscité (Wimereux), dans le réfectoire des pères à l’abbaye Saint-Paul de Wisques, et à l’église Saint Pierre/Saint Paul à Le Portel.

L’artiste a voulu apporter sa « touche personnelle » en décentrant le Christ par rapport à la croix, afin de symboliser la résurrection. Cette représentation déroute parfois certaines personnes qui partent du principe que le Christ n’est pas ressuscité directement de la croix, mais est passé par le tombeau. Une chose est certaine, il ne laisse pas indifférent.

Quelques mots de présentation et d’explication semblent utiles. Voici comment le Père Pierre Guilbert de la Paroisse Saint Thomas d’Aquin de Paris le décrit, après la réception d’un exemplaire de ce Christ ressuscité en 1982.

Il s’agit bien d’un crucifix. La croix, de forme moderne, est là et s’impose aux regards. Elle n’a rien d’extraordinaire.


Ce qui n’est pas habituel, c’est le Christ, réalisé en céramique dorée. Il est sur la Croix, mais non cloué, comme on le représente habituellement. Il semble s’en échapper. Fixé sur le côté et légèrement au-dessus du centre de la croix, il attire l’attention sur le mystère même de la Rédemption. 
Ce n’est pas un Christ souffrant, encore moins un Christ mort, mais un Christ ressuscité, un Christ glorifié. 
 Il rejoint la représentation traditionnelle des Crucifix les plus antiques, qui montraient non pas un Christ dans son supplice, nu et torturé, mais un Christ déjà glorifié, couronné de gloire et revêtu de la longue robe qui symbolise son sacrifice et son sacerdoce. La couronne qu’il porte n’est pas d’épines, mais une couronne royale évoquant le Règne de Dieu qu’il vient établir parmi les hommes. C’est ainsi que les anciens représentaient le Crucifix avant que ne s’impose peu à peu une vision réaliste et sensible, insistant sur la souffrance et la mort. 
 Cependant, bien qu’il soit un peu déplacé de la croix, il y reste attaché et ses bras largement ouverts en épousent encore la forme, tandis que les plaies des mains et des pieds sont bien visibles.
Le visage n’est pas un visage de souffrance, mais un visage de gloire, de paix, de sérénité, de sourire. Il souligne ainsi l’appel de Celui qui accueille chacun les bras grands ouverts. 
 C’est donc un Christ ressuscité qui est ainsi représenté, tel que la foi de Nicole Hémard s’est plue à le voir. Mais un Ressuscité qui est bien le même que celui qui est mort sur la Croix, qui s’y rattache encore symboliquement et nous appelle à ne jamais oublier que pour le chrétien, il n’y a pas d’autre chemin pour passer dans la vie, que celui de la Croix. Il suffit au disciple d’être comme son Maître. Qu’il lui ressemble en effet jusqu’au bout, jusqu’à la Croix, jusqu’à la Gloire.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Les statues et objets de culte

Le Chapiteau de tabernacle

Chapiteau de tabernacle : Les 4 évangélistes et St Jean-Baptiste tenant l’Agneau

Cette œuvre de Nicole Hémard, qui orne le chapiteau destiné à supporter le nouveau tabernacle, a été réalisée et posée en avril 1968.

La représentation de Saint Jean-Baptiste tenant l’Agneau de Dieu entouré des 4 évangélistes, exprime l’unité qui existe entre le pain de la Parole de Dieu, et le pain de l’eucharistie.

Saint Jean-Baptiste représente le lien entre l’Ancien et le Nouveau Testament. La venue de l’Agneau était préparée par l’Ancien Testament.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Les statues et objets de culte

Le chemin de Croix

Ce chemin de croix est placé dans l’église lors de la restauration du lieu de culte en 1957/1958, à l’initiative du Révérend Père Delpierre.

Le Chemin de croix, traditionnel dans les églises, fait l’objet d’une procession chaque Vendredi Saint. Les fidèles s’arrêtent devant chacune des quatorze stations, qui rappellent les différents moments de la Passion du Christ, en écoutant la lecture de textes saints et en priant.

Ce Chemin de Croix créé par Claude Gruer pour l’église de Wimereux offre un parcours liturgique original qui séduit les regards et suscite l’émotion.

Cette œuvre, et celles du même type qu’il a réalisées ailleurs, fait écho à la réflexion de Paul Claudel sur cet événement de la vie du Christ, et a suscité en 1976 la publication d’une version du « Chemin de la Croix » de l’écrivain, illustrée des œuvres sur le Chemin de Croix du sculpteur (Edition : Normand et Cie).

Cliquez pour découvrir et suivre Ce Chemin de Croix

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Les statues et objets de culte

Claude Gruer réalisera également pour l’église le haut-relief « Les compagnons d’Emmaüs » placé sur le Maître-Autel, « L’Ange de Vérité » qui se trouvait à l’origine sur la chaire et aujourd’hui sur l’ambon, ainsi que la statue de la Vierge à l’enfant pour la chapelle Notre-Dame de l’Univers qui se trouve à l’extérieur, au chevet de l’église.

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Les statues et objets de culte

Soutenir les Amis...

Faire un don ou devenir membre de l’association, c’est transmettre un témoignage du passé, riche en spiritualité, en émotions partagées, et en valeurs artistiques, vibrant dans le coeur du présent, pour construire le quotidien des générations futures.

Participer à la souscription, c’est non seulement redonner vie à cette église, mais aussi réaffirmer la qualité artistique de cet édifice, pour continuer à y vivre et partager des moments riches au cœur de la cité.

Pour aider à la restauration de l’Eglise de l’Immaculée Conception, vous pouvez faire un don à l’Association AEICW : vous bénéficierez d’une déduction de 66% de la valeur de ce don dans vos impôts.

Notre projet : permettre à l'ARICV de financer 20% (500 000 €) de la totalité des travaux de restauration de l'église (2 500 000 €) selon l'estimation d'Etienne Sintive, architecte du patrimoine.

C'est ici

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Participer, faire un don...

Participer à la souscription lancée par les Amis de l'église...

Les vents marins et l’air salin attaquent ce bel édifice. Les fuites de la couverture en ardoises abîment les lambris de la voûte. Les murs extérieurs et intérieurs se désagrègent sous l’effet de la pluie et des infiltrations d’eau. La peinture intérieure (datant de 1957 et 1982) enferme l'humidité dans la pierre calcaire.

3 niveaux dans cette restauration :

la maçonnerie de transition sous charpente la charpente la couverture en ardoises

Participer à la souscription, c'est non seulement redonner une nouvelle jeunesse à cette église, mais aussi réaffirmer sa qualité artistique, pour continuer à y vivre et partager des moments riches au coeur de la cité.

C'est ici...

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Participer, faire un don...

ou par la Fondation du Patrimoine

Faire un don pour l'église de Wimereux, c'est transmettre un témoignage du passé, riche en spiritualité, en émotions partagées et en valeurs artistiques, vibrant dans le coeur du présent, pour construire le quotidien des générations futures.

La station balnéaire de Wimereux, dans l'écrin naturel du site des Deux-Caps (label Grand Site de France), sur la Côte d'Opale, possède depuis plus de 150 ans un trésor emblématique : l'église de l'Immaculée Conception.

C'est ici...

Eglise de l’Immaculée Conception  –  Wimereux - Participer, faire un don...

Visite

Restauration en cours : église fermée durant les travaux – En dehors des travaux : église ouverte les lundis, mercredis, jeudis et vendredis de 10h à 12h et de 15h à 17h –

Contact

Paroisse Saint-Jean-du-Wimereux 9 rue du Chateau – 62930 WIMEREUX – st.jean.du.wimereux@wanadoo.frPermanence-accueil Permanences Saint Jean du Wimereux Eglise du Christ Ressuscité 9 rue du château Wimereux (Baston) Tél : 03.21.32.41.67 Mardi - Jeudi : 14h00 à 18h00 - Vendredi : 09h00 à 11h00
Amis de l'église de l'Immaculée Conception L’Association des Amis de l’Église de l‘Immaculée Conception de Wimereux (AEICW) est une association loi 1901, à but non lucratif, reconnue d’intérêt général (*).Son but :Contribuer à la restauration et à la sauvegarde de cette église.Qui et quand ?En 2013, l’Association a été créée, répondant à l’inquiétude d’un groupe de Wimereusiens préoccupés par le mauvais état de santé de l’édifice.
Sources : Eglise de Wimereux Arnaud Destombes.JPG
Crédits : Daniel Poissonnier, Franck Weens, Arnaud Destombes, Jacqueline Solvet, Marc Sumera, Association des Amis de l'église de l'Immaculée Conception de Wimereux.