Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu

Ile d'Yeu
77 rue du général Leclerc - Saint Sauveur - 85350
Google
Trip Advisor
Une église millénaire, de superbes fresques du XIIe siècle et une merveilleuse collection de vitraux contemporains, dans un écrin qui vient d'être totalement restauré.Classée Monument Historique en 1906.

XIe et XIIe siècle

Le Bourg de Saint Sauveur domine l’ensemble de l’île. Sur ce point stratégique, un prieuré fut fondé dès le Haut-Moyen-Âge. Cinq églises existaient au XIe siècle, celle de Saint-Sauveur, fut construite par les moines de Marmoutier (illustration sceau des moines de Marmoutier),au milieu d’un prieuré. L’Église primitive des XIe et XIIe siècles, reçut le titre de basilique et devint le sanctuaire de l’unique paroisse de l’île.Des bâtiments conventuels, il ne reste que le souvenir dans le nom patois de "Poriout"qui veut dire Prieuré.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Histoire

XIVe - XVIIe

Dès le XIVe siècle, l’Église eut à souffrir de l’occupation anglaise.Puis au XV et au XVIe siècle, elle devient trop petite pour accueillir toute la population de l’île et l’on se résolut à l’agrandir.A la fin du XVIe siècle, à l'époque des guerres de religion,l’Église fut l’objet du vandalisme des Chaumois et des Rochelais qui au nom de la Réforme incendièrent le Monastère.Elle subit ensuite l’occupation des Anglais qui utilisèrent la nef latérale comme magasin à poudre et fourrage destiné aux chevaux.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Histoire

XVIIIe

Au début du XVIIIe son vieux clocher donne des signes de faiblesse. Les tempêtes l'ont fait pencher et se tordre sous l'effet des coups de vent !Compte tenu de son importance pour la navigation (amer remarquable) le Roi décide d'offrir un monumental clocher d'ardoise de près de 20 mètres de haut.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Histoire

XIXe

Au XIXe siècle, la paix revenue, la belle église romane n’est plus qu’une ruine.Grâce à une souscription, les travaux de reconstruction sont entrepris en 1857 et achevés en 1852.La nef romane ruinée, est remplacée par une nef de style néogothique.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Histoire

XXe

En 1953, un incendie, dû à la foudre détruit la voute centrale et provoque l'effondrement de l'imposant clocher qui servait d'amer aux navigateurs.Il avait été érigé, dès le XVe siècle sur la tour carrée qui faisait, depuis le XIIe siècle, office de clocher.Le nouveau clocher reconstruit dans les années cinquante s'en est inspiré.A la même époque, les vitraux anciens sont remplacés par des vitraux contemporains en dalles de verre (voir plus bas).
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Histoire

XXIe

Une restauration de grande ampleur est conduite de 2012 à 2017.Elle redonne à l'église tout sa simplicité et son unité. Elle est aussi l'occasion de découvrir d'extraordinaires fresques du XIIe siècle. (voir plus bas).
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Histoire
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Histoire

Le plan

Construite aux XIe et XIIe siècle selon un plan en croix latine (Une croix latine est une croix dont la branche inférieure est plus longue que les autres. Elle est parfois nommée croix christique), l'église connut de nombreuses modifications.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan
Il ne reste de l'édifice médiéval que le chœur, la croisée et le bras sud du transept ainsi que l'absidiole sud (ornée de fresques)
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

L'extérieur / le portail

une tête de Christ est sculptée au dessus du portail. Il s'agit probablement d'un ré-emploi provenant de l’ancienne nef romane démolie vers 1857.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

L'extérieur / le clocher

L'église est couronnée au XVe siècle d'un clocher en bois effilé qui servira longtemps d'amer (éléments de repérage) pour les marins.Naturellement, subissant l'influence continuelle des vents, il menaça un jour de s'écrouler. Le roi de France considérant l’importance stratégique de ce point de repère décida de le reconstruire à ses frais en 1774.La vieille église romane se vit alors coiffer d'une grande flèche en ardoise de près de 20 mètres de haut._La première représentation du clocher de l’église Saint-Sauveur est le célèbre dessin de Pierre Garcie Ferrande dans son Grand Routier et Pilotage de la mer au xve siècle. _
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan
Sous l’Empire, un balcon a été construit tout autour du clocher pour guetter les dangers et prévenir la population, dès qu’un bateau étranger était aperçu. Des personnes désignées par le conseil municipal montaient la garde.Cette nouvelle flèche pyramidale, fut malheureusement détruite par la foudre en 1953.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan
Pour des raisons budgétaires, on décida de la reconstruction du clocher sous une forme primitive romane avec le beau toit à quatre pentes qui abrite aujourd'hui les cloches du bourg Saint sauveur et que nous lui connaissons actuellement.Reblanchi comme toutes les églises et chapelles de l'Ile depuis le dernière campagne de restauration.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

L'abside en cul de four

... et ses absidioles
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

La façade nord

Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

La façade sud

Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

L'intérieur - La nef

La nef actuelle, de style néo gothique date du XIXe siècle. Elle remplace la nef romane et sa nef latérale détruites toutes deux au XIXe siècle.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

L'intérieur le transept

Le bras nord (à gauche de l'autel) a été reconstruit lui aussi au XIXe siècle.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan
Le transept sud est lui d'époque romane, il a traversé, comme l'abside et le chœur, les siècles, résistant aux incendies, aux guerres de religion, aux invasions et à la période révolutionnaire.Il abrite aujourd'hui le "Trésor"
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

Les statues

Depuis la dernière campagne de restauration, l'église a retrouvé sa grande simplicité et une belle sobriété.A côté des vitraux et des fresques, découvrez quelques statues de qualité. Il s'agit principalement des quatre Evangélistes, deux par deux de chaque côté de l'autel.

Saint Luc Evangéliste

Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

Saint Marc, évangéliste

Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

Saint Matthieu, évangéliste

Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

Saint Jean, évangéliste

Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan

Le Thonier islais

Comme dans toutes les églises de l'Ile, suspendu à la voute, une maquette rappelle la tradition maritime de l'ile.Ici c'est un 'Dundee', un thonier à voile traditionnel de l'île. Les derniers ont disparu au milieu du siècle dernier.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Description et plan
sources : Paroisse Saint Amand - Merci pour vos photos...
Les vitraux de l’église datent des années 50. Les anciens vitraux de verre blanc montés au plomb n’avaient pas longtemps résistés aux bourrasques et tempêtes et encore moins à l’air salin. Lorsque l’incendie par la foudre survint en 1953, détruisant détruisit la flèche du clocher et le transept nord de l’église, la décision de remplacer les vitraux avait déjà été prise.Abandonnant le traditionnel verre peint serti dans le plomb, la paroisse et le commune prirent le parti de dalles de verre coloré dans la masse qui, taillée et éclaté, offrent leurs multiples facettes à la lumière. Enchâssées dans un ciment armé elles constituent un vitrail résistant au - parfois – vigoureux climat islais.Ces vitraux sont l’œuvre du grand maître verrier de Chartres Gabriel Loire.Par leur profonde signification symbolique et évocatrice, ils magnifient les mystères essentiels de la Rédemption du Sauveur, continuée par son Eglise et proclament la Royauté universelle du Christ et de la Vierge Marie, sa mère.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les vitraux

Dans la Nef : les vitraux de l’eau et du feu.

De part et d’autre de la nef, les six vitraux évoquent en alternance l’eau et le feu. L’ eau et le feu : deux symboles exaltés par la Bible et par la liturgie chrétienne lors de la veillée pascale (office de la nuit précédant le dimanche de Pâques.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les vitraux

Vitraux du feu.

Dans la Bible, l’Ancien Testament (partie de la Bible antérieure à la venue du Christ) évoque souvent le feu.Dieu s’est signalé à Moïse par un buisson ardent, c’est dans le feu du ciel qu’Il lui remit les tables la Loi.Durant les quarante années d’errance du peuple juif dans le désert du Sinaï, c’est une colonne de feu qui la nuit les conduit vers la Terre Promise.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les vitraux

Vitraux de l’eau.

Comme le feu, l’eau est très présente dans la Bible.C’est Moïse qui prie son Seigneur pour que du rocher surgisse une source qui désaltère son peuple : « Seigneur Dieu, ouvre ton trésor, la source d’eau vive, afin qu’ils se désaltèrent et cessent de murmurer. » Et il frappa le rocher d’où jaillit une source abondante et pure.L’eau, source mystique de guérison, de fécondité et de purification permet une véritable rénovation spirituelle. C’est ce que chante le prophète Ezechiel : « Je répandrai sur vous une au pure et vous serez purifiés. Je vous donnerai un cœur nouveau. Je mettrai en vous un esprit nouveau. Vous serez mon peuple et je serai votre Dieu. »
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les vitraux

Vitraux de l’abside / Au centre

Au fond du sanctuaire, dans l’abside (derrière l’autel), trois vitraux évoquent les trois mystères de l’œuvre de Rédemption :La Passion (la mise à mort du Christ sur la croix), la Résurrection (trois jours plus tard : le jour de Pâques) et l’Ascension (le Christ ressuscité monte au Ciel).La Passion. Au centre de l’abside.Sur sa croix, un Christ démesurément étiré couvre de ses bras l’humanité rachetée figurée par la Vierge Marie sa mère et saint Jean, l’apôtre agenouillé.Les dominantes bleues et les nuances de mauve des chairs font vibrer l’écarlate symbolique de la Croix.Emouvante simplicité et beauté majestueuse d’un vitrail exceptionnel.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les vitraux

La Résurrection.

A gauche dans l’abside.Debout, triomphant le Christ ressuscité , vainqueur de la mort montre d’une main à Jean l’apôtre et à Marie Madeleine, le tombeau vide. Du doigt il montre le ciel, affirmant la vérité infaillible de la parole du Maître.Un des vitraux les plus lumineux de l’église, un jaillissement de vie et de lumière.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les vitraux

L’Ascension.

A droite dans l’abside.Le Christ, dans la gloire de sa résurrection s’élance vers les cieux. Ils donnent à ceux qui ‘entourent – les gens de Galilée, au bas du vitrail – une ultime bénédiction et les envoie en mission annoncer à tous les hommes le message de l’Evangile.« Allez dans le monde entier proclamer l’Evangile à toute la Création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ».
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les vitraux

Les deux vitraux latéraux de l’abside

Répondant à l’envoi en mission annonciatrice de l’Evangile les deux vitraux représentent deux grands saints de l’Eglise des premiers temps.Saint Pierre, simple pécheur ayant répondu à l’invitation du Christ, et auquel Il confiera Son Eglise. Premier Pape de l’Eglise Universelle, malgré ses faiblesses et ses reniements.Saint Paul, l’ancien Saül, juif, citoyen romain et bourreau persécutant les premiers chrétiens. Illuminé par le Christ sur le chemin de Damas, il se convertira et deviendra le grand théologien qui portera le message de l’Evangile au bout du monde d’alors.Ensemble ces deux saints figurent l’humanité toute entière dans sa diversité à laquelle le message de l’Evangile est destiné.

Saint Pierre

La tête doucement penchée du Christ, ses deux mains tendues en un large geste d’accueil vers son disciple Pierre l’apôtre pécheur écroulé à ses pieds l’invitent à se relever et à répondre à son appel « Désormais tu seras pécheur d’hommes ». Un vitrail qui parle aux islais, population de marins.

Saint Paul

Paul ou Saul (son prénom païen) , persécuteur des chrétiens.. aveuglé par la lumière divine est tombé à terre. Terrassé d’épouvante aux pieds de Jésus il crie « Seigneur, que voulez vous que je fasse ? » Le Christ lui répond en tendant avec bonté la main qui va le relever.

Les vitraux des transepts.

Ils célèbrent la royauté universelle du Christ et de la Vierge Marie.

Vitrail du Christ-Roi.

Au sommet du transept sud ce vitrail flamboie dans la lumière ardent du Midi. Le Christ, en Majesté, drapé d’un manteau écarlate, foule aux pieds l’astre éblouissant qui représente l’Univers.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les vitraux

Vitrail de la Vierge-Reine

Couronnée, la Vierge tient ses mains jointes dans une supplication incessante pour ses enfants de la terre que représente, selon l’Apocalypse, le croissant de lune à ses pieds.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les vitraux
sources : Paroisse Saint Amand - Merci pour vos photos...

Un Christ en majesté.

Le chantier de restauration de l'église entrepris en 2012 a permis de mettre au jour plusieurs éléments de fresques murales dans le chœur et l'abside notamment, dans le cul de four, d'un Christ en majesté, datant du XIIe siècle, accompagné par les Évangélistes puis d'un second Christ du XIIIe siècle.Merci d'avance pour vos photos pour compléter...
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les fresques

Chapelle Saint Nicolas

Dans l'absidiole sud (à droite de l'autel)- longtemps appelée chapelle Saint Nicolas - les travaux de restauration ont mis à jour trois décors superposés allant du XIIe au XIVe siècle.Le décor le plus ancien (faux joints et fleurettes)....
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les fresques
laisse place à une composition,plus élaborée, sur fond jaune où se profile, sur le côté droit, un visage finement dessiné, yeux en amande et cheveux bouclés.... un ange ?Merci pour vos photos....
Un troisième décor vient se superposer à cet ensemble. A droite saint Nicolas, l'un des patrons des marins. Il accueille et bénit quatre personnages qui joignent les mains, comme en prière.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les fresques
Commerçants et voyageurs, deux hommes et deux femmes élégamment vêtus, cheveux blonds pour les premiers, sages coiffes pour les secondes, viennent remercier le saint qui les a sauvés du naufrage.Leur barque a été malmenée par la tempête, le mât brisé, mais ils sont sains et saufs et pleins de reconnaissance, comme les navigateurs de l'Ile d'yeu qui ont jadis décoré cette église,en honorant leur saint protecteur.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les fresques
La partie gauche de la voute offre deux autres scènes, toujours inspirées de la légende de saint Nicolas.Moins lisibles, elles illustrent deux miracles du saint.Du côté du chœur, le saint évêque,(avec sa mitre (chapeau) et sa crosse)rappelle à la vie trois jeunes enfants que la cruauté de leur hôte avait mis au saloir.Bien vivants, les trous enfants ont le visage tourné vers leur sauveur. On distingue leurs mains jointes et leur couronne de cheveux blonds.
Eglise de Saint Sauveur -Ile d’Yeu - Les fresques
A l'entrée de l'absidiole, trois jeunes filles coiffées, aux mouvements très expressifs, semblent se réjouir d'un événement heureux.Le saint n'apparaît pas, probablement parqu'il aura discrètement jeté par la fenêtre la bourse d'or qui sauvera les demoiselles de la pauvreté et leur permettra de contracter un heureux mariage.... selon la légende.Merci pour vos photos....

Visite

Visite libre, ouverte tous les jours. Sauf pendant les offices.

Contact

Paroisse Saint Amand de l'Ile d'Yeu La paroisse Saint amand est en charge des Cinq églises et chapelles de l'Ile :Eglise Notre Dame du port (Port Joinville) Chapelle Notre Dame de Bonne Nouvelle (Port de la Meule) Eglise de Saint Sauveur Chapelle du Père de Montfort (Ker Chalon) Chapelle Saint Hilaire (ou Notre Dame de la Paix (Ker Pierre Borny)3 place Général Buat02 51 58 53 77
Office de Tourisme de L'Ile d'Yeu Office de Tourisme de L'île d'Yeu Rue du Marché - 85350 L'île d'Yeu Tél. 0033 (0)2 51 58 32 58Ouvert du Lundi au Samedi de : Moyenne saison: 9.OO à 12.30, 14.00 à 18.00 Haute saison : 9.00 à 13.00, 14.00 à 19.00Le dimanche: Moyenne saison: 10.OO à 12.30 Haute saison : 9.00 à 13.00Fermé les 1er Novembre, 25 Décembre et 1er Janvier
Horaires des Offices Variables en fonction des saisons..Cliquer pour vérifier
Signalez un problème ou une dégradation
Source d'Informations : - Paroisse Saint Amand de l'Ile d'Yeu Office du tourisme de l'Ile d'Yeu Wiki commons Dictionnaire des Eglises de France
Crédits : LBR Famille Bertet