Eglise de Sainte Engrâce

Proposée par : Association Ikerzaleak : Robert Elissondo,
Sainte-Engrâce
place de l'église - 64560
Monument Historique
Trip Advisor
Unique survivante de son époque dans la région, l'église Santa Grazi, du XIe siècle, est un pur modèle d'architecture de l'art roman. D'une apparence austère et d'une certaine façon naïve, Sainte Engrâce est une merveille qui vaut la visite car les œuvres et notamment de superbes chapiteaux sont arrivés jusqu'à nous presque intacts.A ses côtés, le cimetière peuplé de stèles discoïdales témoigne également d'un passé encore trop méconnu.

La légende de Sainte Engrâce

Engrâce est le nom d'une jeune noble portugaise, martyrisée à Saragosse par les Romains vers l'an 303 avec dix compagnons dont le diacre Vincent, alors qu'elle s'apprêtait à franchir les Pyrénées pour rejoindre son fiancé, un duc de la région de Narbonne.

Lors de son martyre, un clou fut enfoncé dans sa tête ce qui explique qu'elle ait souvent été invoquée pour guérir les maux de tête.

La légende dit qu'ayant été ensevelie avec tous ses bijoux, quelques temps après son martyre, un voleur aurait emporté un de ses bras orné de bracelets couverts de pierres précieuses et l'aurait caché dans le tronc creux d'un chêne à proximité du village d'Urdax-du-Sommet-du-Port.

Des bergers remarquèrent qu'un boeuf (ou un taureau?) venait s'agenouiller à proximité d'un chêne et que ses cornes devenaient lumineuses.

Ils découvrirent alors la relique, cachée dans l'arbre, et édifièrent à cet emplacement une première église en l'honneur de Sainte-Engrâce.

Cette première église dont il ne reste pas de trace, dépendait d'un monastère de l'ordre de Saint-Augustin.

Eglise de Sainte Engrâce - l'Histoire

Au XIe siècle

Au XIe siècle est édifiée la collégiale Sainte-Engrâce avec une architecture massive mais très élégante et unique dans la région.

Elle est alors importante et douze chanoines y seront rattachés.

Par acte en date du 5 février 1085, le roi d'Aragon et de Sobrarve, Sanchez-Ramirez 1er (illustration) la rattache à l'abbaye bénédictine de Saint Sauveur de Leyre qui était déjà à l'époque une étape importante sur les chemins de Compostelle, disposant notamment d'un hospice pour pèlerins.

Eglise de Sainte Engrâce - l'Histoire

Au XVIe siècle

Au XVIe siècle, pendant les guerres de religion, la relique est volée et le nombre de pèlerins commence à diminuer.

Au XVIIe siècle

En 1658, l'abside fut séparée du reste de l'édifice et convertie en sacristie.

L'autel est installé dans le choeur.

Eglise de Sainte Engrâce - l'Histoire

XIXe siècle

Prosper Mérimée (illustration) en visite dans la région découvre l'église qui est dans un très mauvais état.

En raison de son intérêt architectural, il décide de la faire restaurer et la fait classer Monument historique dès 1862.

Eglise de Sainte Engrâce - l'Histoire

Au XXe siècle

Elle sera à nouveau restaurée en 1983 et cette nouvelle campagne de restauration mettra en particulier en valeur les magnifiques chapiteaux rehaussés de couleurs.

Eglise de Sainte Engrâce - l'Histoire

Façade Ouest

La façade ouest présente un auvent qui protège des pluies le beau portail orné d’un chrisme soutenu par deux anges.

Eglise de Sainte Engrâce - L'Extérieur

Façade Sud

La façade sud droite qui ne dispose que de très peu d'ouvertures, donne sur une forte pente.

Eglise de Sainte Engrâce - L'Extérieur

Façade Est

Sur la façade est est accolé un bâtiment carré.

Eglise de Sainte Engrâce - L'Extérieur

Façade Nord

Les contreforts massifs de la façade nord datent de la restauration de 1864.

Eglise de Sainte Engrâce - L'Extérieur

Le porche

Le décor sculpté se déploie dès l'entrée. Deux anges sont représentés sur le tympan qui domine la porte.

Ils tiennent un chrisme, cette figure qui ressemble à une roue est constituée des lettres du mot Christ en grec.

On en trouve de nombreux exemples dans l'art roman pyrénéen, ainsi à Haux ou Alçabehety. Par cette image, c'est le Christ lui même qui se révèle à celui qui franchit la porte.

Des inscriptions complètent le message PAX TECUM (la paix soit avec toi) CHERUBIN et SERAPHIN.

On peut lire également BERNARDUS ME FECIT (Bernard m'a fait).

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

La nef

La nef, voûtée en berceau, se termine par une abside semi-circulaire, elle-même flanquée de deux autres absides plus petites. Six piliers cruciformes séparent la nef des deux bas-côtés. Sans doute existait-il à l'origine une crypte sous l'église.

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Au XIIe siècle on aimait la couleur, et les églises étaient le plus souvent peintes.

La peinture qui recouvre les décors sculptés de Sainte- Engrâce est bien postérieure, mais elle est dans l'esprit du Moyen Age.

Du côté de la nef, la plupart des chapiteaux portent des décors végétaux très simples.

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Le choeur

Le choeur est protégé par un grille en fer forgé du XVe siècle.

Les chapiteaux du choeur sont ornés de représentations plus élaborées que ceux de la nef.

On y découvre des figures animales et humaines, la plupart exécutées avec soin.

Même si les visages n'expriment aucune émotion, le dynamisme des mouvements, le soin apporté aux boucles des toisons et aux plis des vêtements donnent une impression de vie et témoigne du savoir-faire des sculpteurs.

Le chapiteau à droite du choeur représente une danseuse accompagnée de musiciens.

Chapelle de la Vierge

À gauche de l'autel principal, la Chapelle de la Vierge.

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

À gauche, une statue en bois du XVIIe siècle de Sainte Madeleine tenant dans ses mains un vase de parfum.

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Chapelle de Sainte Catherine

À droite de l'autel principal, la Chapelle de la Vierge.

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Les chapiteaux

Les chapiteaux sont une des richesses les plus spectaculaires de Sainte-Engrâce.

Une étude d'histoire de l'art a en effet démontré que plusieurs de ces chapiteaux avaient été réalisés par un artiste qui travaillait dans les années 1130-1140 au portail de la cathédrale Sainte Marie d'Oloron.

On aurait donc tort de chercher dans ces œuvres les vestiges d'une religion primitive, voire d'un paganisme local.

Elles expriment au contraire une réflexion théologique élaborée qui puise aux sources de la foi chrétienne. Il est certain qu'elles ont été créées pour des religieux cultivés et non pour le peuple.

Qui d'autre dans la vallée pouvait en effet lire les inscriptions latines qui se révèlent quand on observe attentivement les sculptures ? (illustration : rois mages en route pour Bethléem sur le troisième pilier à droite de la nef)

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Sur le troisième pilier à gauche de la nef : les rois mages adorant le Divin Enfant.

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Sur le pilier droit de la Chapelle centrale : les chrétiens livrés aux bêtes.

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Sur le pilier gauche de la Chapelle centrale : scène de musiciens bateleurs qui font danser un ours.

Le jeu, la danse sont des divertissements dont le chrétien doit se méfier, parce qu'ils le détournent de la recherche du salut.

Ces images sont fréquentes dans l'art roman, mais on peut s'étonner de les trouver à Sainte-Engrâce dans le sanctuaire, à proximité de l'autel.

Une belle occasion de divertissement pour les moines qui assistaient au culte ?!

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Et que dire de ce couple nu enlacé représenté sur un autre chapiteau ?

Il est aisé d'y voir une dénonciation des plaisirs de la chair, adressée aux moines pour qui ces œuvres ont été créées.

Les images érotiques, fréquentes dans l'art roman d'Espagne et du sud de la France, peuvent aussi avoir un interprétation plus positive.

Ne faut-il pas aussi peupler ces terres et augmenter le nombre de chrétiens ?

D'ailleurs à Sainte-Engrâce, l'image du couple d'amoureux est associée à celle de l'éléphant qui symbolise la fidélité conjugale et la chasteté.

C'est un drôle d'éléphant aux petites oreilles dont la trompe sort de la bouche. L'artiste n'avait probablement pas de modèle de cet animal dans la région !

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Saint-Jean-Baptiste

Près de la porte d'entrée, dans le bas-côté gauche, un Saint-Jean-Baptiste en bois du XVIIe siècle.

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Saint Pierre

Au milieu du bas-côté gauche, un haut-relief représentant saint Pierre en pape, en bois sculpté, doré et peint date du XVIIe siècle.

Il est niché dans un petit retable formé de deux colonnes à chapiteau dorique supportant un large fronton cintré surbaissé surplombé par deux vases.

Eglise de Sainte Engrâce - L'intérieur

Visite

Ouverte

Contact

Paroisse Sainte Marie Madeleine de Haute Soule Tar Place de l'église 64470 Tardets-Sorholus 05 59 28 50 70
Mairie de Sainte-Engrâce 64560 Sainte-Engrâce Tél. 05 59 28 60 83 commune-de-sainte-engrace@wanadoo.fr
Association Ikerzaleak Maison du Patrimoine 64130 Mauléon Licharre
Sources : Association Ikerzaleak : Robert Elissondo,
Crédits : Wiki Daniel Villafruela, El Caro, Ispallois, Manuel Velazquez, Perter Potrowl, Stepanemartin, Tournachon, Ziegler, Odile de Puymorin, HG/BellesEglises