Eglise Notre-Dame à Clessé

Proposée par : Richard Dalin et BellesEglises
Clessé
place de l'église - 71260
Sauvegarde de l'art français
Fondation du Patrimoine
Monument Historique
Romane - XIe siècle Clessé est fier de son église dont la façade et le clocher octogonal sont caractéristiques de l’art roman en Mâconnais. Construite en pierre calcaire à la fin du 11e siècle et dans la première partie du 12e siècle C’est une église de style roman. Elle est inscrite à l'inventaire des monuments historiques depuis 1929. Elle possède une partie du toit en laves récemment restaurée, son clocher est octogonal en tuiles vernissées.elle a été restaurée en 1992.La municipalité soutenue par l’association du patrimoine clesséen a pris en charge les récentes campagnes de restauration, avec notamment la Sauvegarde de l'Art français et la Fondation du Patrimoine
L'église de Clessé est placée sous le vocable de Notre Dame et date de 1090. Elle a subi de nombreuses transformations au cours des siècles. Du bâtiment d'origine ne restent que la nef et la croisée du transept. En 1929, elle est inscrite sur l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Le clocher octogonal a été, lui, classé Monument Historique en 1930.

Clessé est un village vinicole situé à 15 km au nord de Mâcon. Il dépendait du bailliage et du diocèse de Mâcon, de l'archiprêtré de Vérizet et de la justice de l'abbaye de Saint-Pierre-hors-les-Murs de Mâcon ; le prieur de cette abbaye nommait le titulaire de la cure.

La première mention du village de Clessé dans les textes anciens remonte à 936. Les chartes n° 356 et 481 du cartulaire de Saint-Vincent de Mâcon précisent "in pago Matisconensi, in villa Clasiaco alias Classiaco".

En 1096, le pape Urbain II, dans une bulle, confirme au prieur et à la communauté de l’abbaye Saint-Pierre-hors-les-Murs de Mâcon, le droit de nommer aux églises paroissiales du patronage de Saint-Pierre ; l'église de Clessé se trouve comprise dans la liste. En effet, cette abbaye régit non seulement la paroisse Saint-Pierre de Mâcon, mais aussi une cinquantaine d’autres paroisses, dans quatre diocèses (Besançon, Chalon, Lyon et Mâcon). Les chanoines réguliers de Saint Augustin avaient la double tâche de vivre en communauté et de desservir les paroisses, qu’ils avaient acquises ou fondées, comme l’église Sainte-Marie de Clessé.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'histoire

Chronologie - L'origine

En 1090 : église primitive de Clessé.

En 1096 : église citée dans une bulle du Pape Urbain II.

Le plan ci-dessus a été effectué par M. Emile Violet écrivain local (1877-1965).

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'histoire

Vers 1510/1513 : construction de la chapelle sud voûtée sur croisée d’ogives par Barthélemy Lestevenon de Quintaine.

En 1670 : reconstruction du chœur primitif probablement demi-circulaire, remplacé par un chevet rectangulaire.

En 1720 : pose de la charpente du clocher par Jean Gillet, charpentier.

Le plan ci-dessus a été effectué par M. Emile Violet écrivain local (1877-1965).

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'histoire

XIXe siècle

En 1817 : refonte de la cloche dont le poids fut porté à 1300 livres.

En 1856 : désaffection du cimetière qui entourait l’église et nivellement du terrain.

En 1859 : réalisation du badigeon et des décorations des voûtes.

Vers 1859 : construction de la chapelle Nord.

En 1863 : reconstruction de la sacristie, percement des neuf fenêtres actuelles, fermeture des deux anciennes fenêtres latérales du chevet.

En 1877 : couverture du clocher en tuiles vernissées.

En 1880 : réfection des vantaux et de la ferrure de la grande porte.

En 1883 : construction de la tourelle pour remplacer l’échelle intérieure d’accès au clocher.

Le second plan ci-dessus a été effectué par M. Emile Violet écrivain local (1877-1965).

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'histoire

XXe siècle

En 1929 : inscription de l’église à l’inventaire supplé-mentaire des monuments historiques.

En 1930 : classement du clocher.

En 1937/1940 : réalisation de travaux de maçonnerie et couverture …

En 1938, : remplacement du vieux coq par un coq en tous points semblable.

En 1942 : classement du vieux coq aux monuments historiques au titre des objets.

En 1970 réfection de la toiture de lave du chevet par M. Pierre, lavier de Clessé.

En 1991/1992 : restauration du transept et de la nef.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'histoire

XXIe siècle

En 2018/2019 : restauration de la charpente et réfection en pierre de lave de la toiture du chevet et des contreforts.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'histoire
Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'histoire
Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'histoire

sources

sources :

Archives départementales de Saône et Loire Clessé Histoire et traditions. Emile Violet Mâcon 1929 Les églises romanes de l’ancien diocèse de Mâcon – Jean Virey M. Pascal JALUZOT Docteur en Histoire de l’Art

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'histoire

L'architecture de l'église avec sa façade non remaniée, son gracieux clocher octogonal est particulièrement intéressante.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

La maquette

La maquette ci-dessus a été effectuée par M. Pierre, l’ancien lavier du village. Cette maquette en pierre est visible, avec bien d’autres, dans la salle d’exposition du Pressoir qui est ouverte tout les dimanches après-midi.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

La façade

L'église présente une belle façade tripartite dont les deux parties latérales sont ornées de bandes lombardes.

Bandes lombardes, synonyme de lésènes. Éléments d'architecture caractéristiques de l'époque romane. Ce sont des bandes verticales, semblables à des pilastres, mais de très faible saillie, répétées à intervalles réguliers sur les murs des façades, des tours ou des absides, qui sont reliées à leur sommet par une frise d'arcatures en plein cintre. Les bandes lombardes ont, du moins à l'origine, un rôle de raidissement du mur (et non, comme les contreforts, plus épais, de soutien). Par leur léger relief, leur simplicité, les bandes lombardes sont surtout un élément de décoration. Le terme de " lombard " montre l'origine de ces motifs. L'art roman, issu de Lombardie —Italie du nord— a probablement franchi les Alpes en même temps que les architectes et es compagnons-ouvriers. Ces bandes lombardes sont universelles dans l'art roman et on les retrouve partout en Europe du nord durant toute cette époque.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

La partie centrale est percée d'un portail en léger ressaut et ornée de grands panneaux qui ressemblent à des bandes lombardes mais dont la partie supérieure n'est pas ornée par des arcatures mais par de simples corbeaux.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

La façade à bandes lombardes avec ces pilastres reliés par une frise d'arcatures en plein cintre est un type d'ornementation que l'on rencontre souvent dans les églises du Mâconnais et du Chalonnais.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

Au-dessus de ce portail d'entrée, à noter une ouverture romane en haut du pignon.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

Les « dents de scie"

Au-dessus de la baie de façade, on aperçoit un motif architectural, caractéristique du premier art roman, une frise en dents de scie, comme sur la façade de l’abbatiale de Tournus. Sa fonction est décorative.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

Le mur latéral sud

Sur le mur latéral, à droite et sous certaines arcatures du clocher, de naïves têtes sculptées d'hommes ou d'animaux décorent les modillons.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

Les modillons

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

Le portail sud

Donnant sur l'ancien cimetière, le petit portail sud en cintre surbaissé dont le linteau est gravé d'un ostensoir avec le monogramme IHS surmonté d'une croix date du XVIIIe.

Il porte l'inscription : « Loué soit le très sainct s_a_crement de l'autel » (la a avait probablement été oublié...)

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur
Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

Le clocher

La croisée du transept est surmontée d'un remarquable clocher octogonal, orné de bandes lombardes aux deux derniers niveaux. Le dernier niveau, séparé du précédent par un cordon de pierre, est percé sur chaque face d'une paire de baies géminées inscrites dans le décor de bandes lombardes.

Le clocher est surmonté d'une flèche recouverte de tuiles polychromes.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

La couverture du clocher en tuiles vernissées a été restaurée en 1877.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

Le serpent...

Sur le clocher, du côté sud-est, au-dessous d'une fenêtre géminée, un serpent est sculpté dans la pierre, son origine interroge encore les spécialistes.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

... et le coq

En 1938, lors de travaux, le vieux coq est retiré et placé à l’intérieur de la nef, il est classé monuments historiques au titre des objets en 1942. Il a été remplacé par une copie en cuivre sur le clocher. L’original a disparu dans les années 1970.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

La toiture en pierre de lave

Le toit presque plat à l'origine, probablement en pierres de lave a été refait dans sa forme actuelle en 1720. Jean Gillet en posa la charpente.

En 2018/2019, l'église a bénéficié d'une importante campagne de restauration de la charpente du chevet et de la réfection totale de la toiture en pierres de lave et des contreforts.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

La tourelle

La tourelle et la sacristie sont également du 19e siècle.

La tourelle a été élevée vers les années 1883 pour remplacer l’échelle intérieure accédant au clocher. Une fenêtre gothique précédemment placée dans le mur et donc masquée a été réemployée.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

Les abords

En 1856, le cimetière qui entourait l'église est désaffecté et nivelé pour permettre l'accès des voitures.

Un peu en retrait mais aujourd'hui disparu, le « repousoeu », pierre à 6 côtés servait à poser les cercueils lors des enterrements.

Des murs de clôture ont été détruits en 1868 et le terrain devant l'église a été fortement abaissé, autrefois on descendait deux ou trois marches pour entrer dans l'église.

sources : Archives départementales de Saône et Loire Clessé – Histoire et traditions. Emile Violet Mâcon 1929 Les églises romanes de l’ancien diocèse de Mâcon – Jean Virey M. Pascal JALUZOT Docteur en Histoire de l’Art

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

Sources

sources : Archives départementales de Saône et Loire Clessé – Histoire et traditions. Emile Violet Mâcon 1929 Les églises romanes de l’ancien diocèse de Mâcon – Jean Virey M. Pascal JALUZOT Docteur en Histoire de l’Art_

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'extérieur

L'entrée

A l'entrée, dans l'allée centrale, une pierre tombale porte une inscription très effacée :

« Les Lanberet ont fait renouvellez la tombe de leurs veaux l'an 1775. Claude Lanberet Lantient. » (veaux signifiant caveaux).

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

Le bénitier

Sur le mur, à droite, un curieux bénitier, probablement roman, est orné d'un beau dessin en damier.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

La nef

A l’intérieur, la nef simple de trois travées est charpentée et la travée de chœur est couverte par une coupole sur trompes supportée par quatre arcs en plein cintre.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

En remontant la nef, un peu plus loin, on remarque une jolie petite niche. A côté, une porte actuellement murée donnait accès au clocher.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

Le crucifix

Le crucifix en bois serait de l'an 1748 et aurait été commandé par les clesséens au Sieur Claude Charny, maistre sculpteur pour la somme de cinquante livres.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

Le chœur

Le chœur primitif probablement demi-circulaire - l’abside romane - a été remplacé en 1670 par un chevet rectangulaire.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

Les vitraux du chœur

Le vitrail axial du chœur représente l’Assomption de la Vierge, à laquelle l’église est dédiée. Appelée Dormition dans la tradition orthodoxe, l’Assomption, fêtée le 15 août, est la croyance religieuse selon laquelle la Vierge Marie, mère de Jésus, sans connaître la corruption par la mort, est entrée dans la gloire de Dieu, « montée au ciel ».

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

L'autel

L'autel date du XIXe.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

Les chapelles latérales

Les chapelles latérales, formant un faux-transept, datent du 16e et du 19e siècle et conservent des culots sculptés.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

La chapelle gothique sud (1510-1513) dédiée à Saint Barthélémy

La chapelle sud dite chapelle St Barthélemy ou des Gillet est voûtée sur croisée d'ogives.

Elle a été construite par Barthélemy Lestevenon de Quintaine vers 1510.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

Les culots gothiques sont sculptés des symboles des quatre évangélistes, le tétramorphe (quatre formes) : l’aigle de Jean, l’ange (ou l’homme) de Matthieu, le lion de Marc et le taureau de Luc.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

L’origine iconographique vient des textes bibliques d’Ezéchiel 1 et de l’Apocalypse 4, 6-7 : Devant le Trône, il y a comme une mer, aussi transparente que du cristal. Au milieu, autour du Trône, quatre Vivants, ayant des yeux innombrables en avant et en arrière. Le premier Vivant ressemble à un lion, le deuxième Vivant ressemble à un jeune taureau, le troisième Vivant a comme un visage d’homme, le quatrième Vivant ressemble à un aigle en plein vol.

La même iconographie se retrouve sur le devant d’autel (antependium) du XIXe siècle.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

La chapelle nord

La chapelle nord avec abside à chevet plat a été construite en 1861 par l'abbé Georges Chapuis.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

Les anciennes fresques et peintures.

En 1991/1992, le transept et la nef ont fait l'objet d'une restauration.

Des fragments d'anciennes peintures ont été mis à jour. Quelques témoins sont conservés sur la voûte de la chapelle sud et sous la croisée du transept.

Illustration en attente.... merci pour vos envois !

Les ouvertures et la sacristie

En 1863, la sacristie a été reconstruite.

A cette même époque sont percées les 9 fenêtres actuelles, les 2 anciennes fenêtres latérales du chevet sont murées.

Les précédentes ouvertures de la nef, certainement plus étroites et plus hautes étaient ouvertes pour laisser passer le peu de lumière.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - L'intérieur

Restauration de l’église romane Sainte Marie.

Le diagnostic réalisé par un architecte des monuments historiques fait apparaître des désordres et des dégradations importants sur la charpente du chevet.

Des travaux seront donc à réaliser très rapidement.

Malgré les fonds publics sollicités le montant restant à la charge de la commune était très important pour le village.

C’est pourquoi en septembre 2016 une souscription publique en faveur de la restauration du chevet fut ouverte.

C

Eglise Notre-Dame  à Clessé - Agir pour la sauvegarde de l'église

ette opération à ses débuts,fut accompagnée par la distribution de dépliants évoquant les difficultés de financement. Ils faisaient appel à la générosité des villageois et des adhérents de l’association du patrimoine qui pouvaient participer en envoyant un don à la Fondation du Patrimoine ouvrant droit à un crédit d’impôt.

Cette opération fut poursuivie en 2017, 2018 et jusqu’à la fin des travaux en 2019.

16 180 € ont été collectés, et 18 186,83 € ont été versés à la municipalité de Clessé par la Fondation du Patrimoine.

Eglise Notre-Dame  à Clessé - Agir pour la sauvegarde de l'église

Quelques initiatives et manifestations ayant contribué à abonder ce fond : Tombolas, production et vente de gaufrettes mâconnaises, « cuvée du Patrimoine », concerts. etc

Une manifestation en coopération avec la municipalité de Clessé ,à l’attention de tous les Clesséens et de toutes les personnes ayant participé à la rénovation de l’église s’est tenue en juin 2019.

Elle fût associée à l’inauguration du «  Parcours du patrimoine du bourg ».

Eglise Notre-Dame  à Clessé - Agir pour la sauvegarde de l'église

Avec la sauvegarde de l'Art français

En 2018, la Fondation pour la Sauvegarde de l'Art Français a versé à la municipalité une subvention de 15 000 € pour la restauration de la charpente et de la couverture du chevet.

https://www.sauvegardeartfrancais.fr/projets/notre-dame-clesse/

Eglise Notre-Dame  à Clessé - Agir pour la sauvegarde de l'église

Visite

L’Eglise est ouverte toute l’année les week-ends, la clef est sinon disponible soit à l’épicerie « au panier gourmand » à gauche de l’Eglise, soit au restaurant qui est en face de l’Eglise.

Contact

Paroisse Notre Dame des Coteaux en Maconnais Paroisse Accueil 66 Rue du Pont Cidex 1164 71260 Lugny 03 85 33 24 34 ndcoteaux.maconnais@orange.fr Permanences : du lundi au jeudi de 14h30 à 18h00 Villages de la paroisse : Azé, Bissy-la-Mâconnaise, Burgy, Charbonnières, Chardonnay, Clessé, Cruzille, Fleurville, Grevilly, La Salle, Lugny, Montbellet, Péronne, St Albain, St Gengoux-de-Scissé, St Martin Belle Roche, St Maurice de Satonnay, Senozan, Viré. Curé de la paroisse : Bernard Blondeau Contact : ndcoteaux.maconnais@orange.fr 09 77 67 26 25 03 85 33 24 34 email: pndc71@free.fr Maison Paroissiale - 71260 Lugny 71260 CLESSE, France
Maire de Clessé Mairie Place de la Mairie 71 260 Clessé 03 85 36 93 81 Cliquez ici pour nous contacter Lundi : 8h30- 10h30 Mardi : 8h30- 10h30 Mercredi : 8h30- 10h30 Jeudi : 8h30- 10h30 Vendredi : 8h30- 10h30 Samedi : 8h30- 10h30 et sur rendez-vous. Adresse mail : mairie.clesse@orange.fr
Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de Cl Mairie de Clessé place de la Mairie – 71260 CLESSÉ Christian Dumont, président – 03 85 38 92 32 leclosdumont@orange.fr contact : Patrimoine.clesse@laposte.netCréée en juin 2015, l’association a pour but : la protection et la mise en valeur du patrimoine bâti, religieux ou laïc et du non bâti. L’Association pour la sauvegarde du patrimoine Clesséen compte 79 membres en 2019.Quelques actions de l’association depuis sa création :Remise en état de chemins municipaux. Nettoyage et réfection de lavoirs. Visites organisées et commentées du patrimoine de Clessé. Concerts dans l’église Sainte Marie. Soirée théâtrale en hommage à Henri Guillemin. Création de fascicules pour les églises. Création de brochures sur des parcours de découverte du patrimoine du village. Participation aux manifestations du village. Campagne en faveur de la restauration du chevet de l’église……
Sources : Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de Clessé Bourgogneromane.com Wikipedia sources : Archives départementales de Saône et Loire Clessé Histoire et traditions. Emile Violet Mâcon 1929 Les églises romanes de l’ancien diocèse de Mâcon – Jean Virey M. Pascal JALUZOT Docteur en Histoire de l’Art Bernard Rebuffet, Les grandes heures des églises de Mâcon, Mâcon, 1974 Mémoires de la Société éduenne (1872)
Crédits : Richard Dalin Dominique Devez : AutourdeTournus.free.fr Cees van Halderen : Bourgogneromane.fr, http://www.latuileriechazelle.com Wiki Comons : Chabe31, Clément Bucco Lechat, Flickr : Kristobalite Facebook : Ewa Zaluska Sauvegarde Art Français Fondation du Patrimoine