Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis

Proposée par : Gérard Rouillon
Capbis
Place de l'église - 64800
Chemin de St Jacques
Capbis, à l’origine lieu-dit Cap deü Béez (tête de la rivière Béez) dont les origines remontent au XIIe siècle lors de la fondation de l’abbaye de Sauvelade par Gaston IV le Croisé, possède une petite église : Notre Dame de l’Assomption, qui avec son clocher-mur, trône sur le village au pied de la montagne.Le village entier se mobilise pour sa restauration des travaux très lourds viennent d'avoir lieu c'est le moment d'aller découvrir cette petite église et les habitants de ce petit village basque qui, avec leur église, ont fait la une sur TF1...

Les origines

Les origines de cette petite église remontent à 1127 avec la fondation de l’abbaye de Sauvelade à Capbis, par Geston IV au retour d’une croisade.

Confiée initialement aux moines bénédictins, elle passe aux mains des moines cisterciens en 1286.

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Histoire

Une étape de Compostelle

La chapelle servant également de refuge aux pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle est détruite une première fois en 1569, à l'occasion des troubles liés aux guerres de religion.

Un crime odieux

Le 25 octobre 1663, Jacques de Boyer, abbé de Sauvelade, est sauvagement assassiné par seize hommes en armes, à Capbis. L’affaire fait grand bruit. Au point de donner naissance à un dicton, encore utilisé en Béarn à la veille de la Première Guerre Mondiale : « S’en parle autant coum la mourt de Saubalade ». (« On en parle autant que de la mort de Sauvelade »)

Il faut dire que ce meurtre d’un homme d’Église est d’une rare brutalité. Le prêtre est tué au fusil, à bout portant, et massacré à la hache. Les assaillants épargnent le domestique de l’abbé, mais exécutent également son aumônier.

Ce meurtre n’est pas un crime sacrilège : ce n’est pas en effet en tant que prêtre que Boyer a été mis à mort. Mais pour avoir froissé les intérêts pastoraux en transformant des pâturages avoisinants en champs.

Un nouveau saccage

Reconstruite après 1620 elle est à nouveau saccagée et détruite en 1663 à la suite de l'assassinat de l'abbé Boyer, abbé commendataire de Sauvelade, et de son aumônier Bertrand Barbouteau.

Les communautés voisines d'Asson, Bruges et Louvie reconnues responsables sont condamnées à reconstruire la chapelle ainsi qu'à verser de fortes amendes à l'Abbaye de Sauvelade (illustration).

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Histoire

Une petite entourloupe

En 1670, les trois communautés réussissent à modifier la clause de reconstruction en édifiant une chapelle à l'intérieur de l'église Saint-Martin de Pau connue sous le nom de la chapelle de Sauvelade.

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Histoire

La reconstruction

Une requête pour l'édification d'une église est présentée par les habitants de Capbis le 4 juin 1766 aux évêques de Lescar et d’Oloron.

Le 11 novembre 1766, l'évêque de Lescar autorise l'édification de l'église sur son emplacement actuel. L'évêque d'Oloron confirme ce décret le 5 décembre.

Les habitants se hâtent alors de construire l'église. Les travaux sont achevés en 1769.

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Histoire

Les premières restaurations

En 1864, la municipalité de Capbis s'inquiète de l'état de l'église qui « menace ruine ».

Les plans définitifs des travaux sont votés le 11 novembre 1869.

Ils prévoient essentiellement de reconstruire la charpente et le toit, de rehausser la voûte, de construire un balcon sur le clocher, d'inverser l'hôtel pour le positionner sur le côté ouest.

Les travaux sont effectués durant l'année 1870, plusieurs appels à la générosité publique ayant été effectués par monsieur le curé.

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Histoire

L'agrandissement

En 1889 il est décidé de construire une chapelle sud, pendant exact de la chapelle nord. Les travaux se poursuivront par la construction de la sacristie actuelle sur la façade ouest et à l'emplacement de l'ancien cimetière.

Enfin, en 1900, la chapelle nord est restaurée. On refait la charpente et la couverture, les murs sont consolidés et recrépis.

Aujourd'hui

Jusqu'à la fin des années 1960, l'église restera peu ou prou inchangée.

Le concile Vatican II amènera quelques modifications à la fin des années 1960.

Le positionnement du prêtre face à l'assistance entraine la réfection de l'autel.

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Histoire

L'aménagement

À la fin des années 1960, les vitraux et la peinture des murs sont refaits dans le style de l'époque.

La forêt de chaises, souvent privatives, est remplacée par les bancs que nous connaissons.

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Intérieur

Electrification

Dans les années 1980-1990 l'installation électrique est rénovée et la sonnerie des cloches est automatisée.

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Intérieur

Un cadeau impérial

L'impératrice Eugénie de Montijo a offert à l'église un magnifique ostensoir (non visible car mis en sécurité).

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Intérieur

le mot du maire

"Des souvenirs j'en ai. Le premier je ne m'en souviens pas parce que c'était mon baptême. Ensuite, j'y ai fait les communions. J'ai eu la chance de m'y marier, j'ai eu la chance d'y baptiser mes filles. J'y ai enterré mes parents malheureusement aussi. Tous les événements qui rythment une vie, je les ai connus ici" Michel Ithurbide, maire délégué de Capbis

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Une église au coeur du village

"Tostem Capbis" ... pour la sauvegarde de l'église

Des habitants du village de Capbis se mobilisent et ont créé une association pour rassembler les fonds nécessaires à la restauration de l'église "Notre Dame de l'Assomption" fondée en 1127.

L'association créée pour la sauvegarde de l'église s'appelle "Totem Capbis" ("Capbis toujours", en béarnais)

La démarche de l'association est avant tout patrimoniale plus que cultuelle.

L'église est, avec la mairie annexe voisine, le seul lieu public de Capbis.

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Une église au coeur du village

Le curé d'Asson vient y faire une messe de temps en temps, et l'association Capbis Tostem en a fait aussi un lieu de concert, d'exposition et même de projection

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Une église au coeur du village

Le conseil d'administration de l'association

De gauche à droite :

  • 2ème rang : Jean-Claude Cristobal, Jean-Pierre Gassie-Pourtau, Michel Barats
  • 1er rang : Gérard Rouillon, Pierrette Mazza-Capbdevielle, Philipe Claverie, Michel Ithurbide
Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Une église au coeur du village

Contribuer à la sauvegarde

pour soutenir cliquez sur https://www.restauration-eglise-capbis.com

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Une église au coeur du village

Le clip de la sauvegarde

La vidéo montre dans le détail l'état de délabrement de l'église de Capbis et fait la promotion du fonds de dotation créé par quelques habitants pour restaurer l'édifice. Un appel aux dons déductibles des impôts est ainsi adressé aux internautes.

https://youtu.be/FdL7Gsnn8vI

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Une église au coeur du village

et la consécration sur TF1

17 Septembre 2018 - TF1 - JT 13H - À Bruges-Capbis-Mifaget, divers fonds ont été réunis pour la restauration de l'église de Capbis...

https://www.lci.fr/regions/bearn-les-habitants-se-mobilisent-pour-sauver-l-eglise-de-capbis-2098675.html

Eglise Notre Dame de l’Assomption – Capbis - Une église au coeur du village

Visite

L'église est ouverte les samedi et dimanche, de 10h00 à 18h00.

Contact

Paroisse Notre-Dame du Piémont - Asson Presbytère, place de l'église 64800 Nay Fax : 05 59 61 01 24 Tél. : 05 59 61 01 09 contact : marylise.barraque@orange.frCliquez pour les horaires des offices.
Mairie de Capbis Bruges-Capbis-Mifaget 18 place Gaston-Phoebus 64800 Bruges-Capbis-Mifaget 05 59 71 06 65 combruges@cdg-64.fr Lundi, mardi, mercredi et vendredi de 9h00 à 12h00
Toustem Capbis, association à l'origine du fonds f Née de la fusion de 3 villages (en 1973), la commune de Bruges-Capbis-Mifaget, collectivité aux ressources très limitées, doit faire face à l'entretien de plusieurs bâtiments dont les 3 églises. La plus petite des 3, celle de Capbis, nécessite d'importants travaux que la commune ne peut financer. Dans le cadre d'une initiative citoyenne, un certains nombre d'habitants ont décidé de créer un fonds de dotation afin de rassembler les fonds nécessaires. Le projet va bien au-delà de la restauration d'un lieu de culte. Depuis des décennies en effet, l'église de Capbis a une vocation culturelle essentielle pour la vie et le dynamisme du village puisque des concerts, expositions, conférences et projections sont régulièrement organisés dans cet édifice.Le projet de restauration du bâtiment est sous-tendu par la volonté de transmettre aux générations futures l'unique patrimoine immobilier du village, à la fois lieu de culte, maison de la culture et centre de vie pour les habitants de Capbis.L'association a son siège à la Mairie : MAIRIE DE CAPBIS 64800 BRUGES-CAPBIS-MIFAGET
Sources : Gérard Rouillon Toustem Capbis Facebook Wikipedia
Crédits : wiki commons Gérard Rouillon Site restauration : Totem Capbis