Eglise Notre-Dame de Malmy

Proposée par : Agence de Développement touristique des Ardennes, Wikipedia
Chémery-sur-Bar
22, route de Malmy - 08450
Monument Historique
Église romane des XIIe et XIIIe siècles. La tour carré qui s'élève au-dessus de l'ancien transept, aujourd'hui privé de ses bas-côtés date de l'époque romane comme le chevet plat et les grandes arcades. Le portail de style fruste, avec cintre tonique irrégulier gravé de feuilles est sans doute postérieur à l'ensemble
Le nom de Malmy est mentionné pour la première fois dans les textes lors de la partition des prébendes du chapitre métropolitain de Reims en 1249. L’église est située à l’écart du village. La lecture du cadastre napoléonien et des sources d’archives montre qu’il en est ainsi depuis plusieurs siècles. La mise à l’écart du lieu de culte n’est pas rare en soit, le phénomène se retrouve fréquemment, surtout lorsqu’une annexe est associée à la paroisse mère. On peut donc penser qu’avant la création de l’annexe à Omicourt, la population des deux agglomérations s’est entendue pour que le lieu de culte commun soit un peu à l’écart de Malmy, en position dominante, peut-être pour qu’il soit bien visible depuis les deux lieux d’habitat.

Description

L’église présente un plan rectangulaire très simple d’environ 6 m sur 24 m. Le cimetière entoure l’édifice, sans doute dès l’origine.

L’église présente un plan rectangulaire très simple d’environ 6 m sur 24 m. Le portail occidental est placé légèrement en saillie de la façade, formant un faux porche. C’est une configuration très fréquente au XIIe siècle. Il est surmonté par un cintre torique irrégulier gravé de feuillages. Son centre est occupé par une croix latine en relief sur laquelle le Christ se devine encore, malgré le bûchage dont celui-ci a fait l’objet (à la Révolution ?). De part et d’autre, deux personnages en adoration sont dans le même état de conservation. Il pourrait éventuellement s’agir de la Vierge et de saint Jean. Le portail se termine par un larmier surmonté par une fenêtre en calcaire jaune couverte d’un arc en anse de panier. L’entrée est encadrée de deux pilastres plats cantonnés de deux colonnes sur lesquelles prennent appui deux chapiteaux historiés, extrêmement érodés. La corbeille de celui au nord offre deux personnages debout se faisant face. D’aucuns y voient Ève offrant la pomme à Adam. Son tailloir très abimé est décoré d’une frise végétale géométrique. Le chapiteau opposé, aussi mal conservé, semble représenter un homme peut-être muni d’une crosse, à coté d’un arbre. Sur le tailloir, on remarque trois animaux, qui ont été souvent perçus comme des dragons ou des chiens. Il pourrait plutôt s’agir de lions ou de léopards. Leur posture rappelle en effet le lion, la queue revenant le long du dos, que l’on rencontre fréquemment en héraldique. Ils semblent toutefois avoir une patte avant levée et la tête légèrement tournée vers le spectateur, ce qui correspond plutôt à la représentation du léopard. Les deux corbeilles ont été amputées par le creusement postérieur d’un logement destiné à accueillir deux plaques, avec peut-être des inscriptions, aujourd’hui disparues. Le mur-pignon du chœur, surmonté d'une croix de Malte, est maintenu par deux contreforts d’angle. Le parement est très régulier, mais une série de trois assises plus fines que les autres permet de situer la hauteur de la voûte qui est à l’intérieur. Les perturbations dans la structure du parement montrent que les trois fenêtres ont été rehaussées.

Intérieur

Pour franchir le seuil de l'église et entrer à l'intérieur, il faut descendre une marche, signe d’humilité. On pénètre dans une nef basilicale rectangulaire. La croisée du transept est ornée d'une clef de voûte représentant une fleur. Les chapiteaux des quatre piliers carrés s’ornent aussi de motifs végétaux. Au niveau du chœur, se retrouvent la même clef de voûte et les mêmes décors. Cette partie daterait du XIIIe siècle. Un autel provient du Mont-Dieu et est surmonté d’une Vierge à l'Enfant en pierre peinte du XVIe siècle.
Le jour de l'Ascension est organisée par l'association des Amis de l'église de Malmy la bénédiction des tracteurs.

Visite

Demander la clé à la Mairie.

Contact

Les Amis de l'Eglise Romane de Malmy
Paroisse Val de Bar
Sources :
Crédits : https://romaans.blogspot.com