Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy

SAINT ROMAIN LE PUY
Montée de Leyniec / montée du Pic - 42610
Trip Advisor
Google
Ce prieuré casadéen (congrégation de la Chaise-Dieu), classé Monument Historique, s'élève sur un pic basaltique au cœur de la plaine du Forez. Le pic offre une vue à 360° sur les monts du Forez et les monts du Lyonnais.Au VIIIème siècle, Saint Porcaire, l'abbé de Saint-Honorat y habite, à la suite de la prise des îles de Lérins par les Sarrasins. Le monastère est construit au VIIIème siècle en pierres cendrées. Les bâtiments actuels ont été restaurés. Ils datent du XVème siècle. L'ensemble est constitué de l'église (XIIème et XVème siècles), du logis du Prieur, de la galerie (XVème siècle), de la cave voûtée (XIIIème siècle) et de la salle capitulaire.Il est encore est injustement peu connu car il est sans doute l'un de plus beau lieu de l'art roman de ce département, à la fois pour la beauté de son site, l'ancienneté de sa construction et la richesse de son décor sculpté et peint.Si les fresques qui l'ornaient sont assez altérées, ce qu'il en reste permet d'imaginer la beauté de ce décor qui n'aurait pas à rougir de la comparaison avec la chapelle de Berzé les Moines. On y distingue encore la représentation des saints et martyrs particulièrement célébrés dans la région en particulier à Lyon ; Saint-Irénée et Saint-Pothin on encore une savoureuse scène du martyre de Saint-Romain.Honoré d'Urfé a placé, en ce lieu, dans son roman de l'Astrée, un oracle druidique.

L'origine

C'est sans doute vers 550-600 que les moines bénédictins s'installèrent à Saint-Romain-le-Puy.Les textes indiquent qu'au temps de Conrad le Pacifique (937-993), roi de Bourgogne, il existait une église au sommet du puy Saint-Romain. Celle-ci avait été construite par les seigneurs du lieu.D'après les actes que possédait le prieur Jacques de Bouthéon en 1488, entre 980 et 983, l'église a été donnée par Bouchetal (Boschitaleus miles) seigneur du lieu, à l'abbaye Saint-Martin d'Ainayabbaye lyonnaise, illustration)sous l'abbatiat d'Astier (980-983).Dom Estiennot indique que le monastère a été construit en 1007. Le château qui protégeait le prieuré a dû être construit à la même période.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - Histoire

XIe - XII e siècle

Au XIe siècle, le prieur a fait agrandir l'église de Bouchetal vers l'est. Les travaux ont été signés par le maître maçon, Aldebertus. Il a démoli l'abside et les absidioles et a construit une crypte (illustration) pour compenser la dénivellation puis a édifié au-dessus le chœur et les absidioles.En 1153, le prieuré et l'église paroissiale Saint-Martin apparaissent dans les sources comme dépendances de l'abbaye d'Ainay.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - Histoire

XIVe - XVe siècle

La guerre de Cent Ans va nécessiter la construction d'une seconde enceinte. Attaquée par les routiers commandés par Villandrado en 1431, elle dut être restaurée en 1434 par le prieur Jean du Soleillant. Une partie de la seconde enceinte s'effondra en 1449 malgré la restauration. L'armorial de Guillauyme Revel fait vers 1450 donne une vue sur ces fortifications.Au XV e siècle le prieur Jacques de Bouthéon a fait édifier la chapelle se trouvant sur le mur nord de la nef ainsi que le portail ouest sur lequel on peut voir son blason.Le prieur Falconnet II de Bouthéon a placé en 1512 un triptyque dans la chapelle nord sur lequel il s'était fait représenter.En 1523, par un jugement du parlement de Paris, le comté de Forez qui avait été repris par le connétable de Bourbon, est donné à Louise de Savoie, mère de François Ier. À sa mort, le comté fait retour à la Couronne. Le 25 avril 1536, François Ier s'arrête à Saint-Romain.En 1562, pendant les guerres de religion l'église perd les reliques de son saint patron. Elles ont probablement été détruites pas les troupes protestantes du baron des Adrets.Pendant le conflit avec la Ligue, Balthazar de Rivoire, seigneur du Palais, réussit à se maintenir en 1589 sur le site pour le compte du roi Henri IV pendant le siège dirigé par le duc de Nemours.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - Histoire

XVIIe - XVIIIe siècle

En 1633, Richelieu donna l'ordre de démanteler la forteresse (illustrations à côté de l'église les ruines de la forteresse).En 1666, il n'y a plus de prieur et l'église n'est plus desservie que par un chapelain dépendant de l'abbaye d'Ainay. L'archevêque de Lyon et prieur non-résident de Saint-Romain, Jacques de Bérulle, organise le transfert des derniers moines. En 1684 c'est l'abbaye d'Ainay qui est sécularisée ainsi que le prieuré. Le prieuré mal entretenu devient inhabitable. Cependant le prieuré avait des revenus importants qui ont été disputés jusqu'à la Révolution.Le prieuré est vendu comme bien national à la Révolution.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - Histoire

XIXe siècle

L'église a finalement été achetée par la famille Jullien de Pommerol qui la donne à la commune en 1885 sous réserve qu'elle en assure l'entretien.Les premiers travaux d'entretien sont alors entrepris par la commune. Les peintures murales sont dégagées en 1887.L'église prieurale est classée Monument historique en 1862, le reste du prieuré est classé en 1875.illustration en attente... merci pour vos envois...

XXe siècle

Des travaux de restauration faits entre 1950 et 1960 vont enlever une partie de l'authenticité de l'église. En 1986 a été entrepris une recherche archéologique de l'édifice qui a permis de définir les différentes phases de construction depuis l'Antiquité tardive.
Un emplacement exceptionnel
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'extérieur

la vue panoramique

Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'extérieur

Le plan

Le plan de l'édifice correspond à celui de deux églises distinctes qui ont été ensuite accolés au début du XIe siècle.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'extérieur

Les materiaux

L'église est construite en basalte, roche volcanique que l'on trouve en abondance dans la région.On remarque en plusieurs endroits des éléments de gré-emploi, pierres provenant d'un édifice plus ancien ou de remaniements et de transformation de cette église.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'extérieur

Remarquable

Le décor des arcs, au niveau des deuxièmes et troisièmes travées, qui ouvrait auparavant sur le chœur est très original.Il est constitué de cordons de briques séparés par des petites pierres cubiques.On retrouve le même type d'ornementation dans les arcades des portes qui s'ouvraient sur les flancs Nord et sud de l'église
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'extérieur

Le portail

Le portail actuel, dans le mur pignon, construit par Jacques de Bouthéon au xve siècle
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'extérieur

Le chevet

Remanié à de nombreuses reprises, ce chevet est remarquable par le jeu de pierres taillées disposées pour certaines en damier.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'extérieur
Sous les fenêtres du chevet un cordon ce pierres sculptées évoquent des scènes animalières, des svastika, des scènes bibliques (Adam et Eve) ou la dédicace de l'église.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'extérieur
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'extérieur

L'église Carolingienne

La nef et les deux absidioles remontent à l’époque carolingienne.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'intérieur

la double église

Le plan de l'édifice correspond à celui de deux églises distinctes qui ont été ensuite accolés au début du XIe siècle.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'intérieur

Le nouveau chœur

Au XIème siècle le chœur est allongé ; une abside et deux absidioles sont élevées sur une crypte haute.illustration : accès à la 'seconde' église du XIe siècle (surélevée pour permettre la création d'une crypte tout en profitant du dénivelé.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'intérieur
En même temps l’église est voûtée et les murs doublés d’arcatures.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'intérieur

Les chapiteaux

Les chapiteaux du chœur, de la crypte et l’étonnante frise qui décore le chevet constituent un bel ensemble de sculpture pré-romane.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'intérieur
motifs animaliers
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'intérieur
Les peintures des XIe, XIIe, XIIIe et XVe siècles laissent imaginer l’atmosphère de ce sanctuaire même s’il est en partie dépouillé de sa riche polychromie.
Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'intérieur

La crypte

Église prieurale de Saint-Romain-le-Puy - L'intérieur

Visite

Du 30/03 au 31/03/2019, tous les jours de 14h30 à 18h. Du 01/04 au 30/04/2019, tous les samedis et dimanches de 14h30 à 18h. Samedis, dimanches, jours fériés et vacances scolaires. Du 01/05 au 31/05/2019. Fermé le lundi. De 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h. Du 01/06 au 31/08/2019, tous les jours. De 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h. Du 01/09 au 30/09/2019. Fermé le lundi. De 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h. Du 01/10 au 31/10/2019, tous les samedis et dimanches de 14h30 à 18h.Adulte : de 1 à 3 €. Gratuit pour les moins de 12 ans. Visite guidée: passeport découverte : 2,50€.

Contact

Paroisse Sainte Claire en Forez paroisse.sainteclaire@diocese-saintetienne.fr www.paroissesainteclaire-montbrison.org Tél. : 0477961290 Relais PREPIC 42610 SAINT ROMAIN LE PUY, FranceContact: paroisse.sainteclaire@diocese-saintetienne.fr Responsable : Père Bruno CORNIER
Association culturelle du Prieuré 12 rue Emile Reymond 42610 Saint Romain Le Puy.Tél : 04 77 76 92 10 Mail : aldebertus@gmail.com
Office du tourisme Adresse : 1, place Eugène Baune 42610 ST ROMAIN LE PUY Tel :+ 33(0) 4 77 96 08 69
Marie de Saint Romain le Puy Mairie de Saint-Romain-le-Puy : Annick Brunel Place de l'Hôtel de Ville 42 610 Saint-Romain-le-Puy 04 77 76 60 55
Source d'Informations : J.F. Bogue et Agnan Kroicgvili - Terres Romanes
Crédits : Wiki Commons Mossot, Revel, Ziegler175, Villafruela, Ivanjou, Auguste Bernard Flickr Gilles Persis Terres Romanes : Jean François Bogue.