Eglise Saint -Hilaire – Pesmes

Proposée par :
Pesmes
13, Place Saint-Hilaire - 70140
Plus beaux villages de France
Monument Historique
Google
Trip Advisor
Magnifique église chargée d'histoire et défiant le temps, implantée dans un village lui-même, hors du temps ! L'édifice, riche en architecture recèle de véritables chefs-d'oeuvre : chapelles de la Renaissance, statues, tableaux, vitraux. Classée Monument Historique en 1903.

Aux XIIe - XIIIe siècles

À la fin du XIIe siècle les constructions se sont étendues à l'ouest créant le bourg neuf de Pesmes. C'est à cette époque ou plus probablement au début du XIIIe, vers 1220-1240, que fut construite l'église paroissiale Saint-Hilaire. Elle était en tout cas en fonction, au moins partiellement dès 1233, desservie par les moines prémontrés de l’abbaye de Corneux.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'Histoire

Au XIVe siècle

Entre 1381 et 1386, la chapelle dédiée à Saint Jean-Baptiste est détruite pour être reconstruite dans de plus amples proportions afin de servir de chapelle funéraire à Marguerite de Vergy et à son époux, Jacques de Grandson, seigneur de Pesmes, décédé en 1381.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'Histoire

Au XVIe siècle

Le XVIe siècle, période de paix et de prospérité dans tout le comté, voit l'église grandement transformée et embellie par de nombreuses modifications :

  • en 1524-1525 le chevet d'origine est augmenté de deux travées couvertes, comme la seconde travée du XIIIe (dont la voûte plus basse est détruite), de voûtes flamboyantes à liernes et à tiercerons. Le chevet devient ainsi polygonal et est désormais éclairé par de grandes fenêtres à réseaux.
  • entre 1550 et 1590 les parties occidentales sont étendues. La façade gothique (à l’exception du portail) disparaît derrière un ample porche voûté en berceau plein-cintre surmonté d’une chapelle haute dédiée à la Sainte-Croix. Les bas-côtés quant à eux sont prolongés chacun par une chapelle (du Rosaire, au nord et Mairot ou du Saint-Sépulcre, au sud). De cette époque date aussi l’escalier en vis hors-œuvre donnant accès à la chapelle haute ainsi qu'à la tribune qui, elle, sera construite postérieurement.
  • en 1539 est peinte la fresque du portail
  • Enfin, entre 1556 et 1563, la chapelle de la Résie (attestée depuis le XIVe siècle) ouvrant sur la travée orientale du collatéral sud est modifiée par Pierre d’Andelot, abbé de Bellevaux, afin d’en faire sa chapelle funéraire ainsi que celle de son frère Jean (mort en 1556).
  • en 1561 Jacques Prévost peint le triptyque. Le porche date de la fin du XVIe siècle.
Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'Histoire

Au XVIIe siècle

C'est probablement dans le courant du XVIIe ou du XVIIIe siècle (les archives sont muettes sur ces travaux), qu'une sacristie vient prendre place contre la chapelle du Sacré-Cœur et la seconde travée du chœur. Quant à la tribune de l’orgue, la présence d’un orgue étant attestée, par les archives, en 1699, il est vraisemblable qu'elle ait été construite au XVIIe siècle.

Au XVIIIe siècle

  • en 1725, est installé le maître-autel de Julien Chambert
  • en 1727 est installé l'orgue de Guillaume Mourez
  • en 1774 le clocher est reconstruit, à la comtoise, à la suite de l'incendie qui détruisit l'année précédente la toiture de l'église ainsi qu'une soixantaine de maisons du bourg.
Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'Histoire

À la Révolution

Au cours de la période révolutionnaire, l’édifice n’est pas trop endommagé, à l’exception de la chapelle de la Résie qui est saccagée, en janvier 1792, par des gardes nationaux. Ces derniers s’acharnent aussi sur les écussons, les armoiries et les pierres tombales. Le tombeau des La Baume Montrevel, œuvre du sculpteur bisontin Luc Breton, est entièrement détruit. L’église est finalement fermée au culte, le 13 Messidor de l’an II (1er juillet 1793).

Au XXe siècle

Dès 1903 l'église ainsi que de nombreux éléments sont classés aux Monuments Historiques. Une très importante campagne de restauration est entreprise de 1944 à 1948 incluant la pose de nouveaux vitraux dans le choeur et les nefs latérales. En 1962 sont posés de nouveaux vitraux dans les chapelles Saint Jean-Baptiste et d'Andelot.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'Histoire

La toiture

L'église est couverte de petites tuiles plates arrondies rouges.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'extérieur

Le clocher

Le clocher, reconstruit en 1774, est coiffé à la comtoise, de petites tuiles plates arrondies polychromes vernissées.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'extérieur

Le porche

Le porche gothique, carré et voûté, est du XIIe siècle. Il est surmonté d'une chapelle aussi haute que la grande nef et de deux chapelles basses.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'extérieur

Le portail

Le portail est probablement du XIIIe siècle. Il est le seul vestige de la façade primitive.

Sur son tympan, une fresque, représentant un Dieu de pitié adoré par François Grignet et son épouse Isabeau Renevier, en habit de cour, fondateurs de l'église.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'extérieur

En entrant, admirez la majesté austère et cistercienne de l'ensemble constitué par les trois nefs du XIIIe siècle, sans doute édifiées par les Prémontrés de Corneux.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

La nef centrale

La nef centrale, à quatre travées, prolongée par la base du clocher, mesure 40 mètres de long, 6 mètres de large et culmine à 13 mètres. Elle est éclairée par d'étroites fenêtres romanes. À l'emplacement de l'ancien chevet se trouvent une travée et une abside à trois pans, éclairées par de grandes fenêtres gothiques flamboyantes.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

Les nefs latérales

Les nefs latérales, aussi à quatre travées mais plus basses, ont perdu leurs ouvertures d'origine qui ont été remplacées au XVIIIe siècle par de larges fenêtres en plein cintre. Les vitraux datent de 1945.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

Le choeur

Les grosses piles d'entrée du choeur, à pilastres lisses, sont des piles primitives du XIIIe siècle sur lesquelles repose le clocher reconstruit en 1774. Le chœur roman est profond et étroit. Jadis fermé par une grille, il était réservé aux familles nobles.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

Modifications du choeur au XVIe

À partir de 1524, le chevet plat de l'ancien choeur roman a été abattu pour reconstruire une travée supplémentaire et une abside à trois pans éclairée par de grandes fenêtres flamboyantes.

Le maître-autel

Le maitre-autel et son retable en bois doré et sculpté, sont sortis en 1725 de l’atelier du maître-ébéniste bisontin, Julien Chambert.

(illustration à venir - merci pour vos envois)

Le tryptique

Accroché au mur gauche, à l'entrée du choeur, se trouve l'oeuvre maîtresse de Jacques Prévost, artiste pesmois, initiateur de la Renaissance en Franche-Comté. Il aurait été - est-ce une légende? - un élève de Raphaël ou de Michel-Ange. Ce triptyque qui date de 1561 est inspiré de l'école de Fontainebleau et de l'art italien. Le panneau central représente la descente de croix. Parmi les experts, certains pensent que le peintre se serait représenté lui-même en Joseph d'Arimathie, l'homme à la barbe blanche qui se trouve derrière Saint Jean. Sur le volet gauche, les saintes femmes au tombeau et sur le volet droit, les disciples d'Emmaüs. Sur les deux panneaux latéraux, sont représentés, en gros plan, les donateurs Catherin Mayrot et Jeanne Moyne.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

La chaire

La très belle chaire à prêcher en marbre noir et pierre rouge polie de Sampans (Jura) est une réplique de celles des églises Notre-Dame à Auxonne et de la collégiale Notre-Dame de Dole. Elles ont toutes les trois été réalisées au XVIe siècle par le célèbre marbrier Denys Le Rupt.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

Les chapelles

Pas moins de cinq chapelles, de styles roman, gothique, et Renaissance, sont réparties de part et d'autre du chœur et du portail de l'édifice.

La chapelle du Sacré-Coeur

À gauche de la nef centrale, la chapelle du Sacré-Cœur, comme les piles du clocher, est très ancienne. On y voit un gracieux autel en bois sculpté et doré du XVIII e siècle. Sur le côté gauche, une jolie console Louis XV et une statue (de ?) en bois polychrome.

(illustration à venir - merci pour vos envois)

La chapelle Saint-Jean-Baptiste

Marguerite de Vergy, veuve de Jacques de Grandson, seigneur de Pesmes mort en 1381, fit démolir la petite chapelle primitive et fit bâtir celle-ci, plus vaste et beaucoup plus élégante, pour servir à tous deux de chapelle funéraire. Cette chapelle Saint Jean-Baptiste est aussi appelée Grande Chapelle. Les mausolées ont disparu à la Révolution. La clef de voûte, aux armoiries des familles de Pesmes, Grandson et Vergy est datée de 1386. Les vitraux actuels, posés en 1962, ont été dessinés par Couturat et réalisés par l’Atelier du Vitrail de Limoges, héritier des traditions artistiques du maître-verrier Chigot. En faisant le tour, vous trouverez plusieurs objets remarquables....

Sainte-Barbe

Une Sainte-Barbe en bois polychrome du XVe siècle.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

Vierge bourguignonne

Une belle Vierge Bourguignonne en marbre blanc du XVe.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

David et Saint-Sébastien

Un David chantant et un Saint-Sébatien en marbre du XVIe siècle.

(illustration à venir - merci pour vos envois)

tableau pêche miraculeuse

Un tableau du peintre pesmois Girardot : la pêche miraculeuse.

(illustration à venir - merci pour vos envois)

Sainte Catherine

Une gracieuse et pieuse SAINTE-CATHERINE (XVIe)en pierre tendre dont la polychromie a été remise à jour en 1960.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

Le tableau : le Rosaire

Enfin, une très belle pièce : le ROSAIRE, ce tableau classé a été restauré par les Beaux-Arts ; sa facture révèle l’école flamande-espagnole et on pense qu’il fut donné à l’église paroissiale de Pesmes par l’Infante Isabelle, fille du roi Philippe II au XVIème siècle.

(illustration à venir - merci pour vos envois)

La chapelle d'Andelot

La chapelle d'Andelot, appelée également chapelle de Résie, chapelle funéraire en marbre de Sampans, érigée et décorée entre 1557 et 1563 par Pierre d'Andelot pour lui-même et pour son frère Jean qui venait de mourir.

C'est Jean, premier écuyer de Charles-Quint, qui avait été blessé à la joue lors de son corps à corps avec le roi François 1er lors de son arrestation à la bataille de Pavie le 24 février 1525. La chapelle toute entière est décorée à l'antique de pierres de Sampans qui apportent à l'ensemble une très grande richesse. Tout particulièrement remarquable le tombeau des Andelot avec les deux statues de Pierre en abbé cistercien et Jean en armure, drapé dans un manteau de chevalier, attribuées à Claude Arnoux dit Lullier, le principal sculpteur de la Renaissance en Franche-Comté. (illustration : statues funéraires de Jena et Pierre d'Andelot)

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

Le retable

L'élégant autel est surmonté d'un retable orné au centre de trois statues de marbre représentant Philippote de Houes et Quiette d'Igné, femmes de Jean d'Andelot, entourant une Vierge à l'Enfant.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

Les vitraux

Les vitraux de la chapelle paraissent anciens mais datent de 1962. Ils ont été réalisés par l'Atelier du vitrail, à Limoges.

(illustration à venir - merci pour vos envois)

La chapelle du Saint-Sépulcre

Erigée entre 1554 et 1559, aux frais de l'échevin Catherin Mayrot et de sa femme Jeanne Le Mayne. Le monument funéraire, dressé et scellé dans le mur est taillé et sculpté dans la pierre rouge de Sampans ainsi que la magnifique clôture. Les inscriptions sont gravées à la pointe.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

Le baptistère

La chapelle servant actuellement de baptistère, on peut y admirer un ancien bénitier qui sert aujourd'hui de cuve baptismale. (illustration à venir - merci pour vos envois)

Vierge à l'Enfant

Dans le choeur, à l'entrée sur votre droite, sur une console courte, une magnifique Vierge en marbre du XVe siècle

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

L'orgue

L’église possédait déjà un orgue à la fin du XVIIe siècle. Le facteur d’orgue Guillaume Mourez, d’Auxonne, passa un marché, le 22 février 1725, avec le magistrat de Pesmes, pour la construction d’un instrument neuf. La réception eut lieu le 9 mai 1727. Le buffet, sur lequel on peut lire l’inscription « Laudate Dominum in chordis et organo 1727 », est en chêne sculpté, en forme de lyre, à trois tourelles (deux grandes et une petite) encadrant deux plates-faces. Il a été réalisé par le sculpteur Morey, également d'Auxonne. L'association Orgue & Musique Pesmes, a été créée en 2019 pour mettre en valeur cet orgue historique.

Eglise Saint -Hilaire – Pesmes - L'intérieur

L’orgue a coûté 916 livres et « pour parfaire à la sonorité », une trompette fut ajoutée pour le prix de 120 livres. Une réparation est signalée en 1772, par l’abbé Baudran. En 1847, quelques travaux sont réalisés par Tourey de Besançon. En 1934, Jules Bossier de Dijon modifie profondément l’instrument. Le clavier est changé modifiant ainsi la mécanique. En 1960, sont retrouvés, dans les combles de l’église, le clavier originel et d’autres éléments anciens. Dès septembre 1978, Jean Deloye d’Audelange est chargé de restaurer l’orgue : il le remet dans son état d’origine et restitue, en copie, la tuyauterie manquante. L’instrument est inauguré, en 1982, par le musicien Michel Chapuis. Enfin, fin 2018-début 2019, les facteurs Marie Réveillac et Denis Londe, de Frasne-les-Meulières (Jura), effectuent une révision générale. En mars 2019 a été créée une association afin de mettre en valeur cet orgue historique de grande qualité. enter link description here

En mars 2019 a été créée une association afin de mettre en valeur cet orgue historique de grande qualité. enter link description here

Visite

L'église est ouverte tous les jours. Brochure pour la visite disponible au Bureau d'information touristique du Val de Pesmes - 11, Grande rue - 70140 PESMES Visite guidée sur rendez-vous, pour les groupes, toute l'année, sur réservation : Tarif : 3,50 € par personne. Durée de la visite : environ 1h30

Contact

Paroisse du Val de Pesmes Maison de l'Unité 3 rue Gollu 70140 PESMES Permanence le samedi de 10h à 12h Téléphone : 03 84 31 22 64 webmestre.valdepesmes@diocese-besancon.fr
Mairie de Pesmes 6, Place des Promenades 70140 PESMES Ouverte tous les matins du lundi au samedi de 8h à 12h Téléphone : 03 84 31 22 27 mairie-pesmes@wanadoo.fr
Office de Tourisme Val de Pesmes Horaires d'ouverture Du mardi au vendredi : de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30 De mai à septembre du mardi au samedi : de 9h à 12h et de 13h30 à 18h Tél: 03 84 31 24 38 tourisme@cc-valdegray.fr
Association Orgue & Musique Pesmes Association 1901 pour la promotion et la valorisation de l'orgue de l'église Saint-Hilaire de Pesmes. Organisation d'événements musicaux. 8, rue de Granvelle 70140 PESMES Téléphone : 06 63 91 10 50 orgue-musique-pesmes@orange.fr
Sources : Wikipedia Association Orgues et Musique Pesmes Caporne61 ekablog Diocèse de Pesmes - Unité pastorale du Val de Pesmes
Crédits : Wiki commons : Espirat, Christophe Finot, G.CHP, Krzysztof Golik, Ginette Mathis Flickr : British library