Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain

Corveissiat
Echazeaux - 01250
Située à Saint Maurice d'Echazeaux, hameau de Corveissiat, dans le département de l'Ain (01), l'église de Saint Maurice d'Echazeaux domine de près de 200m le confluent de la Valouse et de l'Ain. Le mystère qui nourrit ses origines et premiers siècles d'existence participe tout autant à son charme mystérieux que la beauté du site... Belle dans sa simplicité, l'église actuelle remonte aux 13-14ème siècles.

L'an mil

Vers l’an mil, les moines de l’abbaye de Saint Claude établirent là une église monastique : Saint Maurice de la Roche. Elle avait pour paroisses annexes Chaléa (maintenant dans le Jura) et Corveissiat.

XIVe - XVIIe siècle

Belle dans sa simplicité, l’église actuelle remonte aux 13-14e siècles.Construite en matériaux locaux, les techniques utilisées de tradition romane sont empreintes d’esprit gothique, témoin que la révolution gothique parvient dans les coins les plus reculés du territoire.Au 14e siècle, le village est abandonné sans que nous sachions pourquoi. Si l’église est restée à l’emplacement originel, le village fut reconstruit plus loin et prit le nom de Saint Maurice des Chasaux.En 1655, le visiteur signale que les paroissiens étaient obligés, pour se chauffer, « de faire un grand feu au milieu de l'église ». Il y avait un autel secondaire, mais on n'en connaissait pas l'origine; vers 1670, Simon Faisand, marchand radelier sur l'Ain, le fit placer « du côté de bise », sous le vocable de Notre-Dame, en le dotant d'une nouvelle fondation.

XVIIIe siècle

D’abord siège de paroisse, puis succursale de Corveissiat au 17e siècle, elle est transférée du diocèse de Lyon à celui de St Claude puis de Belley.Elle reçut quelques réparations au XVIIIe siècle (toiture de lauses, architecte Dreux).Les révolutionnaires ne l’épargnent pas : ils la saccagent en 1789.Elle est plus ou moins abandonnée dès lors…

XXe siècle

....mais renaît dans les années 1940 puis 1970 par des projets de restauration d’ampleur.Isolée sur son promontoire dans son écrin de verdure, elle reste un des seuls témoins à peu près intact de ce type d’églises revermontoises des 12e-14e siècles. C’est pour cette raison, le charme et la beauté du site et concourir à sa restauration que l’Etat a décidé son classement au titre des Monuments Historiques en 1941. Car déjà au début des années 1940, elle était en péril et a bénéficié de plusieurs campagnes de restauration.
Roman et gothique se croisent...
Poussons la grille du cimetière… à pas feutrés, admirons l’église et le point de vue sur la vallée… L’église de Saint Maurice est belle dans sa simplicité… Le parti architectural adopté est sobre : deux rectangles, un grand pour la nef et un plus petit pour le choeur. De solides contreforts viennent épauler la structure et le lourd toit en laves. Ces contreforts indiquent la présence d’une voûte à l’intérieur.On le voit, ce type de construction est « gourmand » en pierres, ce qui n’est pas un problème ici. Ces pierres sont ce qu’on appelle des pierres de ramassage, non taillées. Seules les parties sensibles de l’édifice, angles, contreforts, encadrement des ouvertures, sont réalisées avec des pierres de taille. Un soin particulier est aussi apporté aux premières assises (les premiers rangs de pierres) avec des pierres mieux choisies pour la stabilité de l’ensemble.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - L'église

Le plan d'origine

Dans son état actuel, l'église semble remonter au XIV e siècle et ne fut que très peu transformée depuis cette époque. Son plan est simple : une nef rectangulaire, prolongée par un chœur-abside à chevet plat, lui aussi rectangulaire et moins large que la nef.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - L'église

La nef

Pénétrons dans l’église… prenons le temps de nous asseoir, soyons à l’écoute de l’apaisement que nous procure la sérénité des lieux...La nef (11,90 m sur 6,15 m) et le choeur (4,08m sur 5,37m) sont couverts d’une voûte en berceau brisé. Simple à réaliser, ce voûtement ne nécessite pas de colonnes, chapiteaux… De tradition romane, cette technique confère à l’église une grande sobriété et un archaïsme qui ont parfois autorisé des datations antérieures.Comme à l’extérieur, la construction reflète le contexte de sa création : elle ne requérait pas une grande qualification des ouvriers et exploitait au mieux les abondantes ressources en pierre calcaire.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - L'église
En avançant dans la nef, on peut observer la « maladresse » toute relative de la mise en oeuvre de la voûte et de son arc doubleau* qui ne suit pas parfaitement un axe : la stabilité est avant tout recherchée. De même on peut percevoir une certaine naïveté dans la mise en oeuvre des pilastres qui apportent un élément de décor architectural en même temps qu’un renfort à la voûte.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - L'église
La voûte de la nef est renforcée en son milieu par un arc doubleau.Une marche délimite et donne accès au choeur liturgique. Le choix du chevet plat est une nouveauté de l’ère gothique. Deux autels latéraux viennent s’appuyer de part et d’autre de l’arc triomphal en anse de panier*. Sur cet arc, vous pouvez observer des encoches, probablement les vestiges d’une poutre de gloire*. Les fenêtres sont toutes assez étroites et certaines en tiers-point* - le tiers-point est un élément important du gothique. Seules deux baies dans le mur sud apportent la lumière dans la nef. Les deux petites « meurtrières » (qui n’en sont pas) qui éclairent les autels latéraux sont des emprunts au vocabulaire architectural roman.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - L'église

Le chœur

Dans le choeur se trouvent trois niches dont deux au nord fermées par des portes en chêne. L’une servait de rangement, la deuxième renfermait le Saint Sacrement. La dernière, dans le mur sud, plus petite, et à côté de l’ancien accès à la sacristie, abrite un lavabo*.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - L'église
Le petit clocher mur est construit entre le chœur et la nef ; il n'en reste plus que la souche.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - L'église

Les fenêtres

Les fenêtres (deux dans le mur est), semblent postérieures à l'édifice.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - L'église

Le toit en lauses

Les toitures sont en lauses, les sols pavés de dalles de pierre (1782). Il y avait autrefois une petite sacristie et un porche qui furent détruits en 1894.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - L'église

Le portail

Le portail en tiers-point est accompagné au nord, d'un pupitre mural.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - L'église

photos en attente... merci pour vos envois ...

Statue de Saint Maurice en bois polychrome. bénitier gothique, fonts baptismaux octogones.
Un merveilleux point de départ pour de superbes ballades.

Un panorama exceptionnel

À cent mètres de l’église, au bord de la falaise, beau panorama sur les vallées de l’Ain et de la Valouze,
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - Autour de l'église

Le château de Conflans

... le château de Conflans, et les montagnes du Bugey. Depuis la chapelle, partez à la recherche des ruines du château de Mont Didier du xiiie siècle en cours de fouilles archéologiques.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - Autour de l'église

Les ruines du Chateau de Mont Didier

Depuis la chapelle, partez à la recherche des ruines du château de Mont Didier du XIIIe siècle en cours de fouilles archéologiques.L’accès est difficile en raison d'un relief escarpé principalement visible à l’est. Un fossé sur la partie méridionale et une ceinture de murailles et tours assuraient la défense du château. À ce jour ne subsistent que quelques vestiges.
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - Autour de l'église
Aujourd’hui, l’état sanitaire de l’église est plus que préoccupant, menaçant son intégrité : la structure ne résistera pas longtemps sous le poids des laves de la toiture.Des bénévoles ont fondé le 6 février 2015 l’Association pour la Sauvegarde de l’Eglise de Saint Maurice d’Echazeaux (ASESME) pour que les efforts et le travail de nos prédécesseurs ne restent pas vains, et parce que la préservation de ce monument, qui fait partie intégrante de ce site au charme unique, est un devoir. Elle est placée sous le parrainage de Paul CATTIN, ancien Directeur des Archives Départementales de l’Ain et éminent spécialiste de l’histoire de notre territoire. Tous engagent leur enthousiasme pour transmettre ce patrimoine par de nombreuses manifestations.Mais le temps joue contre nous, nous avons besoin de votre mobilisation pour y parvenir avant que de nouvelles dégradations viennent alourdir le devis déjà trop conséquent de 642000 euros HT !
Pour faire un don (défiscalisé ) :https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/eglise-saint-maurice-a-corveissiatFondation du Patrimoine Délégation Rhône Alpes – Fort de Vaise – 27 boulevard Antoine de St Exupéry – 69009 LYON
Eglise Saint Maurice d’Echazeaux – Ain - Faire un don pour la restauration

Visite

L’église est ouverte toute l’année, visite libre…..guidée sur demande : 04 74 51 70 93 paul.monnet@wanadoo.fr Toujours consacrée : un office régulier annuellement en septembre, et quelques autres intercalées selon les années

Contact

Paroisse de Villereversure Presbytère40, Chemin de la Roche 01250 Villereversure 04 74 55 16 80
Association pour la Sauvegarde de l’église de Sain L'association a été créée le 06 Février 2015 pour porter le projet et apporter le complément de financement aux subventions traditionnelles : DRAC, Département, Réserve parlementaire…Elle a pour objectif la sauvegarde de l’Église de Saint Maurice d’Echazeaux. Cette petite église du XIV° siècle, classée aux Monuments Historiques en 1941, dernier témoin de son époque dans le Revermont à ne pas avoir été modifiée depuis. Elle est située en pleine nature surplombant une falaise de 200 mètres. Ses origines remonteraient au VIII° ou IX° siècle, comme site religieux, mais reconstruite (ou modifiée) seulement au XIV°. Sur le site sont réunis trois éléments importants du patrimoine : le bâti avec l’église, le vivant avec le cimetière remontant au XI° toujours resté en activité depuis, et enfin le naturel avec un point de vue magnifique sur la confluence de la rivière d’Ain et de son affluent La Valouse ayant donné naissance au début du XX° siècle à un lac artificiel (lac de CONFLANS), suite à la construction d’un barrage hydroélectrique quelques kilomètres en aval. L’église est encore un lieu de culte (au moins un office par an et quelques baptêmes dans l’année)Pour se faire elle collecte des fonds en organisant des manifestations et en portant connaissance au plus grand nombre de ce projet . Elle assure également la collecte de dons par le biais de la souscription lancée avec la Fondation du Patrimoine.ASESME 72, Chemin du Vin CUVERGNAT 01250 CORVEISSIAT Tél. 04 74 51 70 93 paul.monnet@wanadoo.fr
Signalez un problème ou une dégradation
Source d'Informations : Paul Monnet - Association pour la Sauvegarde de l’église de Saint Maurice d’Echazeaux Wikipedia
Crédits : Association pour la Sauvegarde de l’église de Saint Maurice d’Echazeaux Wiki Commons Chabe01 Chateau de Conflans Confluence Ain Vallouse