Eglise Saint-Médard

Proposée par : Cécile Lemaire
Vitry aux Loges
Place Théobald de Beauregard - 45530
Sauvegarde de l'art français
Monument Historique
Google
Ouverte tous les jours de l’année, l’église Saint Médard mérite un détour.Pour son magnifique retable du XVIIe siècle, pour ses dimensions inhabituelles, pour son extraordinaire luminosité. La lumière arrive de toutes parts : à la fois à travers les hauts vitraux du chœur dirigés vers l’est, d’un ensemble de teintes douces, et en même temps projetée sur le mur nord de la nef, en mosaïques de couleurs vives, depuis les vitraux exposés au sud.Au cœur de la forêt d’Orléans, ne manquez pas la halte.

Dès le VIIe siècle

On assure que dès le VIIe siècle, il existait une église qui servait de chapelle au castel royal et à un monastère de Bénédictins.

On en voit encore des restes au bas de la tour dans le jardin du presbytère.

illustration en attente - merci pour vos envois

Le XIe siècle

Robert le Pieux (970-1031) - illustration -, dans l’enceinte du château royal bâti à Vitry par ses prédécesseurs, fonda un monastère sous la dépendance de Fleury saint Benoit et y bâtit une église dédiée à St Médard.

De cette primitive église du 11e siècle qui était semblable à celle de Germigny, il reste le carré du transept et la cuve à goulot des fonts baptismaux.

Eglise Saint-Médard - Histoire

XVIe siècle : une nouvelle église

En 1413, Vitry est pillé par les Anglais et l’église détruite. Ses restes sont rasés en 1439, mais il faut attendre 1530 pour qu’elle soit reconstruite.

Les pillages et vandalismes associés au manque d'entretien contribuèrent de nouveau à des dégradations importantes.

XIXe siècle

Dès 1851, le conseil de fabrique alerte le maire sur le mauvais état de l’édifice, en particulier sur celui des enduits et de la couverture.

XXe siècle

Ce n’est qu’en 1904 qu’une grande campagne de restauration est entreprise. L’édifice n’avait jamais été totalement terminé. Les culées Renaissance à deux étages ornées de niches à coquilles et de pilastres à chapiteaux de feuillages ou de frises de draperies et de têtes, qui existaient au sud-est, n’avaient jamais été reliées à la façade par des arcs-boutants.

C’est alors que l’on élève quatre contreforts du type de ceux qui existaient et dix-huit arcs-boutants reliant les culées et la partie supérieure de la nef et que l’on refait la voûte de la nef.

Eglise Saint-Médard - Histoire

Un épisode étonnant durant la seconde guerre mondiale

L'abbé Visage durant la Seconde Guerre mondiale était connu pour être un résistant courageux. Un dimanche après midi alors que le patronage des filles était dans l'église avec les religieuses, des soldats allemands en recherche de l'abbé sont entrés dans l'église et ont menacé les fillettes. Les religieuses ont demandé aux enfants de s'agenouiller et elles ont commencé la récitation du chapelet. Pendant ce temps là, l'abbé Visage s'est sauvé par la fenêtre du presbytère et a rejoint en secret le maquis de Lorris. Les soldats n'ont fait aucun mal dans l'église et sont partis après avoir constaté que tout était calme.

sources : tourisme Loiret.com

Les récentes campagnes de restauration avec la Sauvegarde de l’Art français

L’édifice souffrait de désordres structurels et d’infiltrations. La Sauvegarde de l’Art français a donné en 1998 une somme de 30 000 F pour la consolidation du contre­fort sud-ouest de la tour du clocher et la pose d’un tirant nord-sud à l’intérieur de celle-ci et également 100 000 F pour compléter les travaux de couverture.

illustration en attente - merci pour vos envois

La structure

Cet édifice complexe a fait l’objet d’une importante campagne d’achèvement et de restauration au début du XXe siècle.

L’église Renaissance se compose d’une vaste et haute nef de quatre travées à collatéraux terminée par un chœur octogonal de même largeur que la nef.

Eglise Saint-Médard - L'extérieur

Le clocher

Elle est précédée d’un clocher élevé sur l’ancien transept de l’église romane. Cette tour repose, à l’est et à l’ouest, sur deux grandes arcades bien appareillées et les murs de cette partie ont une épaisseur constante au contraire des murs sud et nord. Dans la profondeur des murs subsistent les vestiges d’un ancien passage de type « passage berrichon ».

illustration en attente - merci pour vos envois

Au-dessus des grandes arcades s’élève l’étage Renaissance qui conserve, sur les façades est et ouest, les traces d’anciens pignons. L’ensemble est surmonté par l’étage des cloches construit au début du XIXe s. sous le Concordat. Des contreforts d’angle épaulent cette partie de l’édifice.

illustration en attente - merci pour vos envois

La nef

La nef du XVIe s. est éclairée par de larges fenêtres hautes surbaissées et par les baies en arc brisé du collatéral sud, celles du nord sont en partie obstruées.

« […] 4 contreforts élevés sur le modèle des 4 existants et 8 arcs boutants décrivant une courbe gracieuse donnent à l’ensemble du monument l’aspect d’une petite cathédrale » écrivait l’abbé Lefort, curé de Vitry de 1903 à 1920 qui supervisa les derniers travaux de restauration.

Eglise Saint-Médard - L'extérieur

La façade ouest

On peut remarquer sur la façade ouest (devant le presbytère) les 3 étapes de construction de l’église : 1- Vestige de la première église de l’an 1000 2- Nouvelle église intégrant cette première église conventuelle en 1530 3-....

Eglise Saint-Médard - L'extérieur

L’entrée de l’édifice se fait par une porte percée dans la seconde travée du bas-côté nord , elle est cantonnée de deux pinacles et surmontée d’ un gable gothique en accolade.

illustration en attente - merci pour vos envois

Les fonts baptismaux de l’an mil

Tout de suite à droite de l’entrée, les fonts baptismaux, grande cuve de pierre grossièrement taillée sur un pied sans moulure qui daterait, d’après l’historien J. Quicherat, de Robert le Pieux.

Il s’agit là , avec la pièce carrée située juste derrière, des plus anciens vestiges de l’église Saint Médard.

Eglise Saint-Médard - L'intérieur

L’ange du silence et saint Antoine de Padoue

L’ange du silence (au dessus du bénitier) vous accueille, saint Antoine de Padoue lui fait face.

Eglise Saint-Médard - L'intérieur

Les nefs

La nef s’ouvre largement sur les bas-côtés par des arcades reposant sur de grosses piles qui reçoivent, par pénétration, les voûtes d’ogives des collatéraux. La voûte actuelle en pierre date de 1904 et retombe sur d’étroits et maigres pilastres placés entre les arcades. La voûte d’origine était en brique et pierre pour les nervures et l’on ne connaît pas ses dispositions.

Eglise Saint-Médard - L'intérieur

« La voûte en pierre étale son éclatante blancheur à 18 mètres au-dessus du sol et abrite le magnifique vaisseau à 3 nefs. » (Abbé Lefort)

Eglise Saint-Médard - L'intérieur

les nefs latérales

Les nefs latérales sont dédiées à Marie pour l'une, au Bon Pasteur (qui fut aussi nef du Sacré Cœur) pour l'autre.

Eglise Saint-Médard - L'intérieur

La Croix de l’ancienne léproserie

Avant de se tourner vers le retable du fond de l’église, devant vous à l’entrée une grande croix en bois (vestige de l’ancienne léproserie de Vitry sise côté sud du canal) résiste toujours au temps.

Elle est encadrée de deux statues de bois : Saint Louis et Sainte Jeanne d’Arc. (A proximité de marbres à la mémoire des enfants de Vitry tombés aux différentes guerres du 20e siècle).

Eglise Saint-Médard - L'intérieur

La bannière paroissiale

Près du confessionnal, la bannière paroissiale avec d’un côté Saint Médard et de l’autre la Sainte Vierge est le témoin de la piété populaire qui a pu régné dans notre région dans la première moitié du 20e siècle.

Eglise Saint-Médard - L'intérieur

Le magnifique retable du XVIIe

Derrière l’autel, un magnifique retable en chêne.

Ce retable et son magnifique tableau représentant la présentation des mages est attribué à l'école de Rubens. Au sommet, Saint Médard veille sur les fidèles et visiteurs de l’église. 4 statues, des 4 évangélistes encadrent l’ Adoration des Mages.

Ce retable daté de 1656 est classé monument historique par un arrêté du 29 mai 1959.

Eglise Saint-Médard - L'intérieur

Saint Roch et Saint Sébastien

Juste derrière l’autel deux statues en bois sculptés : à gauche Saint Roch, à droite Saint Sébastien n- illustration -.

En référence aux cloches de l’église saint-Médard sui ont été baptisées : « Médard », « Roch-Sébastien », et « Marie-Immaculée ». Médard père 700 kg, « Marie-Immaculée » pèse 300 kg et « Roch-Sébastien » 475 kg.

Eglise Saint-Médard - L'intérieur

L'ambon

Il provent de l’ancienne chaire de l’église.

Eglise Saint-Médard - L'intérieur

Saint Hubert

En redescendant par la nef latérale du Bon Pasteur, vous croiserez saint Hubert, patron des chasseurs.

Un saint incontournable dans cette forêt d’Orléans rendez vous de chasse, hier prisé des rois.

illustration en attente - merci pour vos envois

Visite

Entrée libre L’église est ouverte tous les jours de 10h à 17hLes horaires de célébrations sont affichés à la porte de l'église.

Contact

Paroisse Saint Médard - Vitry paroisse.saint.medard.vitry@gmail.com https://www.messes.info/communaute/or/45/vitry-aux-logesMesse le 1er dimanche de chaque mois à 9h30
Marie de VITRY AUX LOGES Coordonnées tel : 02 38 59 47 26 54, rue Gambetta 45530 Vitry-aux-Loges
Office du tourisme de Chateauneuf-sur-Loire 3 Place Aristide Briand 45110 Châteauneuf sur Loire 02 38 58 44 79 tourisme@valdeloire-foretdorleans.com
Sources : Vitry-aux-Loges d’un millénaire à l’autre – Arts Culture et Traditions – ed. Chécy, 1998 Sauvegarde de l’Art Français
Crédits : Cécile Lemaire Gallica BNF Facebook : Gilles Valéry