Eglise Saint Sulpice d’Oyré

Oyré
2 route de Leugny - 86220
Google
Une des plus remarquables petites églises romanes de la Vienne. De style roman primitif de la fin du XIe / début XIIe, elle possède une galerie ouverte sur l'extérieur, qui enveloppe sa façade et une partie du côté sud de colonnes reliées entre elles par une arcature continue et un porche.A l'intérieur, les sculptures des chapiteaux présentent un caractère archaïque et naïf : ils sont ornés de décors de végétaux, d'animaux ou de personnages...A proximité : la forêt de la Groie, Ethni'cité à Saint-Rémy sur Creuse.
Un texte de 637 parle de Ecclesia Sancti SulpiciiEn 1163, une bulle du pape Alexandre III, nous apprend que l’église dépendait du prieuré de St-Denis en Vaux relevant de l’abbaye de St- Denis de Paris.Jusqu’à la Révolution les églises d’Antran, Baudiment, Dangé, Ingrandes, Oyré et Vaux dépendaient de cette abbaye et leur curé était à la nomination du prieur de Vaux.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - Histoire
La seule modification, vers 1622, est la chapelle Sainte- Catherine, intégrée, entre le côté sud de la galerie et le bras droit du transept.Elle a survécu aux guerres et à la Révolution.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - Histoire

Du roman primitif

L'église Saint-Sulpice, de style roman primitif, date de la fin du XIe et du début du XIIe siècle.Elle est construite en tuffeau et sa couverture est en tuile plate.Ces caractéristiques montrent qu'elle est un édifice de transition entre le Poitou et la Touraine.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'extérieur

La galerie

La particularité de cette petite église est la galerie qui enveloppe sa façade ouest et une partie de son côté sud.Seule la partie ouest est ancienne avec ses arcatures encadrant un accès dans l'axe du portail. La partie sud a été fortement remaniée, sans doute au xviie siècle lors de la construction de la chapelle Sainte-Catherine.Un tel dispositif est rare dans le Poitou.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'extérieur
IL rappelle plutôt les édifices de Champagne, d’Île-de-France et surtout d'Espagne. Cette galerie, équipée de banquettes de pierre, ménageait une transition entre l'espace profane extérieur et l'espace sacré intérieur. Elle était aussi le lieu de rassemblement de la communauté villageoise.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'extérieur

Le clocher

Le clocher, implanté sur la croisée du transept, est à deux étages.Le premier étage, sur ses quatre faces, a trois arcatures aveugles et le second deux ouvertures romanes.Les deux étages sont séparés par une corniche supportée par des modillons.Cette corniche, disparue à la Révolution, a été restituée par l’architecte des Monu- ments historiques, M. Jeanneau, lors des derniers tra-vaux.Les modillons sont des copies d’anciens, imaginés par le sculpteur.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'extérieur

Le chevet

Au chevet, dépourvu de contreforts, abside et absidioles sont ornées d'une corniche supportée par des modillons. Une restauration radicale en 1886 a remplacé les originaux. L'artiste auteur de cette restauration radicale y a même laisse sa signature : l'un des modillons le représente.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'extérieur
Les modillons du XIXe.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'extérieur

La nef

La nef de trois travées inégales est voûtée en berceau.Les arcs doubleaux, en forme de gros tores hémi-cylindriques, se prolongent jusqu'au sol le long des piles. Les collatéraux, sans doubleaux, communiquent avec le vaisseau principal par des arcades. Leur étroitesse valorise l'espace central orienté vers le sanctuaire.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur

Le transept

Le transept est vouté en en berceau. La croisée du transept est couverte par une coupole octogonale.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur

Le chœur

Le chœur, où une travée droite précède l'abside, est accosté de deux absidioles moins profondes, schéma architectural assez commun en Poitou. L'arcade séparant le chœur de la croisée du transept est légèrement outrepassée, c'est-à-dire en fer à cheval.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur

Les fresques

Le chœur et les absidioles étaient jadis décorés de peintures du xive et xve siècle. Elles existaient encore en 1854. Mais vers 1872, elles ont été détruites dans le chœur et l'absidiole Sud ou refaites dans l'absidiole nord, en conservant les sujets, plus particulièrement une scène d'exorcisme de saint Mathurin. Lors de l'exorcisme de Théodora, la fille de Maxime, par saint Mathurin, apôtre du Gâtinais (Larchant), le diable serait échappé de la bouche de la possédée.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur

Les étonnants chapiteaux

Ils sont au nombre de 20, - au carré du transept on trouve des musiciens : joueurs de viole, de flûte ou de trompe, des personnages tirant la barbe de masques. En face, des chevaux et oiseaux accouplés.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur
Dans la nef, des masques tirant des langues de feux, des saltimbanques jouant du théâtre, des chimères ou sirènes oiseaux, qui portent des bourses au cou, évoquent le châtiment de l’avare. Ici la scène représente un singe posté en atlante, il est tenu enchaîné par un personnage vêtu d’un bliaud ; une femme à côté, qui pourrait représenter l’Église, tient l’extrémité de la chaîne ; c’est le péché, le diable que l’on enchaîne.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur
Sur les deux derniers chapiteaux, on peut voir un visage humain prolongé par un avant-bras… Un masque avalant une tête humaine, un personnage, une tête barbue…(source Parvis)
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur

La base des piles

Les bases sont décorées d'éléments géométriques, de torsades et de serpents. Dans tous les cas, il est toujours difficile de donner une explication satisfaisante pour ces sculptures peu communes.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur

Statuaire

Le mobilier est riche : une statue de l'évêque de Bourges, saint Sulpice du XVIIIe, en bois polychrome et doré...
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur

Le bénitier

Le bénitier en marbre noir, don de Mme Guillemot de l’Espinasse, veuve Bernardi (†1841).
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur

Chemin de croix

... un grand crucifix en bois peint du XVIII e siècle ; un tableau du XVIIIe siècle représentant en buste la Vierge, un chemin de croix original en métal peint de 1872 et cinq statues dans la sacristie qui furent découvertes lors des travaux effectués dans le chœur de l'église, les statues ayant été cachées en 1867. Une de ces statues représente saint Laurent.
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur

Les vitraux

Ils sont modernes et ont été posés en 1974. Ils sont dus à Brigitte Simon, maître verrier de l’Ate- lier Simon-Marq, à Reims. (source Parvis)
Eglise Saint Sulpice d’Oyré - L'intérieur

Visite

Ouvert toute l'annéeTarifs Visite libre gratuite.

Contact

La paroisse Saint Damien en Châtelleraudais permanences mardis et jeudis de 15h à 18h et samedis de 10h à 12h hors vacances scolaires2 rue Jules Ferry 86220 Dangé-Saint-RomainTél : 05 49 86 40 71
Commune de Oyre 11,rte de St SauveurBP 3003086 220 OYRÉ CedexTél : 05 49 02 60 18 Fax : 05 49 02 71 72 Email : oyre@departement86.fr
L’association PARVIS (PAtrimoine Religieux VIenne L’association PARVIS (PAtrimoine Religieux VIenne Deux-Sèvres) travaille à une présentation historique, artistique et chrétienne du riche patrimoine religieux du diocèse de Poitiers (Deux-Sèvres 79 et Vienne 86).Elle alterne, d’une part, des visites-découvertes sur le terrain, en relation avec le curé et la communauté locale de chaque église, occasions de rencontres enrichissantes et constructives entre personnes du lieu s’intéressant à leur église et membres de l’association ; d’autre part, des travaux de groupe qui mettent en œuvre de multiples compétences pour préparer les notices sur les églises visitées.Il apparaît ainsi que chaque église, même la plus modeste, dont aucun guide ni livre d’art ne fait mention, porte un message, pour peu qu’on veuille bien la regarder avec attention.L’association PARVIS a, en vingt ans, réalisé des dépliants pour plus de 400 églises. Et même un nombre bien supérieur si l’on inclut les livres publiés par des sympathisants ou des membres de l’association.10, rue de la Trinité 86034 POITIERS cedex
Source d'Informations : anonyme - Wikipedia Poitier-Catholique.fr Centre théologique de Potiers (Atelier Histoire et Foi)
Crédits : Mémoire des Pierres Romanes (Jalladeauj.fr) Flick' r : Kristobalite Wiki Commons : Lionel Allorge, Accrochoc, Mimajo37,