Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte

La Flotte en Ré
29 rue de l'église - 17630
Google
Trip Advisor
L'église paroissiale Sainte-Catherine d'Alexandrie, appelée simplement Sainte-Catherine, se dresse au centre de la ville de la Flotte, à côté de son ancien presbytère. Elle date, dans ses parties les plus anciennes, du XVᵉ siècle.Pour une visite approfondie, deux guides illustrés sont à la disposition des visiteurs à l'entrée de l'église, l'un consacré à l'historique du site et l'autre aux vitraux.

Le mot du Curé

Il y a dix ans Mgr Bernard Housset m’envoyait sur cette belle île de Ré. Il me donnait mission de coordonner les dix paroisses de l’île dont je devenais le curé de chacune d’elles et de leur ensemble. Lors de mon arrivée avec Mgr Pillot nous avons fait le tour des Eglises. Quelle fut notre joie de découvrir des Eglises richement ornées et bien entretenues par le concours des chrétiens et des municipalités. Tout cela fut de bons augures pour la mission.Bienvenue dans cette église placée sous la protection de sainte Catherine d'Alexandrie. Vous allez découvrir un lieu où le culte catholique s'exerce depuis plus de 600 ans ; ses ex-voto, ses décorations, ses vitraux ou sa vieille cloche vous feront, je pense, apprécier son histoire. Ses portes sont ouvertes pour vous accueillir et si vous le souhaitez-vous recueillir.Père Michel Cottereau
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - Vous êtes les bienvenus

Le mot du Maire

Bienvenue dans cette église Sainte Catherine d’Alexandrie, élément capital de notre patrimoine flottais avec le port et les ruines de l’abbaye des Châtelliers.Notre commune, qui depuis des lustres s’attache à en assurer la mise en valeur, est fière de vous faire profiter de ce trésor et vous souhaite la plus agréable et instructive visite.Léon Gendre, Maire de la Flotte en Ré
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - Vous êtes les bienvenus

XIV° siècle - L’église primitive

On ignore la date précise de son érection, mais son style, gothique flamboyant, signe une construction du XIVe siècle.Elle est citée, pour la première fois dans un texte écrit, en 1402, dans le pouillé dit Pancarte de Rochechouart. Il est possible que la destruction en 1294 par des pirates de l’abbaye Notre-Dame-de-Ré, dite des Châtelliers, proche du village, qui assurait auparavant les besoins religieux des villageois, ait entraîné la décision de construire une église à La Flotte.Elle fut placée sous la protection de sainte Catherine d’Alexandrie dont la renommée ramenée d’Orient par la 7e croisade (1254), était alors en plein essor.Elle fut construite sur une butte pour être ainsi à l’abri des vimères et en bordure de la raise (chemin) qui reliait le port Chauvet (passage vers le continent) à Saint-Martin et au Bois en passant par La Flotte.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'histoire
L'église primitive (en rouge)
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'histoire

XV° et XVI° siècle

Guerre de Cent ans (1337-1459) et Guerres de religions (1560-1595)A l’occasion de ces guerres, l’église primitive sera pillée à plusieurs reprises. Elle sera ainsi déclarée en ruine en 1575. Quand Henri IV eut ramené la paix religieuse, l’église sera à nouveau relevée de ses ruines par les habitants qui demandèrent qu’elle soit constituée en paroisse indépendante ; jusque-là, elle n'était qu'une fillette de Saint Martin. Et c’est en juillet 1598, que monseigneur Nicolas le Cornu, évêque de Saintes, érigera l’église de La Flotte en paroisse au dépens des paroisses de Sainte Marie et de Saint Martin.illustration : la bataille de La Rochelle - Guerre de 100 ans
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'histoire

XVII° siècle

Dernières guerres de religion (1621-1629) En mars 1622, Benjamin de Rohan, duc de Soubise, (illustration) à la tête des rochelais (protestants), pille la Vendée et l’île de Ré, obligeant l’abbé Gabriel Grolleau curé de La Flotte à partir en exil. A son retour, six mois plus tard celui-ci décrira son église dans le registre des décès : « … voûtes gothiques abattues, grand autel renversé, statues détruites sous le marteau des réformés et cloche enlevée ».Reconstruction (une fois la paix revenue). Le plus gros des dégâts semble avoir été rapidement réparé puisque deux ans plus tard l’abbé Grolleau écrit dans le registre des décès : Le 25 aoust 1624, jour de St Louys roy de France, la grande messe fust célébrée au grand autel lequel avait été renversé par terre et l’ensemble de l’église ruinée l’an 1622 par les parpayeaux.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'histoire

XVIII° siècle

_légende du plan : Bleu XIIIe – Rouge XIVe – Gris XVIIe – Vert XIXe_En 1742 l’église sera agrandie ; c’est de cet agrandissement que datent les quatre longues travées à l’est du clocher et l’aménagement du chœur, donnant au bâtiment son allure assez curieuse : grande salle (24 x 52 m) pouvant rassembler près de 2.000 personnes.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'histoire

La révolution

En 1789, la Révolution fut une période bien troublée pour la paroisse : Après avoir perdu ses revenus (1789 nationalisation des biens du clergé) et son curé non jureur (1790 constitution civile du clergé), les objets du culte en métal précieux (crucifix, calices, ciboires, encensoirs) furent (1792) réquisitionnés et livrés au district de La Rochelle (14 kg d’argent).En 1793 (octobre) : la société des Amis de la liberté et de l’égalité, réunie dans la ci-devant église, décide qu’elle aurait dorénavant pour nom, écrit en gros caractère au-dessus de la porte principale : « Temple de la Vérité », que toutes les décorations relatives au culte seraient enlevées et que les objets du culte encore conservés seraient livrés au district (7 kg d’argent) ; le cercueil en cuivre du curé Morineau fut enlevé du chœur et envoyé à Rochefort pour servir à fondre un canon et même les bancs furent vendus aux enchères publiques, mais on ne toucha pas aux bâtiments qui servirent de salle de réunion à la Société Populaire.Toujours en 1793 (décembre), à la demande du Comité de surveillance, l’un des confessionnaux fut réquisitionné pour servir de guérite sur le port afin que le factionnaire de garde puisse s’y mettre à l’abri.Désormais, tous les décadis à 10 h.00 du matin, le maire ceint de son écharpe, donne lecture du haut de la chaire, des lois, décrets ou arrêtés de la Convention ou du Comité de salut public. Par ailleurs, une souscription publique permet de financer l’installation d’une horloge dans le clocher.Il faudra attendre le 5 janvier 1795, une fois la Terreur passée, pour que l’église soit ré ouverte au culte, sur la demande des fidèles qui ramenèrent le peu qu’ils avaient pu cacher des objets du culte et des ornements.

XIX° siècle

L'église a fait l'objet, au cours de ce siècle, d'un entretien régulier et de nombreuses transformations : En 1818 : Reconstruction du mur de la façade ouest en pierre de Crazannes et dallage des 3 allées. En 1840 : Installation d’une nouvelle chaire. En 1845 : Installation d’une nouvelle horloge à 4 cadrans. En 1850 : Pose du Chemin de croix. En 1859 : Nouvelle table de communion, réfection du pavage du chœur et des trois portes d’entrée. En 1863 : Bitumage des allées et réfection de la toiture. En 1876 : Remplacement des verrières par les 17 vitraux du peintre -verrier Jean Besseyrias. En 1880 : Installation d’un orgue-médio phone. En 1892 : Pose d’un lambris en anse-de-panier aux plafonds. En 1895 : Décoration murale au pochoir par Augier-Millet, offerte par le commissaire de marine Benjamin Girard.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'histoire

XX° XXI° siècle

Transformations et restaurations ... qui se sont poursuivies au siècle dernier :En 1955 : Trois nouvelles cloches remplacent celle de Richelieu (usée et cassée) descendue du clocher.En 1993 : Restauration complète de l’église : Vitraux, décorations murales, tableaux, portes, bancs …et se poursuivent encore grâce à l'attachement des habitants à leur église :En 2005 : Remplacement du coq girouette du clocher. En 2013 : Restauration des grandes portes et de plusieurs tableaux En 2017 : Réfection complète de la toiture et restauration du tableau du martyre de sainte Catherine.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'histoire

La façade ouest

La façade d'entrée, à l'ouest, date de la Restauration (1818)L'horloge, mise dans le clocher en 1794 après souscription publique, est remplacée par une horloge à quatre quadrans en 1840.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'extérieur

Le mur du midi

Le mur du midi, le plus ancien de l’édifice, diffère profondément des autres murs : il est construit en pierre de taille, avec empattement à la base du mur, cordon régnant sous les fenêtres et traces de contreforts justifiés en soutien des anciennes voûtes.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'extérieur

Le portail du XV°

Le portail du XVe (classé Monument Historique), est un bel exemple de sculpture gothique flamboyante : on y retrouve, ébrasement mouluré aux fines colonnettes surmontées de chapiteaux à feuillages, fleuron de couronnement, pinacles, gâble aux rampants chargés de choux frisés en crochet et de feuilles.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'extérieur
Le plan, très irrégulier, le manque d'alignement et la longueur disparate des nefs, la forme quasi ogivale de la toiture, montre à l'évidence plusieurs remaniements. La toiture a été refaite plus basse que primitivement avant la disparition des voûtes gothiques. (source Michel Caron)
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'extérieur

En entrant - (narthex)

Ex-voto "La Marie Thérèse", classé Monument Historique. Peinture à l’huile sur toile datée du 4 avril 1753, offerte par le capitaine Louis HOUIN , pour avoir été sauvé d'un naufrage en revenant de Louisbourg (Nouvelle France). Pris dans la tempête, clinfoc et civadière arrachés, misaine en lambeaux et petit hunier serré, grand-voile aurique amenée et affalée sur le gaillard arrière, le brigantin semble avoir été en danger. Louis Houin pratiquait le commerce avec l'Espagne, les Antilles et la Nouvelle France. La déclaration de perte faite à l'Amirauté permet de savoir que le navire revenait de Louisbourg où il avait porté du sel (18,5 tonnes) et embarqué de la morue (690 quintaux) vendus à Ré et à Bordeaux.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur

En entrant - La cloche

Cloche "Armand-Jean", classée Monument Historique. Cloche de 900 Kg. En place depuis 323 ans dans le clocher, fut descendue en 1955, en raison du danger que représentait l'usure d’une anse ainsi que d'un son fêlé dû à la cassure d'un éclat à la base de la panse. Le marché pour la cloche fut passé (notaire Giboulleau) le 7 mars 1632 pour « une cloche bonne et bien conditionnée, bien sonnante en bon métal, le battant aussy, en bon conditionnement et  rendus montée pour la Pentecôte prochaine dans la tour de l’église, aux risques et périls des fabriquants, qui feront en oultre une eschelle ». La cloche porte gravées l’inscription : "En l'année 1632 j'ai été faicte pour servir à Dieu en l'église Saincte Catherine de La Flotte en l’isle de Ré et nommée Armand-Jean par René de Mondion, escuyer, sieur de La Presle et de Riparfon, gentilhomme servant du Roy, commandant de la citadelle de La Prée en ladite isle pour le service de Sa Majesté, et dame Marie Vergnault , veuve de honorable homme Pierre Baudin. M(essire) Gabriel Grolleau pour lors curé dudit lieu - Georges Veillon, François Boursault, Daniel Gaigneur, Pierre Rousseau fabriqueurs et le sieur Daniel Devallant lieutenant politique".    AH - MB - DG Elle présente en outre quatre motifs en relief sur sa robe : une croix à rinceaux sur triple gradin, Sainte Catherine couronnée, tenant une épée, roue dentée à son coté et foulant au pied l’empereur Maxence, l'écu aux trois fleurs de lys timbré de la couronne royale et le blason du cardinal Richelieu : écu d'argent à trois chevrons de gueules, avec une ancre posée en pal derrière l’écu. On peut donc en conclure que le cardinal, en 1628/1629, devenu premier ministre, versa une certaine somme d'argent pour la réparation des églises de l'île de Ré, dévastées par les huguenots et les Anglais. Une partie de cet argent servit à fondre cette cloche qui aurait été baptisée "ARMAND JEAN" en son honneur. Le 22 avril 1942, par un règlement pris de façon clandestine, en raison de l’occupation ennemie, la cloche fut classée Monument Historique et ainsi protégée d’une réquisition.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur
La décoration intérieure des murs (une inscription figurant sur le mur ouest à côté du tambour de grande la porte permet d'en préciser l'ancienneté : An du Seigneur 1893, don de monsieur GIRARD), comme la chaire, le chemin de croix et les vitraux, datent du XIXe siècle et témoignent du style et des goûts alors en faveur.Leur restauration très récente, financée par la commune de La Flotte, est particulièrement réussie.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur

Le Chœur - Martyre de Sainte Catherine

Dans le chœur : Tableau du martyre de sainte Catherine d'Alexandrie.Ce tableau classé Monument Historique, fut décrit comme « La plus belle toile de l’île de Ré » par Mr Brochard, inspecteur des monuments historiques.Aujourd’hui intégré au lambris le tableau qui représente le martyre de sainte Catherine d’Alexandrie, patronne de l’église, fut commandé pour présider au-dessus du maître-autel ; il fut exécuté en 1683 par le peintre Antoine du Ronnel. La toile, d’une très bonne facture, peinte en moins de 3 mois, représente la sainte, vêtue d’un manteau royal et ceinte d’une couronne, déliée par un ange alors que se brise, devant un bourreau effaré, la roue hérissée de pointes qui devait être l’instrument du supplice et qu’un angelot lui apporte la couronne de martyr.
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur

Le collatéral de gauche - Tabernacle du XVII° siècle

Dans ce collatéral un tres beau Tabernacle à ailes, du XVII° siècle, classé Monument Historique.Très simple de formes, rythmé de pilastres ornés de têtes d’angelots et de chutes de fleurs ; les panneaux des côtés portent des trophées de livres et de fleurs, tandis que le Saint Esprit (colombe) et l’Agneau mystique sur le livre aux sept sceaux sont figurés sur la porte. Présence sur les panneaux des ailes de deux beaux reliefs très mouvementés figurant saint Pierre et saint Paul. Ensemble attribué au maître sculpteur en bois Antoine Ragon (Marché passé le 19 juillet 1683).
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur

Les 17 vitraux.

Prenez le temps de découvrir un ensemble assez rare de vitraux, tous du même artiste, Jean Besseyrias, créés dans les années 1875/1878 (Classés Monuments Historiques).
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur

Les chapelles absidioles

L'absidiole Sainte Marie
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur
L'absidiole de la Pieta
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur

Les Ex-votos

Dans l'église, suspendus ou sur les murs... de nombreux ex-votos témoignent à la fois de la foi des habitants et du dur sort de ces marins... que la Vierge a plus d'une fois, sauvé de la tempête !
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur
Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie – la Flotte - L'intérieur

Visite

Ouverture tous les jours de 9 h à 21 h. Entrée libre Visites guidées gratuites (voir dates et heures affichées sur la porte ) ou sur demande à Roger Touton. (rogertouton@free.fr)

Contact

Paroisse : Ensemble pastoral de l'Ile de Ré L'église sainte Catherine d'Alexandrie, église paroissiale de La Flotte, fait partie de l'ensemble pastoral qui réunit les dix églises de l'île de Ré.Offices et fêtes catholiques y sont célébrés.Pour tout détails ... cliquer iciPresbytère: 21, cours Dechézeaux Secrétariat: 19, cours Dechézeaux 17410 Saint-Martin de RéMardi, jeudi et vendredi - 14h à 17hTél.: 05 46 09 20 09ensemblepastoral.iledere@yahoo.fr
Office du tourisme de Ré Rue des Embruns 17580 LE BOIS PLAGE EN RE+33 (0)5 46 09 00 55 tourisme@iledere.com
Prochains offices religieux dans cette église Cliquez ici.Merci
Signalez un problème ou une dégradation
Source d'Informations : Roger Touton - Roger Touton Michel Caron Wikipedia
Crédits : Roger Touton, Michel Caron, Wiki Commons : Arseni Moursenko, Liann Wé2, Patrick Despois, Flickr : Thierry Lansades.Merci à tous.