Eglise Sainte Rose- Malause

Malause
Cimetière - 82200
Malause, dans le Tarn et Garonne, ssur le Gr 65, la via Podiensis du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle du Puy-en-Velay à Saint-Jean-Pied-de-Port, (également chemin clunisien) recelle à l'écart du village, une petite merveille : l'église Sainte Rose de Viterbe. Une petite église du XII ème siècle située dans le cimetière du village surplombant la vallée de la Garonne. Longtemps laissée à l'abandon, une association s'est créée et l'a bien réhabilitée.Présentation en cours de rédaction et de relecture, merci pour votre indulgence.... merci aussi pour vos photos !
L'église Sainte Rose de Viterbe est datée du 12e ou 13e siècle. Elle a été reconstruite partiellement dans la 2e moitié du 15e siècle ou la première moitié du 16e siècle.Elle est située dans l'enceinte du cimetière surplombant la vallée de la Garonne.
On venait autrefois à Sainte-Rose en pèlerinage, à cause de l'huile de la lampe qui avait la réputation de guérir les maux pourprés (urticaire et purpura) ou à la suite d'un voeu.
L'église Sainte Rose est un édifice composite, qui porte la marque de nombreuses reprises.Elle est dédiée à Sainte Rose de Viterbe, mais on admet généralement que son vocable primitif fut celui de Sainte Marie de Rodonhou. Indépendante à l'origine, elle fut à partir du 13e siècle, et suite à l'insuffisance des revenus, unie à l'église Saint Jean, dont elle est désormais l'annexe (sauf au 19e, où jusqu'en 1862 elle fut église paroissiale).
Remaniée au 19e siècle, elle conserve des éléments romans (ancien chœur), puis 14e/15e (portail), 17e (bénitier à godrons) et 18e (retable).
La suppression du titre paroissial et le transfert du presbytère donnèrent lieu à de vives disputes et créèrent des divisions qui obligèrent le curé Gleye à démissionner en 1869. Elle devint, à partir de 1876, une simple chapelle de cimetière.

Le clocher-mur

Clocher-mur typique du midi à trois arcades en pierre.Un large auvent protège la porte d'entrée principale en arc brisé surmonté d'une figure sculptée (XVe siècle).

Le portail

Le portail actuel, du 15e siècle, s'encadre de tours évidées ; le cordon de l'archivolte, avec sa décoration de billettes, offre une réminiscence romane
Église typique de la région : plafond en bois, galerie en brique dans l'avant-nef.Le plan de cette église est peu régulier.Il comprend d'abord une abside à trois pans, relativement récente, prolongée par l'ancien choeur roman : ces deux parties, raccordées tant bien que mal, sont couvertes d'une voûte en berceau.En avant du choeur, se trouve la première travée de la nef, voûtée d'ogives prismatiques et bordée à droite d'une chapelle ; puis vient la seconde travée, plus large et plus vaste, couverte d'un simple lambris. Le fond de la nef est occupé par une tribune qui repose sur une double arcade appuyée sur un pilier central.

La tribune

Le mobilier comprend un petit retable du 18e s., un tableau de la même époque où figure sainte Rose offrant des fleurs à la Vierge Marie, enfin un joli bénitier en pierre dont les godrons forment comme les pétales d'une belle corolle.
Le chemin de croix est constitué de tableaux retraçant la passion du Christ a été presque complètement reconstitué.

Visite


Contact

Paroisse de Malause 3 rue des Acacias 82200 MALAUSE, France
Mairie de Malause Rue de la Mairie 82200 Malause Tél. 00 33 (0)5 63 39 55 78
Signalez un problème ou une dégradation
Source d'Informations : Marcel Jacques - Envois de Marcel Jacques Site de la commune Site du Diocèse de Montauban Textes d'après le dictionnaire des paroisses du diocèse de Montauban - P. GAYNE Éditions de l'association MONTUMURAT-MONTAURIOL.
Crédits :